À 70 ans, Mario Lirette lance sa biographie | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

À 70 ans, Mario Lirette lance sa biographie

Image principale de l'article Mario Lirette lance sa biographie
Photo : Patrick Seguin / Echos

Il aura 70 ans le 13 octobre. Avec tout son vécu, Mario Lirette a eu envie de se pencher sur sa vie, dans le livre Mario Lirette, le chat rebelle, pour nous offrir un pan de l’histoire de la télé et de la radio à travers son parcours peu banal.

• À lire aussi: Mario Lirette a frôlé la mort dans un accident de voiture

• À lire aussi: Un deuxième été en convalescence pour Mario Lirette

C’est le journaliste Robert Maltais qui a recueilli les propos de Mario Lirette, et le livre est écrit comme une entrevue, avec questions et réponses. «Ce n’est pas une biographie classique; c’est une rencontre entre deux vieux chums. On a joué ensemble dans le téléroman Avec le temps au début de ma carrière.»

On apprend dans la biographie que c’est un oncle, Claude, qui a transmis à Mario son goût de faire la fête. «C’était un gars de party. Un électron libre dans la famille de mon père... Il était le plus jeune des enfants, le mouton noir, le délinquant... Il prenait un coup et il s’amusait, et son côté frivole m’intéressait. Il a été une inspiration au niveau de la joie de vivre.» 

• À lire aussi: Philo Lirette et son amoureuse Marie-Pier Yelle emménagent ensemble

Quant à son côté artiste, il le tient d’un cousin de sa mère, le comédien Yvon Bouchard. «Dans la famille, c’était le seul intellectuel. Chez nous, c’étaient plutôt des joueurs de cartes, des ouvriers qui buvaient, fumaient et sacraient... Yvon était un artiste intello, un acteur qui faisait aussi de l’opéra. Ça ne se mélangeait pas, ce monde-là. Mais Yvon, quand il voulait se détendre, il venait jouer aux cartes chez ma mère, sa cousine. Moi, je le regardais aller et je voyais bien que son langage était un peu plus soigné que ce à quoi j’étais habitué, et il parlait de sujets plus évolués. Il m’impressionnait, se souvient Mario. C’est lui qui, au bon moment, a dit à ma mère: “Laisse-le faire ce qu’il veut.” Je voulais devenir acteur. Il y est pour beaucoup dans cette décision.» 

• À lire aussi: Des nouvelles de Mario Lirette après son double pontage

LA RADIO SUR SON CHEMIN

Mario a notamment joué dans Quelle famille!, Avec le temps, Du tac au tac, Dominique et Épopée rock. Il se voyait faire une longue carrière d’acteur. La vie l’a mené à se consacrer davantage à la radio. Le comédien en lui a-t-il des regrets? «Pas du tout! J’ai fait beaucoup de théâtre et j’en ferai peut-être encore, qui sait?! J’ai fait de la télévision en masse et j’en referai peut-être! Mais, pour un acteur, avoir une paye régulière, c’est rare. J’ai eu ça à la radio. Alors, je ne regrette rien.» 

• À lire aussi: Mario Lirette en convalescence

Son premier emploi à la radio, ça remonte à 1974, à CKLM, comme animateur de nuit dans le même studio que le morning man de l’époque, Alain Montpetit. Mais après une nuit seulement, Mario s’est fait montrer la porte, parce qu’il avait laissé l’endroit tout à l’envers avant de filer sans dire bonjour à l’arrivée de l’animateur vedette. «On s’est à peine croisés. On ne se connaissait pas. On s’est retrouvés quelques années plus tard et, heureusement, il ne se souvenait pas de ça!» 

Photo : Eric Myre / Echos Vedet

• À lire aussi: Mario Lirette est de nouveau aux prises avec de graves problèmes de santé

PAS ÉPARGNÉ PAR LE SCANDALE

Un certain soir de Noël, dans les années 1990, Mario s’est chicané avec Céline, la mère de ses deux fils, pour un rien, pensait-il. Contrariée, elle l’a fait arrêter. Le lendemain, elle a regretté et a voulu retirer sa plainte, sauf qu’il était trop tard... La justice suivait déjà son cours, et aucun retour en arrière n’était possible. Puis, un journal a fait sa une en titrant: «Mario Lirette, accusé de violence conjugale». L’affaire a alors pris des proportions démesurées et lui a nui pendant des années.

«Quand on est une personnalité publique, il faut faire face à la musique si ça sort dans le journal; on n’a pas le choix. J’ai fait une page couverture de journal. Si on avait réfléchi ce soir-là, Céline et moi, on se serait probablement calmés en sachant toute la douleur que ça entraînerait, explique Mario. J’ai passé pour un batteur de femme pendant longtemps. Après cet épisode, je suis retourné à la radio, et il y avait encore des femmes qui m’en voulaient... Mais elles ne connaissaient pas l’histoire et ne savaient pas que c’était moi qui avais mangé une volée!» 

• À lire aussi: Mario Lirette de retour à la radio

LES FEMMES DE SA VIE

Aujourd’hui, Mario est toujours ami avec la mère de ses fils, Philippe-Olivier et Simon-Nicolas. Leur histoire, qui s’est échelonnée sur 13 ans, aurait pu faire naître quatre autres enfants, puisque Céline a fait quatre fausses couches. «J’aurais aimé avoir une grosse famille», confie l’homme. Son histoire d’amour avec Isabelle, la maman de la cadette de ses trois enfants, Mélissa-Rose, n’a duré qu’un été. «Elle est morte pendant l’écriture du livre Mario Lirette, le chat rebelle, à 45 ans à peine. Elle souffrait de schizophrénie sévère. Elle s’est retrouvée à l’hôpital; son cœur a arrêté de battre pendant 15 minutes. Ils l’ont intubée, mais l’arrêt cardiaque avait fait trop de dommages. Ma fille a pris la décision de la laisser aller, parce qu’elle ne voulait pas que sa mère retourne dans sa vie de misère.»

Mario s’est un jour retrouvé à animer à Gatineau. «J’ai passé cinq ans là-bas.» C’est là qu’il a fait la connaissance de son amoureuse actuelle, la chanteuse Jacinthe Valérie. Pour lui, leur première rencontre s’est faite alors qu’elle venait présenter son disque au micro de Mario, mais elle lui assure qu’elle avait été auparavant présentatrice météo à l’une de ses émissions. «Ça la fait rire. Elle dit qu’elle travaillait avec moi, et je ne m’en souviens pas.» 

• À lire aussi: Mario Lirette entame une longue guérison

DES NOUVELLES DE SA SANTÉ

Mario Lirette vient de passer deux années difficiles. L’an dernier, on lui a amputé deux orteils. Et plus tôt cette année, il a subi des pontages. Comble de malheur, en août, il a évité la mort de justesse dans un accident de voiture sur le pont Samuel-De Champlain. «Je me retrouve encore une fois en convalescence. Je suis suivi par mon médecin, et il n’est pas question que je retourne travailler avant un bout!» Il garde des séquelles de son accident. «J’ai de la difficulté à dormir. Je fais des cauchemars.» Heureusement, cette biographie qui nous mène sur le chemin de la nostalgie apaise les temps difficiles...

La biographie Mario Lirette, le chat rebelle, de Robert Maltais, sort en librairie le 7 octobre.

À VOIR AUSSI: Ces vedettes québécoises qui ont écrit des romans

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus