Guy Nadon et Éric Bruneau en vedette dans un film hollywoodien | 7 Jours
/magazines/7jours

Guy Nadon et Éric Bruneau en vedette dans un film hollywoodien

Éric Bruneau et Guy Nadon incarnent des trafiquants de fentanyl dans le film américain Crise.
Photo courtoisie, ENTRACT FILMS

Éric Bruneau et Guy Nadon incarnent des trafiquants de fentanyl dans le film américain Crise.

Guy Nadon et Éric Bruneau tiennent la vedette dans Crise, un tout nouveau thriller hollywoodien tourné à Montréal. Ils y jouent aux côtés de Armie Hammer, Gary Oldman, Michelle Rodriguez et Evangeline Lilly.

• À lire aussi: Éric Bruneau a adoré se métamorphoser pour son rôle dans Faits divers

• À lire aussi:
Guy Nadon révèle avoir contracté la covid

Sorti cette semaine en vidéo sur demande, Crise traite de la crise des opioïdes qui fait des ravages depuis quelques années aux États-Unis et au Canada. On y suit les parcours de plusieurs personnages qui sont liés de près ou de loin au trafic d’opioïdes, dont une architecte (Evangeline Lilly) qui enquête sur la mort de son fils, et un agent de la brigade antidrogue américaine (Armie Hammer) qui tente d’infiltrer un réseau de trafic de fentanyl à Montréal.

Guy Nadon et Éric Bruneau se glissent dans la peau de deux trafiquants québécois qui font affaire avec cet agent américain. 

En général, quand des acteurs québécois décrochent des rôles dans des films américains tournés à Montréal, il s’agit souvent de personnages qui n’apportent rien à l’intrigue. Ce n’est pas le cas cette fois-ci.

Éric Bruneau aux côtés de l’actrice Evangeline Lilly.

Photo courtoisie, ENTRACT FILMS

Éric Bruneau aux côtés de l’actrice Evangeline Lilly.


• À lire aussi: Kim Lévesque-Lizotte publie une rare photo avec Éric Bruneau pour célébrer leurs 7 ans d'amour

« Les productions américaines font souvent appel à nous pour jouer un serveur dans le fond d’un restaurant, lance en riant Éric Bruneau. Mais là, ce que je trouvais intéressant, c’est que le réalisateur du film [Nicholas Jarecki] a vraiment écrit des rôles de criminels québécois. J’avais de l’espace pour créer un vrai personnage.

J’ai aussi aimé le fait que Nicholas (Jarecki) s’est beaucoup inspiré de Montréal et de certaines histoires criminelles québécoises pour son film. Par exemple, c’est après avoir lu des articles sur Mom Boucher qu’il a eu l’idée de donner le surnom de ‘‘Mother’’ au personnage de Guy Nadon. » 

Un dur à cuire

Guy Nadon a aussi été agréablement surpris de voir la liberté que lui laissait Nicholas Jarecki pour composer son personnage. Le réalisateur américain l’a même encouragé à insérer quelques répliques en français ici et là. 

« On a décidé de le présenter comme un ancien motard dans la soixantaine qui est un dur à cuire, et même un psychopathe à certains moments », explique Nadon à propos de son personnage. 

Armie Hammer joue un des rôles principaux du film.

Photo courtoisie, ENTRACT FILMS

Armie Hammer joue un des rôles principaux du film.


• À lire aussi: Guy Nadon sur son parcours scolaire tumultueux

• À lire aussi:
Voici les 5 meilleures séries mettant en vedette Guy Nadon selon nos lecteurs

« Sa grande ambition, ce n’est pas de s’enrichir et d’être encore là dans 20 ans. Ce qu’il veut, c’est de se sortir de cette business-là. Il assume la position qu’il occupe, mais il a une certaine fatigue par rapport au degré de vigilance que ça demande. C’était le fun de l’humaniser de cette façon-là. »

Guy Nadon et Éric Bruneau ne sont pas les seuls Québécois à jouer dans Crise. Paul Ahmarani, Benz Antoine, Sébastien Huberdeau et David Boutin ont hérité de personnages secondaires. C’est aussi un Québécois, Nicolas Bolduc, qui signe la direction photo du film.

Sur le plateau de Crise, Guy Nadon et Éric Bruneau ont côtoyé notamment l’acteur américain Armie Hammer, un habitué de Montréal qui en était déjà à sa troisième expérience de tournage dans la métropole. Or, au cours des derniers mois, Hammer a été visé par des allégations de violence sexuelle et de fantasmes cannibales sur les réseaux sociaux. 

« J’ai appris qu’il y avait toutes sortes d’histoires qui circulaient en ce moment à son sujet, glisse à ce propos Guy Nadon. Mais comme j’ai dit à ma femme, à moins d’avoir été très distrait, Armie ne m’a rien fait à moi ! (rires) Il était même plutôt gentil. »

Le film Crise (Crisis, en version originale anglaise) est sorti cette semaine en vidéo sur demande.

À VOIR AUSSI: 10 VEDETTES QUI ONT DÉBUTÉ LEUR CARRIÈRE DANS UN SOAP AMÉRICAIN

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus