Jonathan Roy s'ouvre sur son désir de fonder une famille | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Jonathan Roy s'ouvre sur son désir de fonder une famille

Image principale de l'article Il s'ouvre sur son désir de fonder une famille
Kevin Millet

En préparation d'un cinquième album et nouvellement propriétaire d'une maison dans les Laurentides, le chanteur Jonathan Roy nous ouvre la porte de son univers et se confie sur sa nouvelle vie.

• À lire aussi: Jonathan Roy dévoile un projet secret auquel il a participé

• À lire aussi: Normand Bratwaithe se confie sur sa nouvelle réalité de grand-père

Après avoir lancé en octobre 2016 son EP Mr. Optimist Blues, réalisé avec l’aide de Warner Music et de Corey Hart, l’interprète de Daniella Denmark ne cache pas avoir par la suite ressenti le besoin de prendre du recul. «À la fin de mon aventure avec Warner et Corey, j’étais un peu perdu. J’ai beaucoup appris de cette expérience, mais je n’avais plus de plaisir à faire ce que je faisais. Lorsque ma maison de disques m’a laissé, je suis parti faire le tour des parcs nationaux des États-Unis en van. J’ai ensuite vécu un an et demi à Los Angeles. À un moment donné, j’ai pensé tout lâcher et faire autre chose.» 

C’est toutefois lors de ce long séjour en Californie que Jonathan Roy s’est remis à écrire. «C’est là que j’ai créé les chansons de mon prochain album, dont mon extrait Keeping Me Alive. Lancée en septembre 2019, cette chanson compte aujourd’hui plus de 20 millions de visionnements sur YouTube. Ce succès m’offre une belle vitrine sur la scène musicale internationale. En ce moment, je suis indépendant et je n’ai pas de contrat de disques. Mon prochain album devrait sortir à l’été 2021. D’ici là, j’aime être mon propre boss et ne pas avoir à me casser la tête. Je veux avant tout être heureux et continuer à faire de la bonne musique.»

Un havre de paix
Ayant longtemps mené une vie de bohème, Jonathan Roy est aujourd’hui bien établi avec sa fiancée, Lydia, dans les Laurentides. «Nous avons emménagé à la mi-mars, au tout début de la pandémie. Il s’agit d’une vieille maison que j’ai retapée moi-même. C’est l’endroit idéal pour ma femme et moi. On est isolés dans le bois, à 15 minutes de Val-David, et je peux faire du vélo, du kayak, de l’alpinisme et de la randonnée à proximité. Ce lieu répond parfaitement à mon style de vie. De plus, on a des lapins, des poules, des cochons et un chien. Je rêvais depuis mon enfance d’avoir un jour une fermette de ce genre.» 

Production


Le désir de fonder une famille
C’est dans ce cadre idyllique que l’artiste de 31 ans veut fonder une famille. «J’aimerais avoir des enfants dans deux ou trois ans. Pour l’instant, ma blonde, qui évolue dans le milieu de l’immobilier, se concentre sur ses projets.» 

Les amoureux ont aussi l’intention de se marier l’an prochain. «Ça fait près de cinq ans que je suis avec ma femme. Elle a toujours été là pour m’appuyer dans les hauts et les bas de ma carrière. On prévoit se marier dans une ambiance intime et champêtre, entourés de nos proches. C’est mon frère qui sera notre célébrant. Je vois ce mariage comme la célébration de notre amour.» D’ici là, les amoureux passeront tout le mois de septembre à voyager à travers le Canada, en compagnie de deux de leurs amis, en direction de Vancouver. «J’invite d’ailleurs les gens à me suivre dans mon road trip sur YouTube et Instagram», conclut Jonathan Roy. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus