Un nouveau rôle et un mandat d’animation pour Patrice Godin | 7 Jours
/magazines/7jours

Un nouveau rôle et un mandat d’animation pour Patrice Godin

Image principale de l'article Un nouveau rôle et un mandat d’animation
Photo : Julien Faugere

L’hiver prochain, Patrice Godin se glissera dans la peau de Marc-Alexandre Moisan dans L’homme qui aimait trop. En attendant de découvrir ce nouveau personnage, on pourra le voir à la barre de Rencontres au sommet ainsi que dans la suite d’Une autre histoire. Il nous parle de tous ces projets.

• À lire aussi:
Découvrez la bande-annonce de la nouvelle saison de District 31

• À lire aussi:
Patrice Godin et Sébastien Delorme partagent des photos de tournage à couper le souffle

Patrice, comment as-tu décroché le premier rôle dans L’homme qui aimait trop?
Après avoir tourné dans la dramatique Mon fils, signée Duo Productions, les producteurs et auteurs Anne Boyer et Michel d’Astous m’ont offert le rôle de Marc-Alexandre dans leur prochain projet, L’homme qui aimait trop. Je n’ai pas eu à passer d’audition, ils me voyaient tout simplement camper ce personnage!      

Justement, qui est ce fameux Marc-Alexandre?
C’est un représentant commercial qui partage sa vie entre Magog et Montréal. Le hic, c’est qu’il a une femme et des enfants dans chaque ville, et chaque famille ignore l’existence de l’autre.

Il mène donc une double vie?
Exact. Et, question de compliquer encore plus les choses, Marc-Alexandre tombe sous le charme d’une troisième femme! La vérité finira toutefois par éclater au grand jour quand il se retrouvera à l’hôpital à la suite d’un accident de voiture. Mon défi avec ce personnage-là, c’est de vous le faire aimer, même s’il ment à son entourage. Il n’est pas méchant, il aime profondément ses deux familles et sa maîtresse...

Son quotidien doit être compliqué, avec trois femmes!
Marc-Alexandre compartimente ses différentes vies, comme un agent double le fait lorsqu’il est infiltré chez les motards, par exemple. De mon côté, je n’ai pas à le juger, mais plutôt à comprendre les motivations qui l’ont poussé à mener cette existence. Chose certaine, je serais incapable d’avoir une vie comme la sienne: je me mêlerais dans mes mensonges! (rires)

• À lire aussi: Patrice Godin a retrouvé sa mère biologique

• À lire aussi: Patrice Godin souligne la fête de sa fille aînée avec plusieurs photos touchantes

• À lire aussi:
Patrice Godin se donne un nouveau défi avec «Rencontres au sommet»

En attendant de plonger dans les tournages de cette nouvelle série, tu es pas mal occupé, non?
Oui. J'ai récemment terminé les tournages de Rencontres au sommet, qui sera diffusée l'automne prochain à Évasion. Cette émission allie plein air et dépassement de soi, puisqu'on gravit cinq montagnes en cinq jours. Guillaume-Lemay Thivierge, Émily Bégin, Sébastien Delorme et Sabrina Cournoyer participent à la première saison, dans Charlevoix. 

Toi qui as l’habitude de participer à des ultramarathons, gravir une montagne ne doit pas représenter un grand défi physique!
Effectivement, le défi était ailleurs. Après la série Survivalistes, il s’agit de ma deuxième expérience à l’animation. Moi qui suis d’abord et avant tout comédien, je sors de ma zone de confort, j’apprends un nouveau métier. Ce que j’aime de Rencontres au sommet, c’est qu’au-delà de la randonnée en montagne, il s’agit d’une magnifique expérience humaine. Durant l’ascension, on jase, on se raconte nos vies, et ça donne lieu à des moments fort touchants.

En terminant, seras-tu de retour dans Une autre histoire?
Bien sûr! Mon agent s’est occupé d’organiser mon horaire de façon à ce que je puisse reprendre mon rôle dans Une autre histoire tout en tournant Rencontres au sommet et L’homme qui aimait trop. Ça me fait un horaire chargé, mais après une année de pandémie, je me considère comme choyé d’être aussi occupé. 

Rencontres au sommet, cet automne à Évasion.
Une autre histoire, de retour à l’automne, à Radio-Canada.
L’homme qui aimait trop sera diffusée l’hiver prochain à Noovo.

À VOIR AUSSI: Tout sur le mariage de René Simard et Marie-Josée Taillefer

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus