Serge Denoncourt affirme avoir été victime d'attouchements sexuels de la part d'Edgar Fruitier | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Serge Denoncourt affirme avoir été victime d'attouchements sexuels de la part d'Edgar Fruitier

Image principale de l'article Il affirme avoir été victime d'Edgar Fruitier
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Dans un texte publié dimanche dans La Presse, Serge Denoncourt affirme avoir été lui aussi une victime d'Edgar Fruitier.

• À lire aussi: Edgar Fruitier écope de six mois de prison

• À lire aussi: Les plus gros scandales québécois de 2020

En août dernier, Edgard Fruitier a écopé d’une peine de six mois pour avoir agressé sexuellement un adolescent dans les années 1970. En mars, l’ordonnance de non-publication sur l'identité de la victime a été levée, et on a appris qu'il s'agissait de Jean-René Tétrault, aujourd'hui âgé de 62 ans.

En solidarité avec M. Tétrault, qui a dénoncé son agresseur, Serge Denoncourt a écrit un texte percutant dans lequel il déplore comment M. Fruitier a été «protégé par le milieu, et ce, depuis longtemps». Du même souffle, il confie avoir lui aussi a été une des victimes d'Edgar Fruitier.

• À lire aussi: Vincent Vallières remet solidement Serge Denoncourt à sa place et c'est hilarant

Il raconte: «En 1984, j’étais un jeune acteur et je partageais une loge avec Edgar. La production avait pensé que ce serait rigolo de nous faire cohabiter dans une pièce minuscule, porte close. Dans une loge où je m’habillais et me déshabillais chaque jour, parfois deux fois par jour, pendant six semaines. Rapidement, j’ai subi les attouchements, les harcèlements, les tripotages insistants et fougueux de M. Fruitier. Dans ma loge. Seul avec lui.»

Confiant n'en retenir aucune séquelle ni aucun traumatisme, il se désole que même à l'époque, après avoir décidé d'en parler à des gens autour de lui, ses confidences aient été balayées du revers de la main, se faisant dire qu'Edgar «a toujours été comme ça». Il se dit troublé lorsqu'il pense à Jean-René Tétrault et à tous les autres qui auraient subi des attouchements de la part de M. Fruitier qui, contrairement à lui, en ont gardé un souvenir douloureux. Il avoue aussi ressentir un profond malaise en lisant les commentaires sur les réseaux sociaux qui défendent l'homme de 91 ans et qui crient à une «sentence démesurée» en raison de son âge, ou même à de l'«homophobie de la part du juge».

Le texte de Serge Denoncourt a rapidement fait le tour des réseaux sociaux, dans la journée de dimanche. De nombreux lecteurs se sont empressés de partager ses mots, que plusieurs ont jugé bouleversants.

Lisez son texte complet juste ici

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus