Mathieu Baron donne des détails sur son émission Chefs de bois | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Mathieu Baron donne des détails sur son émission Chefs de bois

Image principale de l'article Des détails sur son émission Chefs de bois
Photo : Bruno Petrozza

Au petit écran, les compétitions culinaires se suivent et se ressemblent, mais Chefs de bois sort vraiment du lot! Combinant gastronomie, survie en forêt et produits du terroir, elle a tous les ingrédients nécessaires pour séduire les amateurs de cuisine et d’aventure. Une émission à découvrir sur la nouvelle plateforme de contenus spécialisés Vrai.

• À lire aussi: 7 émissions déjà disponibles sur la plateforme Vrai

Mathieu Baron, quel est le concept de Chefs de bois?
Dix chefs de restaurant quittent le confort de leur cuisine pour monter dans un hydravion qui les largue en pleine forêt. Ils doivent se débrouiller avec ce qu’ils ont sous la main, c’est-à-dire le strict minimum, pour créer des petits plats qui mettent en vedette la gastronomie du terroir. Les participants n’ont aucun équipement moderne pour apprêter leurs plats, uniquement quelques couteaux, des trous à feu et du bois!      

Outre la cuisine, il y a un aspect survie à cette émission, puisque les participants vivent en forêt 24 heures sur 24... C’est exact. Comme ils ont plusieurs défis à relever, ils doivent non seulement être excellents en cuisine, mais également savoir se débrouiller en pleine nature. La présentation et la qualité des plats qu’ils arrivent à concocter au beau milieu de nulle part sont à couper le souffle!      

Comblent-ils le fin palais du juge Martin Picard?
Ce n’est pas parce qu’il est en plein bois que Martin Picard est indulgent avec les participants. Au contraire, il s’attend à une superbe présentation et à une véritable explosion de saveurs en bouche, rien de moins! Cela dit, Martin est à la fois juge et mentor. Avant chaque défi, il prodigue de judicieux conseils aux participants, par exemple en leur expliquant comment apprêter de l’orignal. 

De la viande d’orignal...
Oui. Vous allez voir, les produits du terroir qu’on utilise dans l’émission sont tous plus surprenants les uns que les autres. Certains chefs, peu habitués à cuisiner de la viande sauvage, sont déstabilisés.      

Production


• À lire aussi: Voyez les magnifiques photos de voyage de Mathieu Baron en Italie

• À lire aussi: Mathieu Baron élu «Méchant de l'année» pour son rôle de Nick Romano dans District 31

• À lire aussi: Mathieu Baron fait ses efforts constants pour améliorer son travail de comédien

De ton côté, tu interviens auprès des participants. Est-ce pour les aider ou leur compliquer la tâche?
Un peu des deux! (rires) Je peux par exemple annoncer l’arrivée d’un ingrédient surprise, largué des airs par hydravion. Celui qui met la main sur cet élément doit travailler fort, mais ses efforts sont récompensés, puisqu’il peut s’en servir pour bonifier son plat. Ça lui donne tout un avantage! 

Si tu n’animais pas Chefs de bois, serais-tu un bon participant?
Oh que non! (rires) Je suis un épicurien dans l’âme, j’aime manger de bons petits plats, mais je ne suis pas excellent aux fourneaux. Je me débrouille, je suis capable de concocter quelques recettes coup de cœur, mais je ne suis pas du calibre de nos participants. Cela dit, animer Chefs de bois me donne davantage envie de cuisiner, et je porte plus attention à la présentation de mes plats. La créativité des chefs m’impressionne! 

Possèdes-tu quelques notions de survie en forêt?
Je suis capable d’allumer un feu de camp. J’adore le contact direct avec la nature, mais dormir à la belle étoile ou dans une tente rudimentaire, non merci! J’ai besoin d’un minimum de confort, c’est-à-dire d’un lit! (rires) Je suis plus du type à louer un chalet qu’à faire du camping.

Le participant qui sera couronné chef de bois remportera un prix de 10 000$.

À VOIR AUSSI: 20 vedettes québécoises masculines qui nous font craquer  

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus