Marilou souligne huit ans de sobriété avec un message inspirant | 7 Jours
/magazines/7jours

Marilou souligne huit ans de sobriété avec un message inspirant

Marilou célébrait récemment ses huit ans de sobriété et elle a souligné cette étape importante en partageant de manière inspirante ses états d’âme par rapport à cette décision prise lorsqu’elle avait 23 ans.


• À lire aussi: Marilou est en studio pour enregistrer de nouvelles chansons

• À lire aussi: Marilou se confie sur son rôle de maman de deux jeunes filles

• À lire aussi: Marilou explique pourquoi elle a décidé de séparer sa vie professionnelle de sa vie personnelle

Ce jeudi matin, l’entrepreneure s’est rendue sur la page Facebook de son entreprise, Trois fois par jour, pour y partager un message très touchant qu’elle a écrit après avoir réalisé qu’elle avait arrêté de boire de l’alcool il y a de ça huit ans cette semaine.

La mère de Jeanne et Rose explique, entre autres, qu’elle est très émue de ne pas avoir lâché, et qu’au-delà de la question de la consommation d’alcool, elle considère qu’il s’agit également d’avoir le courage d’apporter des changements à notre vie, quand on sent nécessaire de le faire.

Convaincue quelle n’est pas la seule à avoir eu de telles réflexions dans lesquelles plusieurs vont peut-être se reconnaître, que ce soit par rapport à l’alcool ou à autre chose, elle a donc eu envie de souligner publiquement ce bel accomplissement.

Lisez son message complet juste ici:


• À lire aussi: Étienne Boulay célèbre ses cinq ans de sobriété avec un message inspirant

• À lire aussi: Rick Hughes célèbre «sa renaissance» avec un message émouvant sur sa sobriété

«Je viens de réaliser que ça fait 8 ans cette semaine que j’ai arrêté de boire de l’alcool. 

Dans ma tête de fille de 23 ans, prendre cette décision, c’était un peu comme de me couper de la société; j’étais persuadée que j’allais être condamnée à vivre avec une pression venant de l’extérieur, des jugements et des interrogatoires sans fin pour le reste de ma vie. 

Ç’a été le cas durant les premières années, surtout celles durant lesquelles c’était plus difficile pour moi d’assumer ma décision, même si je savais profondément que c’était la bonne pour moi.

Je peux vous dire aujourd’hui que je ne ressens plus aucune pression ni jugement, ni ne dois faire face à aucun interrogatoire. 

Je suis émue de ne pas avoir lâché. 

Ce passage inconfortable allait me mener à un confort proportionnel, quelques années plus tard. J’étais comme un arbre à l’ombre qu’on déracinait pour aller le replanter au soleil; souffrante un moment, mais tellement plus confortable après.  

Ce qui est au cœur de ce texte ce matin, ce n’est pas l’alcool, mais le courage que ça prend pour faire de grands changements dans notre vie. Et c’est un rappel pour moi-même, parce que je n’ai pas ce même courage, tout le temps...

Je m’économise parfois et je reste dans le compromis parce que ce déracinement continue de me faire peur, même si j’en goûte les bienfaits. 

Je me fais croire que ce qui est bon pour une personne devrait donc être facile à mettre en action... mais quelle illusion!  

Je suis certaine que je ne suis pas la seule... et c’est pour ça que j’ai décidé de partager avec vous ces 8 ans de sobriété. 

Pour nous rappeler, surtout à moi-même, que la souffrance n’est pas synonyme de malheur, qu’elle fait partie du processus d’être profondément heureux et que de la fuir ne fait que nous priver de progresser.»


Sa publication a récolté des centaines de commentaires ainsi que des milliers de mentions «J’aime» de la part d’abonnés qui l’ont applaudie de ne pas avoir lâché. Même Étienne Boulay, reconnu d’ailleurs pour être très vocal à propos de sa sobriété, lui a fait parvenir ses félicitations.

On lui lève notre chapeau!

À VOIR AUSSI: 42 vedettes québécoises qui ont un balado  

s

À VOIR AUSSI: Les vedettes québécoises immortalisées sur une murale à Montréal  

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus