Un premier grand rôle en anglais pour Joey Scarpellino | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Un premier grand rôle en anglais pour Joey Scarpellino

Image principale de l'article Un premier grand rôle en anglais
Andreanne Gauthier

Après 15 ans de carrière, Joey Scarpellino tient son tout premier rôle principal en anglais dans le film Stay the night, de la réalisatrice canadienne Renuka Jeyapalan. L'acteur s'est entretenu avec nous de de ce projet en plus de nous donner de ses nouvelles.

• À lire aussi:
Sophie Nélisse brille dans une série américaine

Quand nous lui avons parlé, Joey Scarpellino était en vacances au Mexique avec ses amies Sophie Nélisse et Marina Bastarache, et il s’apprêtait à revenir au Québec pour passer le week-end du Super Bowl avec des amis. 

Le comédien, qui navigue depuis des années entre le Québec et Los Angeles — il a la citoyenneté américaine de par son père —, est de retour au pays depuis quelques mois déjà. «Pendant la pandémie, j’ai passé beaucoup de temps aux États-Unis. J’ai deux sœurs et un frère qui vivent là-bas, et je ne les vois pas souvent. Je n’ai pas passé beaucoup de temps avec eux dans les dernières années, alors j’en ai profité et j’ai appris à plus les connaître.»

UN PROJET ÉVOCATEUR
Le 12 mars, l’acteur sera au Festival South by Southwest à Austin, au Texas, pour assister à la première du film Stay the Night, de la réalisatrice canadienne Renuka Jeyapalan, dans lequel il tient la vedette au côté de l’actrice Andrea Bang. «Le tournage a été freiné par la pandémie. Le film s’est donc tourné sur deux ans et demi, mais l’histoire se déroule sur moins de 24 heures. C’était assez spécial.» 

Dans cette comédie romantique tournée à Toronto, où l’action se déroule, Joey Scarpellino joue Carter Stone, un athlète professionnel de passage en ville vivant ses propres difficultés. Il fait la rencontre inopinée de Grace (Andrea Bang), une jeune femme réservée et célibataire depuis des lunes, qui se sent dépassée par les applications de rencontres. 

Il s’agit pour l’acteur de son premier rôle principal en anglais au cinéma. «C’est le fun. C’est drôle à dire, mais c’est le premier projet que j’ai fait, après 15 ans de métier, où 50 % de ma famille va enfin pouvoir me voir jouer et me comprendre», relate-t-il en faisant référence à sa famille du côté de son père. Il ajoute: «C’est sur-out ça qui me fait plaisir. Quand mon père venait me visiter au Canada, il est souvent arrivé qu’il vienne me voir sur le plateau des Parent, et il comprenait un peu ce qui se passait dans l’émission par les expressions faciales des comédiens, mais pas au point de tout comprendre.» 

Après 15 ans de métier, le jeune homme de 27 ans s’estime très chanceux d’avoir pu faire tous les projets auxquels il a pris part et d’avoir l’opportunité de pouvoir continuer à jouer. 

Instagram

UN NOUVEAU COMPAGNON
Après avoir vécu le deuil de son husky, Enzo, en janvier 2020, Joey Scarpellino a adopté au printemps dernier un berger allemand qu’il a prénommé Woody, et qui aura un an à la fin de février. «Mon deuil a été super long. Je n’étais pas prêt à avoir un autre chien, à devoir l’entraîner, parce que c’est demandant d’entraîner un chien. J’avais besoin d’une pause. Puis, un jour, j’ai senti que j’étais prêt. Les huskys ont toujours été mes chiens préférés, et Enzo était mon troisième, mais là, j’avais besoin d’un changement. Les bergers allemands m’ont toujours impressionné. Je les trouve tellement majestueux! Et ils sont parmi les races de chiens qui ont une grande intelligence. Moi qui adore promener mon chien partout et prendre le temps de l’entraîner et d’en faire un compagnon de vie, je me suis dit qu’il n’y avait pas meilleure race qu’un berger allemand pour ça. C’est vraiment un bon chien. C’est complètement autre chose que la relation que j’avais avec Enzo, mais je vis quelque chose de vraiment le fun avec lui.»      

Le film Stay the Night sera présenté en première mondiale dans le cadre du Festival South by Southwest à Austin, au Texas, le 12 mars.

À VOIR AUSSI: 20 vedettes québécoises masculines qui nous font craquer

s


À VOIR AUSSI: 41 vedettes québécoises adeptes de sport

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus