Voici pourquoi Francisco Randez et son amoureuse, Ariane, ont pris la décision de quitter Montréal | 7 Jours
/magazines/7jours

Voici pourquoi Francisco Randez et son amoureuse, Ariane, ont pris la décision de quitter Montréal

Image principale de l'article Francisco et son amoureuse quittent Montréal
Instagram de Franciso Randez

Francisco Randez et son amoureuse, Ariane Brien, ont pris une décision bien importante qu'ils ont partagée avec leurs abonnés au cours de la fin de semaine: le couple a décidé de quitter Montréal pour s'installer en campagne.

• À lire aussi: Francisco Randez donne de bonnes nouvelles de l'état de santé de son amoureuse

• À lire aussi: Francisco Randez sera à la barre d'une nouvelle émission

En effet, le couple a conclu qu'il avait grandement besoin de changer d'air. Il s'agit d'une décision réfléchie, qui découle des grands bouleversements que les amoureux ont vécus dans la dernière année et qui ont remis en place leur «vision de la vie». Rappelons qu'en septembre dernier, l'animateur avait annoncé sur ses réseaux sociaux que son amoureuse était gravement malade.

Et même si, en avril dernier, les nouvelles étaient bonnes, des «complications inquiétantes liées à ses traitements» sont venues jeter une ombre sur le tableau.

«Nous avons conclu qu'une vie plus simple et plus paisible était la meilleure façon de favoriser sa guérison complète», a écrit Francisco, précisant bien qu'il ne s'agit pas d'un adieu, car ils seront de passage à l'occasion dans la métropole, pour le travail, notamment.


• À lire aussi: Francisco Randez explique pourquoi il a pris pour modèle Charles Lafortune

• À lire aussi: Francisco Randez dévoile ses coups de coeur musicaux

«Au revoir Montréal ! J’ai un pincement au cœur aujourd’hui, dans notre logement qui paraît vide alors que nous terminons la préparation de notre déménagement. J'ai toujours cru que j'allais faire ma vie principalement à Montréal, ou que j'aurais du moins ma base ici. La ville me donnait l'impression d'être en vie et d'être proche de l'action et des opportunités de carrière. Récemment en considérant notre situation dans son ensemble, @aribrien et moi avons décidé de quitter la ville. Dire que la dernière année a été éprouvante est un euphémisme ; nous avons vécu de grands bouleversements et nous avons carrément revu nos visions de la vie. À la fin des traitements de chimiothérapie d'Ari, nous nous sommes isolés dans le bois quelques semaines; ça lui a permis de reprendre du mieux en toute sécurité. À notre retour à Montréal et avec la fin du confinement, nous avons voulu reprendre une partie de nos habitudes, mais je dois avouer que nous avons peut-être célébré trop rapidement. Ari a vécu des complications inquiétantes liées à ses traitements, et nous avons dû réajuster le tir. Je vous rassure, c'est maintenant sous contrôle. Elle vous salue d'ailleurs ! Bref, nous avons conclu qu'une vie plus simple et plus paisible était la meilleure façon de favoriser sa guérison complète. Aussi, je n’ai pas honte de le dire, malgré que je fais partie des privilégiés qui ont retrouvé une partie de leurs contrats, les finances sont moins bonnes qu'elles étaient, et ça a fait pencher la balance. Les circonstances des derniers mois ont frappé notre société de plein fouet et nous sommes tous dans le même bateau, alors je ne vois pas de raison de faire le fier. Le coût de la vie est pas mal moins élevé à une heure de Montréal, sans compter que c’est pas mal plus reposant ! Ce n'est pas un adieu, mais un au revoir. On sera en ville à l'occasion pour le boulot, alors je vous dis à bientôt ! Merci Montréal pour toutes ces belles années, et un merci spécial à mon amie @carolinepetrement qui a été la meilleure voisine au monde dans les 3 dernières années», a-t-il écrit.

Plusieurs amis du couple ainsi que des abonnés ont pris le temps de leur écrire quelques commentaires, leur souhaitant tout le meilleur!

À VOIR AUSSI: FRANCISCO RANDEZ RENCONTRE JEAN-PHILIPPE DION  

s " />

À VOIR AUSSI: 17 VEDETTES QUÉBÉCOISES QUI SE SONT EXILÉES EN CAMPAGNE  

s " />

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus