Isabelle Blais revient sur le destin tragique de son personnage dans L'Échappée | 7 Jours
/magazines/7jours

Isabelle Blais revient sur le destin tragique de son personnage dans L'Échappée

Image principale de l'article Le destin tragique de son personnage
Sébastien St-Jean / Agence QMI

Isabelle Blais a connu une costaude année 2020 en conciliant trois tournages d’envergure (Faits divers, L’Échappée, Bête noire), en plus de s’occuper de son papa mal en point, pour lequel elle a récemment pris la parole publiquement.

• À lire aussi: Pierre-Luc Brillant sur le plaisir de tourner avec sa conjointe Isabelle Blais dans L'Échappée

«Ça n’a pas été une année facile, même si j’ai été très choyée. Je ne peux pas me plaindre. Il y avait longtemps que j’avais autant travaillé... Même si, dans ce contexte-là, c’était un peu étrange», reconnaît en riant l’actrice, qui ne cache pas avoir trouvé «restreignantes» les mesures de distanciation physique sur les plateaux de tournage.

Constance

Les amateurs des enquêtes policières décalées de Faits divers seront ravis de retrouver la Constance Forest d’Isabelle Blais ce jeudi, dans le quatrième et ultime chapitre de la série, sur ICI Tou.tv Extra.

Cette fois, c’est une balle reçue par un mariachi en plein spectacle dans un bar latino, possiblement l’œuvre du cartel mexicain établi à Mascouche, qui ouvre les hostilités et met Constance et ses collègues sur la piste d’une nouvelle affaire, où se croiseront entre autres motards et chroniqueur de radio intellectuel.

Simon Lacroix, Éric Bruneau et Dominique Leduc, entre autres, rayonnent dans ce nouvel opus de l’auteure Joanne Arseneau. Une fois de plus, Constance y porte bien son prénom, en représentant justement la stabilité dans le monde un peu glauque et les situations rocambolesques mis en scène par le réalisateur Stéphane Lapointe.

«C’est la fille normale, la "straight woman". C’est un peu à travers mon regard que le spectateur regarde l’intrigue et cherche à comprendre», dépeint Isabelle Blais, en expliquant que son personnage, cette année, achèvera d’en découdre avec le triangle amoureux qui la lie aux deux papas de ses enfants (Patrick Hivon et Émile Proulx-Cloutier).

• À lire aussi: Isabelle Blais et Pierre-Luc Brillant font des révélations surprenantes sur leur couple

Fin annoncée

Cet automne, Isabelle Blais a également été Kim Labonté, une maman tourmentée et blâmée d’avoir maltraité son jeune enfant dans L’Échappée.

Annoncé en grande pompe l’été dernier, en même temps que l’arrivée d’autres comédiens (son amoureux Pierre-Luc Brillant, Chantal Fontaine, Sylvain Marcel, etc), le séjour de la comédienne à Sainte-Alice-de-Rimouski n’aura finalement constitué (attention, divulgâcheur) qu’un passage éclair, puisque Kim aura connu une mort affligeante avant même la pause des Fêtes. Une parenthèse qui lui aura néanmoins permis d’incarner toute une gamme d’émotions.

«Je le savais dès le début, précise Isabelle. Je savais que ça allait être intense et complètement différent. J’avais été prévenue que mon personnage mourrait et que ça serait bien tragique. Et ça me tentait de vivre ça, d’avoir quelque chose de très intense à jouer, qui se terminerait rapidement. C’était "heavy", mais, personnellement, c’est le genre de défi que j’aime.»

Enfin, dans Bête noire, série de Sophie Deraspe que Séries Plus relaiera en mars, Isabelle personnifie la maman d’un jeune criminel (Zachary Auclair) qui tente de comprendre les raisons des gestes posés par son fils.

• À lire aussi: Isabelle Blais et Pierre-Luc Brillant vont se produire en Belgique

Cri du coeur

Dans sa vie personnelle, celle qui est aussi chanteuse dans le groupe Comme dans un film, a été confrontée aux limites du système de santé et s’en est désolée sur les réseaux sociaux, la semaine dernière.

Dans un long cri du cœur, Isabelle Blais a expliqué que son papa, atteint de la maladie à corps de Lewy (qui a récemment emporté le pianiste André Gagnon), a souvent été relocalisé dans les derniers mois, dans les soubresauts de la pandémie.

À deux reprises, Yvon Blais s’est retrouvé dans des résidences privées, où on promettait être capable de s’occuper de ses besoins particuliers. Mais, aux deux endroits, ce ne fut pas le cas, et l’homme a alterné entre périodes en résidences et transferts à l’hôpital, chaque fois entrecoupés d’une quatorzaine préventive qui affectait largement son état. Enfermé, laissé à lui-même, il a même été jusqu’à défoncer une porte pour manifester son mal-être.

Heureusement, dès qu’elle a fait appel aux réseaux sociaux, Isabelle Blais a été entendue. Aujourd’hui, son papa est installé dans un CHSLD de la Mauricie, un milieu qui lui convient davantage pour l’instant.

«Le soir même, sa porte a été ouverte et une préposée s’occupait de lui. Sans les médias, est-ce que la situation aurait changé? Je ne peux pas le dire. Moi, je ne voulais pas traiter personne de méchant, mais je voulais qu’on fasse ce qui était possible. Les gens qui travaillent dans le système sont eux-mêmes à bout, et on dirait que personne n’ose dire ce qui n’a pas d’allure», affirme Isabelle, qui soutient avoir reçu des tonnes de messages de récits semblables à celui de son père depuis sa déclaration.

La quatrième et dernière saison de Faits divers sera disponible ce jeudi, 17 décembre, sur ICI Tou.tv Extra.


À VOIR AUSSI: 25 comédiens qui ont joué dans Les Parent

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus