Naadei Lyonnais et Mehdi Bousaidan racontent l’envers du décor de l’île de l’amour | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Naadei Lyonnais et Mehdi Bousaidan racontent l’envers du décor de l’île de l’amour

Image principale de l'article L’envers du décor de l’île de l’amour
Photo : Bruno Petrozza

Il ne reste que quelques semaines à la toute première saison de l'île de l'amour. L'animatrice Naadei Lyonnais et le narrateur Mehdi Bousaidan, qui ont les deux pieds dans l'aventure, nous jasent de leur expérience.

Naadei et Mehdi, comment se passe votre séjour à Los Cabos? Avez-vous pu joindre l’utile à l’agréable? Avez-vous vu des stars? Dites-nous tout!

Naadei: On est dans un contexte de pandémie. On a beau être au Mexique et être super privilégiés de pouvoir faire ce voyage, il y a des règles à respecter. On ne peut pas visiter la ville ni aller dans les restaurants. On reste dans la bulle pour protéger les Insulaires. Animer est ma priorité.

Mehdi: On évite les déplacements non nécessaires. Mais comme on est sur place, 10 minutes après avoir fini d’enregistrer avec mon collaborateur Charles Deschamps, on peut se baigner, manger... C’est agréable. J’arrive à recharger mes batteries tout en travaillant.

Naadei: Et on peut toujours s’inviter à souper chez Mehdi, parce qu’il est plein de ressources quand vient le temps de se faire à manger: il fait des pâtes dans sa cafetière! (rires) 

• À lire aussi: Tout ce qu'il faut savoir sur les deux nouveaux Insulaires de l'île de l'amour, Keon et Arnaud

Photo : Bruno Petrozza

• À lire aussi: Après avoir été éliminé, Gabriel parle de son passage à l’île de l’amour

À quoi ressemble une journée type pour vous?

Mehdi:
De mon côté, à partir du moment où Charles et moi recevons les épisodes, nous les visionnons quelques fois et nous écrivons nos idées au fur et à mesure. On fait un peu comme les gens à la maison qui regardent l’émission et qui passent des commentaires. Puis on garde les blagues qu’on aime et on va les enregistrer dans des chambres qui ont été transformées en bureaux de postproduction.

Naadei: Moi, il est important pour l’expérience des candidats que j’arrive bien préparée aux Cérémonies de la flamme, parce que si on doit reprendre les moments clés, ça affecte leurs émotions. C’est difficile de recréer une surprise. Alors, je me dois d’être le plus prête possible quand on tourne. Et quand je ne suis pas en tournage, je travaille habituellement mes textes et je les mémorise.

Joël Legendre a agi comme coach avec vous. Comment cela a-t-il facilité vos tâches respectives?

Mehdi: Pour la narration, il m’a beaucoup aidé à trouver le ton du personnage et à voir la direction qu’on allait prendre pour faire ça. Chaque édition doit avoir un ton qui est très propre à l’humour de l’endroit où ça joue. Puis du côté des blagues, il m’a aidé à établir où était la limite: il faut que ce soit grinçant, mais toujours dans le respect. Et il m’a fait faire des exercices de prononciation. 

• À lire aussi: Un premier couple de l’île de l’amour a été brisé par Tommy-Lee

Photo : Bruno Petrozza

• À lire aussi: Naadei Lyonnais fait des révélations sur la première saison de l’île de l’amour

Naadei: Moi, honnêtement, je n’aurais pas pu faire ce mandat sans Joël. J’avais très peu d’expérience comme présentatrice, et il est arrivé avec son sac à outils. C’est un rayon de soleil! Partout où il va, il amène sa bonne humeur contagieuse. Et ça m’a aidée parce que, comme je n’avais jamais animé une émission, j’avais un grand niveau de stress. Il avait une énergie qui me calmait et me rassurait. Ça a fait toute la différence! Et il m’a aidée dans ma posture, ma prononciation et mes intonations. Il a été d’une grande générosité! Mon expérience se passe bien. Ma mère n’est pas gênée, alors ça va. (rires)

Il y a beaucoup de va-et-vient à l’île de l’amour. Chaque semaine, des Insulaires partent, d’autres arrivent... Et voilà que le couple le plus stable de l’aventure, celui formé d’Anna-Maëlle et Tommy-Lee, s’est brisé parce que le jeune homme a choisi de poursuivre avec une autre Insulaire. Est-ce que tous vos espoirs de voir triompher l’amour sont tombés à ce moment-là?

Naadei: Je trouve que cette émission est très représentative de ce qu’on vit à notre ère en contexte de dating... Moi, c’est ma réalité: en tant que célibataire, je peux rencontrer quelqu’un puis, tout à coup, croiser quelqu’un d’autre, et la donne va changer complètement! À l’île de l’amour, c’est ce qui arrive. On met à l’épreuve des couples pour voir s’ils vont durer dans le temps malgré la tentation — parce qu’ils vont vivre ça à leur retour de toute façon. Pour les téléspectateurs, ça peut être triste quand on s’est attaché à un couple de le voir se séparer, mais c’est une émission qui gagne à être connue. On s’habitue à ce va-et-vient qui fait la force de l’île de l’amour.

Mehdi: Tout le monde fondait beaucoup d’espoir sur le couple de Tommy-Lee et Anna-Maëlle... Mais quand on y pense, le fait que Tommy-Lee ait finalement choisi Véroniqua alors que son couple avec Anna-Maëlle aurait pu se rendre en finale, c’est qu’il a préféré y aller avec ses émotions. Au fond, il a risqué sa victoire pour être avec une personne avec qui il a envie d’être. Naadei: Je pense que c’est une marque de respect de ne pas rester dans une relation quand on n’y croit pas. Mine de rien, cette décision est probablement à l’avantage des deux personnes concernées.

Avez-vous accès aux commentaires sur la Toile et êtes-vous portés à les lire?

Mehdi:
On a accès aux commentaires sur les réseaux sociaux et on les a beaucoup utilisés au début pour s’ajuster.

Naadei: Le cas de Tommy-Lee et Anna-Maëlle a soulevé les passions... Ça veut dire que les gens ne sont pas indifférents! C’est bien de voir qu’ils ont pris ça à cœur. 

Photo TVA Publications, Bruno Petrozza



Que va vous avoir apporté cette aventure?

Mehdi: Moi, je ne regardais pas beaucoup de téléréalités, mais là, je me suis mis à développer une passion pour ça! Et je suis capable de voir l’envers du décor. C’est fascinant! Je me suis pris d’empathie pour les Insulaires. Je les regarde à l’écran et je les vois comme mes enfants.

Naadei: Moi, c’est dans le même ordre d’idées... Je me sens maternelle avec eux. J’ai beaucoup plus d’empathie que je pensais en avoir. Quand je reviens d’une Cérémonie de la flamme, je suis bouleversée pendant un jour ou deux. Et jusqu’à maintenant, mon expérience en général a été positive. On a bâti des choses ici. On a vécu tellement de péripéties, et ça a soudé l’équipe! On a porté cette émission à bout de bras et on en est fiers!

Ne manquez pas l’unique rendez-vous hebdomadaire de l’île de l’amour les dimanches, dès 18 h sur TVA+ et à 21 h à TVA.

À VOIR AUSSI: Les enfants de stars les plus riches d’Hollywood

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus