Saskia Thuot s'exprime candidement sur la difficulté qu'elle éprouve à vieillir | 7 Jours
/magazines/7jours

Saskia Thuot s'exprime candidement sur la difficulté qu'elle éprouve à vieillir

Saskia Thuot était de passage à l'émission de Marie-Claude Barrette, Marie-Claude, durant laquelle elle s'est ouverte sur la difficulté qu'elle éprouve de vieillir en tant que femme.


• À lire aussi: De grands changements s'opèrent dans la vie de Saskia Thuot

• À lire aussi: Saskia Thuot s'ouvre sur son combat contre la grossophobie

En effet, l'animatrice de Combien vaut cette maison? s'exprimait en toute confiance et légèreté sur le fait de vieillir. L'acceptation de soi est un long chemin et souvent, le regard que l'on porte sur notre corps est difficile à accepter, confiait Saskia. 

«Vieillir, en fait, je trouve ça difficile, parce que oui, le corps s'effrite un peu, ou ramollit, on peut le voir de toutes sortes de façons. Il y a des bouttes que j'avais pas avant. J'ai comme des petites rallonges qui n'étaient pas prévues sur mon corps», faisait-elle remarquer avec humour.


• À lire aussi: Saskia Thuot salue le courage de son ex-conjoint, Pierre-Alexandre Fortin, qui est retourné aux études

• À lire aussi: Saskia Thuot célèbre la 100e émission de «Bien»

Elle souligne tout de même avec sagesse une chose importante que vieillir lui a apportée. 

«Mais en vieillissant, il y a autre chose: le regard que je pose sur moi est plus doux», conclut-elle devant Marie-Claude, qui l'écoute avec attention. 

Rappelons que Saskia a à cœur la diversité corporelle et l'estime de soi. D'ailleurs, celle qui est collaboratrice dans nos pages (et qui était d'ailleurs la rédactrice en chef invitée dernièrement) a récemment souvent porté des vêtements de la collection T'es Belle, une idée de Marie-Ève Labonté. Les pièces sont disponibles sur le site de Saskia.

Revoyez l'extrait de son passage à Marie-Claude juste ici:

À VOIR AUSSI: 22 couples de vedettes québécoises qui ont conjugué amour et travail  

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus