Un projet étonnant réunira Isabelle Brouillette et Édith Cochrane | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Un projet étonnant réunira Isabelle Brouillette et Édith Cochrane

Image principale de l'article Un projet étonnant avec Édith Cochrane
Photo : Karine Lévesque

Si l’expression se réinventer est presque devenue un leitmotiv, l’actrice a trouvé un moyen de le faire en acceptant un projet où elle peut mettre son talent de dessinatrice à profit. En effet, outre quelques tournages, Isabelle Brouillette a accepté l’invitation de son amie Édith Cochrane pour illustrer son premier livre pour enfants. En outre, elle a renoué avec le yoga, ce qui lui fait grand bien.

• À lire aussi: Tout ce qu'il y a à savoir sur les nouveaux personnages d’Alertes

• À lire aussi: Voici les séries de fiction québécoises qui verront le jour au courant de l’année 2021-2022

Isabelle, vous êtes de la distribution de Nuit blanche. Parlez-nous de ce projet.
Cette série nous fait voyager à travers deux temporalités, et j’ai la chance d’interpréter Carole Hébert, qui fait partie du passé. On la suit de 1967 à 1973. Elle est la mère du personnage principal, Louise Hébert (jouée par France Castel et Rose-Marie Perreault dans les retours en arrière). Nous sommes à l’époque du peace and love, mais Carole reste accrochée à l’ancien monde. Elle est catholique, croyante. Elle porte même une croix au cou. Elle élève seule sa fille, dans un milieu très pauvre, mais sa Louise s’éprend d’un gars qui fricote avec le FLQ. Nous revisitons l’histoire du Québec, et Carole représente les valeurs d’avant.

Quelles ont été vos inspirations pour ce personnage?
Je n’ai pas été inspirée par ma mère, car 1967, c’est plus l’époque de ma grand-mère maternelle, qui est aujourd’hui décédée. Il y a des similitudes entre Carole et elle: elles ont, entre autres, peu d’éducation et très peu de mots pour exprimer leurs sentiments. Elles sont dépassées, en quelque sorte! Mais elles ont le cœur sur la main. 

Photo : Karine Lévesque

• À lire aussi: Le CV de Isabelle Brouillette


Malgré cette période difficile, l’actrice est gâtée, donc...
Oui, on peut me voir dans Doute raisonnable et en 2022, dans l’ultime saison de Pour toujours, plus un jour. Dans cette série, mon fils, joué par Pier-Luc Funk, n’a plus qu’une année à vivre. On pleure beaucoup, mais c’est aussi très drôle. Je serai à La Licorne en janvier dans l’adaptation théâtrale de Deux femmes en or. Durant la dernière année, j’ai eu quelques tournages, assez pour continuer à vivre de mon métier. Un beau projet m’a été proposé dans la catégorie «Réinventez-vous»! J’ai pour passe-temps le dessin, l’aquarelle; des activités qui sont très solitaires, à l’opposé de mon métier. Mon amie Édith Cochrane voulait faire un livre pour enfants, Derrière mon fauteuil, et elle m’a proposé que nous le fassions ensemble. J’ai donc fait les dessins. Nous avons trouvé un éditeur. Ça devrait sortir au printemps. C’est arrivé à point, car j’avais du temps. Je lui en suis très reconnaissante! Je dessinais pour le plaisir, mais sa proposition m’a amenée à suivre des cours en ligne pour peaufiner ma technique.

Avez-vous traversé des moments d’insécurité quand même?
Comme mes projets ont été reportés, je savais que ça m’attendait à la sortie. J’avais cette grande chance! Quand il n’y a pas de travail, en général, je trouve ça dur. Durant ces périodes, je fais du ski de fond et du vélo. J’adore les balades et les pique-niques, et aussi les voyages. J’ai recommencé à suivre des cours de yoga. J’en ai fait pendant des dizaines d’années, mais comme je m’étais blessée, j’avais arrêté. J’adore être en mouvement! Comme le disait mon professeur, ce n’est pas confortable de faire du yoga. Parfois, la posture est exigeante, mais on respire, on passe au travers et on est bien. Ça nous aide dans la vie face à des situations inconfortables: on peut respirer en sachant que ça va passer.

Comment vous êtes-vous blessée?
J’ai fait une capsulite à l’épaule. Je jardine trop. Planter et regarder pousser les choses, j’aime ça! La première chose que je fais en me levant, c’est d’aller voir ce qui a poussé dans mon petit coin de verdure.

Qu’est-ce que le yoga vous apporte, concrètement?
Du calme, de la force, un état méditatif. Comme le disent les professeurs, c’est vraiment un moment où on prend soin de soi, doucement. J’ai tendance à être tournée vers l’extérieur, à aider les autres et à être préoccupée par eux. Quand je fais du yoga, je m’occupe de moi. Les studios ayant été fermés pendant longtemps, j’ai fait des exercices sur YouTube, mais ce n’est pas la même chose. Retourner en classe avec quelques personnes, c’était formidable! Même si nous ne nous connaissons pas, être réunis donne beaucoup de force. On voit à quel point la communauté, c’est nourrissant. Avec le temps, on devient responsables: de notre vie, de notre maisonnée, de nos enfants, de notre couple, d’une compagnie, d’une carrière. Quand on suit un cours, c’est le professeur qui en a la responsabilité. Ça fait du bien de se laisser guider. 

Suivez Isabelle dans Nuit blanche, le lundi à 21 h, à Radio-Canada, et Doute raisonnable, sur Tou.tv Extra. La deuxième saison de Pour toujours, plus un jour sera présentée sur Crave en janvier; revoyez la première saison sur la plateforme Crave. L’actrice sera sur la scène de La Licorne dans Deux femmes en or, qui prendra l’affiche le 18 janvier 2022.

À voir aussi: 10 comédies musicales devenues des films

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus