Chantal Lacroix et sa fille, Camly, se relèvent de l’incendie qui a détruit leur maison | 7 Jours
/magazines/7jours

Chantal Lacroix et sa fille, Camly, se relèvent de l’incendie qui a détruit leur maison

Image principale de l'article Elle et sa fille se relèvent de l'incendie

Le courage dont Chantal Lacroix a fait preuve pour changer de vie nous inspire. Avec Demain tout est possible, elle nous donne l’espoir de pouvoir transformer notre existence à notre tour. Avec cette nouvelle émission, l’animatrice accompagne des gens qui sont à la croisée des chemins, comme elle l’a elle-même été il y a deux ans.

• À lire aussi: Chantal Lacroix prône l'acceptation de soi avec une photo inspirante en maillot de bain

• À lire aussi: 7 émissions déjà disponibles sur la plateforme Vrai

Chantal, donne-nous un avant-goût de ton nouveau projet sur la plateforme Vrai.
Demain tout est possible est comme une suite de ma quête de bien-être. J’ai eu envie d’accompagner des gens qui étaient eux aussi à la croisée des chemins et qui avaient besoin d’être guidés. Je leur présente des intervenants, des spécialistes et des coachs de vie, selon leurs besoins, pour leur permettre de prendre un nouveau départ. Souvent, un regard extérieur permet d’avoir ce pas de recul nécessaire pour prendre les décisions qui s’imposent. C’est ce qui me permet de guider les participants. Finalement, tu as encore et toujours le désir d’aider les gens! Je pense que ça fait partie de mon ADN. Donner au suivant, ce n’est pas que donner de l’argent, c’est aussi partager nos expériences, ce qui a été bénéfique pour nous. J’ai envie d’émissions de télévision qui me nourrissent. Je n’ai pas la prétention de dire aux gens que j’ai la solution pour eux, mais je les accompagne dans leur quête. Les participants me disent que cela a provoqué des changements dans leur vie. Demain tout est possible, c’est aussi le rappel que tout est entre nos mains, à condition de se mettre en action. Parfois, c’est le courage qui nous manque. Dans tous les épisodes, sans exception, les téléspectateurs vont y trouver leur compte. C’était notre motivation. 

• À lire aussi: Chantal Lacroix fait de rares confidences sur sa vie de couple

Pour avoir changé de vie il y a deux ans, dirais-tu que ce processus en a valu la peine?

Tellement! Jamais je n’aurais pensé être là où j’en suis dans ma vie affective, émotive, amoureuse. Je ne pensais pas rencontrer quelqu’un et qu’entre nous, ce soit si bon et si facile. Avec Camly, c’est la même chose. J’ai une belle relation avec son papa. Chacun est bien dans sa vie. Notre famille se définit autrement, mais elle est tout aussi forte. Sur le plan professionnel, j’ai réussi à atteindre l’équilibre dont j’avais envie. Avant, je travaillais tellement! J’ai aussi lâché prise. J’étais habitée par le désir d’en faire plus, d’aider plus de gens, de faire une différence encore plus grande. Ma quête a fait en sorte que j’ai compris que tout cela ne pouvait pas se faire au détriment de ma propre vie. Maintenant, je ne me définis plus que par mon travail. Ç’a été un gros vertige au début. Je me suis demandé si j’allais le regretter, si ça valait la peine, mais deux ans plus tard, je confirme que le jeu en valait la chandelle. 

Nous savons tous que tu as perdu ta maison dans un incendie récemment. Comment traverses-tu cette situation?
Dès le lendemain, je trouvais un condo à deux pas de l’école de Camly. Cette situation a grandement amélioré sa vie, entre autres parce qu’elle peut marcher pour aller à l’école. Ça lui a donné encore plus d’autonomie. Elle gère bien ce qui s’est passé, il n’y a pas de séquelles. Notre projet commun, c’est de nous bâtir une nouvelle maison. Ça nous a permis de remettre notre mode de vie en question et de définir celui que nous souhaitons avoir. Nous voulons une maison plus écologique, économique, pratique. Vivre dans moins d’espace actuelle - ment nous permet d’être collées l’une sur l’autre, et ça nous plaît beaucoup. Pour le reste, nous avançons une étape à la fois. Si je veux aller jouer au golf, je me rends compte que mes chaussures ont brûlé, alors je vais m’en acheter d’autres. Je veux aller me baigner? Même chose. Ça nous ramène à l’essentiel et à la fameuse phrase qui dit: «En ai-je vraiment besoin?» Nous achetons uniquement ce dont nous avons besoin dans l’immédiat. Ça nous amène forcément à être conscientes de ce que nous consommons. Avec le recul, je choisis de voir le côté positif de la situation. Nous sommes ensemble, en santé, nous n’avons pas été affectées. Pour le reste, nous allons nous reconstruire, une étape à la fois. Et notre désir le plus cher, c’est d’avoir une vie centrée à l’essentiel... 

Chantal a une collection qui porte son nom. On visite sa boutique en ligne au chantallacroix.com.

À VOIR AUSSI: L'évolution des comédiens de L'heure bleue  

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus