Ève-Marie Lortie se confie avec honnêteté sur son rapport à son corps en tant que femme dans l'oeil du public | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Ève-Marie Lortie se confie avec honnêteté sur son rapport à son corps en tant que femme dans l'oeil du public

 

De passage à Deux filles le matin, Ève-Marie Lortie s'est ouverte avec beaucoup d'honnêteté et de vulnérabilité sur son rapport à son corps, particulièrement en tant que femme qui évolue dans l'oeil du public.

• À lire aussi: Ève-Marie Lortie se confie sur les derniers mois chargés d’émotions

• À lire aussi: Ève-Marie Lortie se confie sur le décès de son père

• À lire aussi: La fille d’Ève-Marie Lortie quitte le nid familial pour suivre ses traces

Alors que l'émission du jour portait sur les multiples soins médico-esthétiques, l'animatrice de Salut Bonjour weekend a évoqué son apport à son corps et à l'image, elle qui évolue dans le petit écran depuis plus de 20 ans.

«J'ai commencé comme journaliste en juin 1996. C'est sur que si tu prends cette image-là de moi, pis mets celle de maintenant [à côté], y'a beaucoup d'années qui ont passé. Je suis très en paix avec ma face, mais le reste de la silhouette... ça c'est autre chose!», a-t-elle lancé d'entrée de jeu, sourire en coin.

Lorsque Marie-Claude Barrette lui a demandé à quel moment elle était le plus en réaction face à son image, Ève-Marie n'a pas hésité longtemps avant de répondre: c'est lorsqu'elle est filmée de côté.

«Moi, je peux te dire que faire une entrevue de face, avec un bureau, j’ai un aplomb extraordinaire. Mais si tu m’assois sur ton divan et que tu me filmes de côté, je deviens un petit peu plus consciente de ma silhouette, de mon corps, et j’ai un petit peu moins de confiance. Quand même! Avec toutes les années de métier que j’ai! Je suis juste un peu plus consciente que cette image-là, de côté, assise: il y a du bourrelet, il y a de la cuisse, il y a de la fesse qu’il n’y avait peut-être pas il y a quelques années, et ça ne correspond pas nécessairement à l’image traditionnelle de l’animatrice de télévision. C’est aussi insidieux que ça!»

Capture d'écran


• À lire aussi: Mélanie Maynard s'ouvre pour la première fois sur les chirurgies esthétiques qu'elle a subies

• À lire aussi: Virginie Coossa publie une photo après sa chirurgie au visage

• À lire aussi: Cœur de Pirate prend position sur l’image de la femme dans l’espace public

Revenant sur le sujet principal de l'émission, Ève-Marie explique qu'elle a déjà subi une réduction mammaire lorsqu'elle avait 17 ans. Elle estime donc être ouverte aux chirurgies, même si elle confirme n'avoir jamais eu recours à d'autre chirurgie.

L'extrait a beaucoup fait réagir, et de nombreuses femmes ont pris le temps d'écrire, sur la page Facebook de l'émission, pour mentionner à quel point les propos d'Ève-Marie les rejoignaient, et comment elles se reconnaissaient dans ceux-ci, même si elles ne se trouvent pas elles-mêmes dans l'oeil du public.

Voyez l'extrait complet dans la vidéo ci-haut!

À VOIR AUSSI: 46 vedettes québécoises sans maquillage sur Instagram   

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus