Francisco Randez souligne le premier anniversaire de l'opération de sa conjointe avec un message touchant | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Francisco Randez souligne le premier anniversaire de l'opération de sa conjointe avec un message touchant

Image principale de l'article Sa conjointe se faisait opérer il y a un an
Capture d'écran (EVA PHOTOGRAHIE)

Francisco Randez a vécu beaucoup d'émotions fortes ces dernières années. En effet, le chroniqueur et comédien a déménagé, en plus d'accumuler les projets professionnels, mais l'événement le plus éprouvant demeure sans doute le cancer de sa conjointe, Ariane, une épreuve qu'ils ont surmontée ensemble.

• À lire aussi: Pourquoi Francisco Randez a fait le deuil de la parentalité

Il y a un an jour pour jour, le 25 septembre 2019, Ariane entrait en salle d'opération. Il s'agit du moment le plus angoissant dans la vie de Randez à ce jour, selon ses dires. Pour souligner le premier anniversaire de cette journée décisive, il a publié une magnifique photo d'eux en noir et blanc accompagnée d'un long message émouvant.

Il mentionne entre autres comment cette rude épreuve lui a ouvert les yeux sur la chance qu'ont les gens en bonne santé, comparativement à tous ceux qui doivent se battre chaque jour pour leur vie. Cette expérience lui a fait réaliser de manière tangible combien la vie était fragile.

Il a aussi pris le temps de remercier la docteure Diane Provencher ainsi que toute l'équipe du département de gynéco-oncologie du CHUM.

• À lire aussi: Francisco Randez laisse entrer les téléspectateurs dans son intimité avec sa nouvelle émission

Voici le touchant message publié par Randez ce matin.

«Le moment qui a tout changé... Il y a un an jour pour jour, @aribrien entrait en salle d'opération. En l'espace de quelques secondes, toutes les querelles et les différends qui nous avaient divisés jusque là n'existaient plus, et mon seul souhait était de pouvoir la garder à mes côtés. Je ne me suis jamais senti aussi vulnérable que ce matin où j'ai vu son visage disparaître au loin, alors que je cherchais à garder contact avec ses yeux jusqu'à la dernière milliseconde avant la fermeture définitive des portes. Les heures qui suivirent furent les plus angoissantes que j'ai vécues.

Depuis ce jour, Ariane s'est battue avec courage, et sans jamais se plaindre (à part de mon obsession avec la propreté dans la maison 🤣). J'admire son courage et sa résilience, et je suis honoré de pouvoir me battre à ses côtés au quotidien. Il reste beaucoup de chemin à faire avant sa rémission, mais nous le ferons, ensemble.

À travers le partage de cette expérience, j'ai pu échanger avec une foule de personnes généreuses et j'ai réalisé à quel point beaucoup de gens ont vécu ou vivent avec le cancer et d'autres maladies graves, et se battent pour leurs vies. C'est une réalisation qui a profondément changé ma façon de voir le monde et ma place dans celui-ci.

Toute cette expérience m'a ouvert le coeur et les yeux sur une multitude de choses qui m'échappaient jusque là. J'ai réalisé que la vie est fragile et précieuse, et que l'essentiel se trouve loin du succès matériel. C'est peut-être évident pour plusieurs, et quoique je le savais de façon théorique, je ne l'avais pas tout à fait compris avant. J'ai aussi compris que la source de la vraie force est la vulnérabilité. Une leçon sur la laquelle je dois encore méditer, mais que j'ai bien retenue. Une pensée chaleureuse pour la fabuleuse Dre Diane Provencher et toute l'équipe d'humains extraordinaires du département de gynéco-oncologie du CHUM. Merci»

• À lire aussi: Voici pourquoi Francisco Randez et son amoureuse, Ariane, ont pris la décision de quitter Montréal

Ariane a, pour sa part, publié le même cliché sur les réseaux sociaux. Son message était différent, mais tout aussi touchant.

«Le matin de mon opération, nous étions conviés à l’hôpital pour 6h30. La nuit avait été courte; ce moment je l’appréhendais. Je souhaitais que le temps s’écoule lentement pour ne pas y arriver trop vite mais en même temps, je voulais qu’il file à toute allure pour qu’on me débarrasse de ce foutu cancer qui n’avait pas sa place en moi. En attente dans une chambre privée, on parle de tout et de rien pour détourner l’attention de ce qui s’en vient. Vers 11h, deux infirmières se présentent: ‘’C’est l’heure, on vous laisse un moment pour faire vos adieux.’’ Mon coeur se fend en deux. Je dois affronter seule ce qui s’en vient. ‘’On se voit de l’autre côté, sans tumeur et en santé’’. Il me serre dans ses bras, je ne veux pas le lâcher. On m’amène jusqu’à la salle d’opération. Allongée sur ma civière, je vois les néons du plafond défiler et lui qui me suit derrière jusqu’à ce qu’on lui bloque le passage et que les portes se referment derrière moi. Quelques minutes s’écoulent avant qu’une infirmière revienne: “Quelqu’un a oublié de vous dire quelque chose. Il ne peut pas entrer mais je vais ouvrir la porte pour qu’il puisse entrer sa tête.’’ C’est lui. Les yeux remplis d’amour et d’une vulnérabilité que je ne lui connaissais pas. ‘’Je t’aime’’ puis-je lire sur ses lèvres.

À ce moment précis, ma vie est une scène de Greys Anatomy avec la chanson ‘’I need my girl’’ de The National en background. Un moment que je n’oublierai jamais.
1 an que mon cancer est stable. 2 ans avec lui. To many more.» Pouvait-on lire sous la photo.

On souhaite une longue vie et la santé à ce couple inspirant. 

À voir aussi: 29 vedettes québécoises nées sous le signe de la Balance

 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus