Marilou est en studio pour enregistrer de nouvelles chansons | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Marilou est en studio pour enregistrer de nouvelles chansons

Image principale de l'article En studio pour enregistrer de nouvelles chansons
Photo : Marie-Eve Levesque / TVA Publications

Près de 10 ans après avoir fondé Trois fois par jour, Marilou part à la rencontre de formidables entrepreneurs dans le cadre de la nouvelle série documentaire Autrement dit: en affaires, offerte sur l’Extra de TOU.TV. La jeune femme nous parle de cette aventure et nous ouvre la porte de son univers.

• À lire aussi: Alexandre Champagne organise un coup monté sur la page Facebook de «Trois fois par jour» et c'est hilarant

• À lire aussi: Marilou lance un nouveau projet

Se lancer en affaires comporte son lot d’illusions, d’échecs et de succès. Une réalité que Marilou met en lumière dans les cinq épisodes de 15 minutes d’Autrement dit: en affaires. «Dans le cadre de ce projet, je voulais me dissocier de l’image dure et froide qu’on peut se faire d’un entrepreneur. En suivant mes cordes sensibles, j’ai décidé d’aller à la rencontre de gens qui représentent d’autres modèles d’affaires. Je veux ainsi illustrer qu’il y a de la créativité dans le métier d’entrepreneur, mais qu’il est aussi possible de l’exercer de manière saine et sensible. Par exemple, le fait de pleurer ou d’être émotive dans mes réunions d’équipe ne fait pas de moi une moins bonne femme d’affaires.»

PLUS D’ASSURANCE EN AFFAIRES

La jeune maman admet cependant qu’elle a plus de facilité à garder la tête froide dans un cadre professionnel qu’à la maison. «Je suis sensible dans mon travail, mais très émotive dans ma vie personnelle. Je n’aborde pas du tout ces deux sphères de ma vie de la même façon. Jamais je n’ai mal dormi à cause de mon entreprise ou de ma carrière. Les défis professionnels que j’ai rencontrés, je les ai abordés avec assurance, ce qui m’a permis de minimiser les dégâts. Dans ma vie personnelle, c’est tout le contraire! La peur de me tromper ou de vivre un échec me rend plutôt maladroite et très émotive. Après réflexion, je crois que la mère en moi aurait besoin de prendre plus du tempérament de l’entrepreneure, et vice versa.»

UNE VIE ÉQUILIBRÉE

Mère de Jeanne et Rose, âgées de six et trois ans, Marilou arrive néanmoins à préserver son équilibre. «C’est mon équipe qui fait en sorte que j’ai une vie équilibrée. Avec le temps, j’ai appris à déléguer. Quand j’ai lancé Trois fois par jour, à l’âge de 22 ans, je n’avais pas d’enfant. Je travaillais 14 h par jour, 7 jours sur 7. C’était épouvantable! Aujourd’hui, le fait d’avoir une vingtaine de personnes qui travaillent avec moi me permet d’avoir une certaine forme de liberté et d’équilibre.»

La jeune maman se sent privilégiée d’être aidée ainsi dans la gestion du quotidien. «J’ai la chance d’être bien entourée et d’avoir du soutien. De plus, j’ai un horaire flexible qui me permet de m’organiser en fonction des imprévus.» Parmi les gens qui l’aident à maintenir sa conciliation travail-famille se trouve son ex-conjoint Alexandre Champagne. «Alex n’est plus du tout impliqué dans Trois fois par jour, mais il demeure très impliqué dans ma vie, dans la mesure où il est le père de Jeanne. Il fait partie de ma famille, et nous restons en bons termes, lui et moi.» En ce qui a trait à ses amours, Marilou se fait plus discrète. «Je préfère garder ce pan de ma vie pour moi.» L’animatrice s’abstient donc de nous révéler si elle a un nouvel amoureux, mais aussi de commenter le fait qu’Alexandre McDuff, le père de sa fille Rose, partage désormais la vie de Catherine Fournier, mairesse de Longueuil.

• À lire aussi: Jeremy Demay utilise le nom de Marilou pour vendre un produit, et Alexandre Champagne le remet à sa place

Photo : Marie-Eve Levesque / TVA Publications

• À lire aussi: Alexandre Champagne a retrouvé l'amour et il présente sa nouvelle blonde sur Instagram

EN CRÉATION PERPÉTUELLE

Après une décennie en affaires, qu’est-ce qui fait le succès de Trois fois par jour, selon Marilou? «Au départ, l’esthétisme et l’approche que nous avions ont touché les gens. Depuis ce temps, on se réinvente, tant dans notre boutique que dans nos recettes. Chaque semaine, nous publions quatre nouvelles recettes sur notre site Web, et chaque mois, nous lançons de nouveaux produits faits au Québec. Ça n’a l’air de rien, mais c’est une grosse gymnastique qui fait en sorte que nous n’arrêtons jamais. Je pense que le secret dans tout ça, c’est de vouloir surprendre les gens et de leur faire plaisir tout en s’inspirant de ce qu’ils nous proposent. C’est ainsi que nous entretenons une forme de dialogue avec eux. Nous restons ainsi en contact avec tous les gens qui suivent Trois fois par jour.» L’entreprise a d’ailleurs de beaux projets en 2022. «Un cinquième livre de recettes sortira en septembre. Une collection de bougies et de produits pour la maison verra aussi le jour prochainement», annonce sa fondatrice. 

UNE NOUVELLE CORDE À SON ARC

Marilou a vécu de beaux moments lors des tournages de la première saison de Trois fois par jour & vous, diffusée à Zeste et à TVA. «Grâce à cette émission, j’ai eu la chance de faire de très belles rencontres, tant au sein de l’équipe technique que parmi les artistes invités sur mon plateau. C’est pour moi un gros terrain de jeu qui me donne l’occasion d’apprendre le métier d’ani - matrice. Je peux ainsi aller vers les humains, parler de cuisine et faire tout ce que j’aime. Je suis très attachée à ce beau projet, que j’aborde en toute humilité.» En attendant que Trois fois par jour & vous revienne pour une deuxième saison plus tard cette année, la jeune femme se tiendra occupée. «Je me prépare à tourner de nouveaux épisodes. De plus, il se peut que la série documentaire Autrement dit: En affaires connaisse une suite. Je me pencherai alors sur une autre thématique que celle des entrepreneurs.»

DES CHANSONS À VENIR

Après avoir fait paraître, en 2020, une nouvelle chanson intitulée Rose pâle, Marilou a officiellement renoué avec sa passion pour la musique. «Ça me fait vraiment du bien d’en refaire! Je suis actuellement en studio pour enregistrer les chansons que j’ai écrites dans les dernières années. Je peux dire qu’il y en a beaucoup!» Revenue à ses premières amours, elle nous explique pourquoi elle a longtemps délaissé sa carrière de chanteuse. «J’avais besoin d’années de silence, mais je ne sais pas comment j’ai fait pour ne pas chanter pendant aussi longtemps. Ma passion pour la musique est encore plus vivante que jamais, et je réalise à quel point elle m’avait manqué. Dans l’écriture de mes nouvelles chansons, je m’inspire surtout de la vie et des émotions que j’ai traversées. J’ignore pour l’instant sous quelle forme prendra vie ce projet musical. Je vous tiendrai au courant.»

• À lire aussi: Marilou se confie sur son rôle de maman de deux jeunes filles

DES FILLES QUI AIMENT LA MUSIQUE

Marilou est heureuse de partager sa passion avec ses deux filles. «Il y a toujours de la musique à la maison. Mes filles écoutent mes chansons et elles les connaissent par cœur. Peut-être qu’un jour elles voudront se lancer, elles aussi, dans un projet musical.»

La fière maman ne souhaite cependant pas laisser ses filles se lancer trop tôt. «Jeanne est actuellement à la maternelle, et je ne l’encouragerai pas à commencer une carrière aussi jeune que moi. Je crois d’ailleurs que si mes parents avaient eu plus d’expérience, ils n’auraient pas laissé faire ça non plus. Si, un jour, mes filles désirent faire de la musique, je me ferai un devoir de les guider le mieux possible afin que tout se fasse de façon saine», assuret-elle en terminant. 

Ne manquez pas la série documentaire Autrement dit: en affaires sur Tou.tv Extra. Tous les épisodes de la première saison de Trois fois par jour & vous sont offerts sur l’application TVA+.

À VOIR AUSSI: 27 comédiens québécois qui faisaient partie de la distribution de Chambres en ville

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus