Toujours en quête de nouveaux défis, Bianca Gervais aime sortir de sa zone de confort | 7 Jours
/magazines/7jours

Toujours en quête de nouveaux défis, Bianca Gervais aime sortir de sa zone de confort

Image principale de l'article Bianca Gervais aime sortir de sa zone de confort
Photo: Pascal Huot / TVA Publications

Authentique, spontanée et complètement assumée, Bianca Gervais figure parmi les artistes chouchous du public québécois. Nous l’avons rencontrée sur le plateau de 23 décembre, un film de Noël qui prendra l’affiche en novembre. Entrevue avec une mère, comédienne et réalisatrice qui adore sortir de sa zone de confort.

• À lire aussi: Bianca Gervais revient sur son diagnostic tardif de TDAH

• À lire aussi:
Bianca Gervais se confie sur le fait de vieillir à l’écran

Bianca, tu tournes présentement dans le film de Noël 23 décembre, écrit par l’autrice India Desjardins. Comment ça se passe?
C’est tellement un beau projet! Chaque jour sur le plateau, on se répète à quel point on est chanceux d’être là! Dans un contexte où l’actualité est lourde avec la pandémie et la guerre en Ukraine, ça fait vraiment du bien de travailler sur une production feel good qui nous rend le cœur léger.

Sur le plateau de 23 décembre avec Catherine Souffront, Stéphane Rousseau et Sacha Charles.

Photo: Pascal Huot / TVA Publications

Sur le plateau de 23 décembre avec Catherine Souffront, Stéphane Rousseau et Sacha Charles.


• À lire aussi: Une distribution cinq étoiles pour le film 23 décembre

Quel personnage campes-tu?
La nouvelle directrice d’un grand hôtel qui doit prouver sa valeur. C’est une femme hyper compétente, qui mérite d’être là. Mais pendant qu’elle essayait d’avoir un enfant avec son amoureuse, elle avait les hormones dans le tapis, souffrait d’extrême fatigue et accumulait les retards. Elle se retrouve maintenant sur la corde raide, alors qu’elle organise une importante soirée-bénéfice le soir du 23 décembre. 

Autrement dit, pour elle, ça passe ou ça casse?
Exactement. Sa quête me touche beaucoup, parce qu’elle essaie tant bien que mal de concilier son souhait d’être mère et son désir de s’accomplir professionnellement. Plusieurs femmes vont se retrouver en elle, moi la première. Ma grande Liv est âgée de huit ans, ma petite Bowie a quatre ans, et je suis encore tiraillée entre mon travail et ma famille. Mais je travaille là-dessus. Se débarrasser de la culpabilité qui vient trop souvent avec la maternité, je pense que c’est le travail d’une vie! (rires)

«Dans un contexte où l’actualité est lourde, ça fait du bien de travailler sur une production feel good comme 23 décembre, qui nous rend le cœur léger.»

Photo: Pascal Huot / TVA Publications

«Dans un contexte où l’actualité est lourde, ça fait du bien de travailler sur une production feel good comme 23 décembre, qui nous rend le cœur léger.»


• À lire aussi:
Bianca Gervais réalise un premier documentaire

Après le tournage de 23 décembre, tu vas enchaîner avec Les moments parfaits?
Je suis contente de renouer avec mon personnage après six mois de pause. Même si Annie est complètement à l’opposé de moi, je voudrais être son amie. Elle aime les enfants, mais elle n’a pas ressenti l’appel de la maternité, et ça ne fait pas d’elle quelqu’un de froid et distant pour autant. Au contraire, elle est humaine, épanouie et hyper attachante. 

«Dans Les moments parfaits, Annie est complètement à l’opposé de moi, mais je voudrais être son amie.»

Photo: © Fabrice Gaëtan

«Dans Les moments parfaits, Annie est complètement à l’opposé de moi, mais je voudrais être son amie.»


• À lire aussi: Bianca Gervais et Sébastien Diaz font des adieux émouvants à l’émission Format familial

Ce printemps, nous pourrons aussi te voir dans la 2e saison d’Escouade 99!
Rosalie représente mon plus grand vertige en 28 ans de carrière, l’équivalent d’un saut en bungee. Incarner une enquêtrice colérique, qui sort les poings avant les mots, ça m’a complètement sortie de ma zone de confort. Mais vous savez quoi? J’ai adoré ça à un point tel que ça m’a donné le goût de me mettre en danger, de relever de nouveaux défis. 

«J’ai beaucoup appris sur le plateau d’Escouade 99. La comédie exige un timing incroyable, quasi chirurgical!»

Photo: © TVA

«J’ai beaucoup appris sur le plateau d’Escouade 99. La comédie exige un timing incroyable, quasi chirurgical!»


• À lire aussi: Bianca Gervais revient sur le deuil difficile de son personnage de Marie-Louise dans L’Échappée

Est-ce pour cela que tu as tourné un documentaire?
J’ai commencé à réaliser des segments de l’émission Format familial en 2018, puis des capsules pour la soirée Mammouth, mais j’étais en mode apprentissage. Puis, il y a quelques semaines, sur le tournage du documentaire, j’ai appelé Sébastien pour lui dire que je me sentais sur mon X en tant que réalisatrice. C’était la première fois que je le nommais, que je l’assumais totalement. 

Et qu’est-ce qui t’attire dans cette autre facette de ton métier?
Je n’ai plus besoin d’attendre que le téléphone sonne, j’ai des idées, des opinions, et je peux les exprimer à ma façon avec la réalisation. À 35 ans, ça me rend fière d’entreprendre mes propres projets, je suis rendue là. Ma passion pour le jeu demeure, mais j’ai une autre passion tout aussi forte en parallèle, et je trouve ça sécurisant pour le futur. (Après réflexion, Bianca ajoute...) Quand je refais le monde autour d’une bonne bouteille de vin, et que je me pose des questions existentielles sur l’amour, la famille et mes réalisations professionnelles, je réalise que je suis exactement là où je le souhaitais il y a cinq ans. Ma vie est un brouhaha continuel, parfois chaotique, mais c’est parfait pour moi. 

Escouade 99, dès le mardi 26 avril 19 h 30 à TVA.
Elle anime et réalise le documentaire
Mixmania: 20 ans plus tard, présenté sur Crave en juin.
23 décembre devrait sortir en salle le 25 novembre 2022.
Les moments parfaits sera de retour à l’automne, à TVA.

À VOIR AUSSI: 22 couples de vedettes québécoises qui ont conjugué amour et travail

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus