Visé par des allégations d'inconduites sexuelles, Philippe Bond se retire de la vie publique | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Visé par des allégations d'inconduites sexuelles, Philippe Bond se retire de la vie publique

L’humoriste Philippe Bond se retire de la vie publique après que de nouvelles allégations faisant état de comportements inappropriés et non désirés aient été rapporté par un média.

• À lire aussi: Philippe Bond accusé d’être un violeur par un confrère humoriste, et il dément fermement

Ainsi, il quitte son émission de radio et met fin à ses spectacles. Il souhaite le faire «par respect pour ses collaborateurs et ses employeurs».

Philippe Bond a réagi sur Instagram.

«Suite à l'article de La Presse qui est paru aujourd'hui, je suis atterré par ce que je viens de lire. Je ne reconnais pas la personne qui est décrite dans cet article. Par respect pour mes collaborateurs et mes employeurs qui me côtoient depuis es années et parce que je veux leur éviter de devoir répondre à une avalanche de questions des journalistes, je me retire de tout, autant de la vie publique et de la radio et des spectacles. Je dois protéger et prendre soin de mes proches mais surtout je dois être là pour mes enfants et ma femme. Penser à ce qu'ils auront à traverser avec moi me bouleverse, car il n'y a rien de plus important pour moi qu'eux», précise l'humoriste.

Joël Lemay / Agence QMI

Ces révélations arrivent plusieurs jours après que l’humoriste Thomas Levac avait accusé Bond d’être «un violeur» en direct sur YouTube lors de l’enregistrement d’un podcast. 

Philippe Bond avait assuré ne pas être un agresseur.  

«Aujourd’hui je me lève et je crie haut et fort mon innocence, écrit-il. Toutes les relations que j’ai eues ont été consentantes, JAMAIS je n’ai été un agresseur, JAMAIS je ne le serai et je n’accepterai JAMAIS d’en être accusé sans me défendre», avait-il écrit sur Facebook.  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus