Philippe Bond accusé d’être un violeur par un confrère humoriste, et il dément fermement | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Philippe Bond accusé d’être un violeur par un confrère humoriste, et il dément fermement

Image principale de l'article Accusé d’être un violeur, il dément fermement
Photo d'archives, AGENCE QMI

Ça brasse dans le milieu de l’humour québécois!

• À lire aussi: Philippe Bond se confie sur son bonheur de père de deux jeunes enfants

• À lire aussi: Arrêté après avoir échoué l'alcootest, Phil Bond prend une pause de la radio

Alors qu’il participait à l’enregistrement d’un podcast au Festival d'humour émergent en Abitibi-Témiscamingue, Thomas Levac s’est emporté, est allé au devant de la scène et a affirmé à plusieurs reprises que Philippe Bond est un violeur, selon une vidéo publiée sur la chaîne YouTube QC scoop.

«Philippe Bond! “Qui veut rentrer dans mon char?” Han! Est bonne, han! Philippe Bond, c’t’un violeur! Y’invite des femmes dans son char pis yé laisse pas sortir. Oubliez jamais ça», lance d’emblée Levac, qui est aussi podcasteur en plus d’être humoriste.


«Moi, je m’en fous. Cet homme-là m’impressionne pas. Fuck Philippe Bond!», ajoute-t-il avant de regagner sa place, pendant qu’autant la foule que les autres invités semblent médusés.

Dans l'extrait publié sur YouTube, il ne donne pas davantage de détails sur le ou les viols qu'il reproche à Bond.

Évidemment, ce ne sont pas des accusations à lancer à la légère et il est trop tôt pour prédire la suite des événements qui devraient faire couler beaucoup d’encre virtuelle au cours des prochains jours.

Cependant, quelques heures après que la vidéo ait commencé à circuler sur le web, Philippe Bond a réagit publiquement à ces allégations.

Dans un message publié simultanément sur Facebook et Instagram, il qualifie de «fausseté» l’histoire rendue publique par Levac et clame son innocence.

«Depuis les dernières années, de nombreux témoignages racontant des histoires terribles ont circulé. Aucune victime ne mérite ce qu’elle a vécu et malheureusement il y a beaucoup d’autres histoires graves qui demeurent dans l’ombre. Il y a aussi une fausseté qui circule à mon sujet, rendue publique par un humoriste récemment. Aujourd’hui je me lève et je crie haut et fort mon innocence», écrit d’entrée de jeu l’humoriste. 

Il raconte ensuite qu’il n’a jamais été un agresseur, qu’il ne le sera jamais et qu’il ne se laissera pas se faire accuser sans se défendre.

Il conclut son message en indiquant qu’il entamera des procédures légales.

De son côté, Thomas Levac n’a pas réagi publiquement ce mercredi.

À VOIR AUSSI: Revivez la grande carrière de Pierre Bruneau en 25 photos

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus