Revivez les moments marquants de l’édition 2004 de Star Académie | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Revivez les moments marquants de l’édition 2004 de Star Académie

Image principale de l'article Revivez les grands moments de l’édition 2004
Jacques Gregorio

Un an après le succès fou de la première saison de Star Académie, la cohorte de 2004 était attendue à bras ouverts par les Québécois prêts à découvrir de nouvelles idoles. Ils étaient près de 2,9 millions de téléspectateurs au rendez-vous du premier gala de la saison. Les attentes élevées des fans ont été comblées, puisque le deuxième chapitre de cette aventure s'est révélé aussi passionnant et divertissant que le premier.

• À lire aussi: Revivez les grands moments de l’édition 2003 de Star Académie

• À lire aussi: Voici quels seront les invités du premier gala de variétés de Star Académie

Jocelyn Chevalier

«Viens, un nouveau jour va se lever...» C'est sur ces paroles de Jacques Michel que s'ouvrait chacun des galas de la deuxième saison de Star Académie, dimanche après dimanche. L’auteur-compositeur-interprète a été le premier surpris d’apprendre que sa chanson, écrite en 1969, allait avoir une nouvelle vie 35 ans plus tard, en devenant l’hymne de l’émission la plus regardée de la province. «Je l’ai appris quelques jours avant le premier gala, alors que je me trouvais sur mon voilier dans les îles Vierges», soulignait-il à l’époque. L’artiste a accepté avec bonheur de prêter ses mots et ses notes à l’émission, sur laquelle il avait justement une opinion très positive. «Je crois que Star Académie est un événement heureux pour la chanson québécoise, avec toute la morosité qu’il y avait dans le milieu depuis un certain temps. Et je ne dis pas ça seulement parce qu’on a choisi ma chanson, mais parce que je trouve le projet, dans son ensemble, emballant. C’est une école du show-business», insistait-il dans le magazine 7 Jours.

• À lire aussi: Étienne Drapeau offre un cadeau à une fan qui vit un moment difficile

L’ESSOR D’ÉTIENNE DRAPEAU
La deuxième saison a mis en lumière le talent de jeunes formidables, dont celui d’Étienne Drapeau. L’auteur-compositeur-interprète, qui connaît aujourd’hui plusieurs succès à la radio, a prouvé une fois de plus que la fin d’une participation au concours n’hypothèque en rien la richesse de la carrière qui lui succède. En février 2004, Étienne a été le premier à quitter l’Académie. Ce départ, qui a été difficile à faire, l’a toutefois amené à faire un constat important. «Je me suis rendu compte à l’Académie que je ne suis pas un interprète. J’ai eu toutes les misères du monde à trouver des chansons à chanter. Pour m’avoir choisi, les juges ont dû reconnaître que j’avais un certain talent et un certain charisme, mais je pense qu’ils ont peut-être réalisé une fois là-bas que je ne suis pas capable de prendre une chanson, de la changer et de la rendre à ma façon. Pour être moi-même, il faut que je chante mes compositions», analysait-il dans Échos Vedettes

Michel Gagné


• À lire aussi: Enceinte, Meggie Lagacé donne des nouvelles de sa grossesse

IL Y A DE L’AMOUR DANS L’AIR!
La seconde mouture de Star Académie a enflammé les cœurs des téléspectateurs, mais aussi des Académiciens eux-mêmes. Il y a eu beaucoup de rebondissements amoureux durant cette saison, entre autres avec la pétillante Meggie Lagacé. Si, au départ, les gens lui ont prêté une idylle avec Marc-André Niquet, c’est plutôt avec Corneliu Monteno qu’elle s’est engagée. Cupidon a frappé non pas sur les lieux mêmes de l’Académie, mais lors du voyage à Cuba qui a suivi leur aventure musicale à Sainte-Adèle. «À l’Académie, on ne voulait pas avoir de relation avec personne, et on ne s’en était jamais parlé. C’est en sortant que ça a commencé à se faire graduellement», racontait alors la jeune amoureuse dans Échos Vedettes. Corneliu et Meggie ne sont pas les seuls à s’être trouvés dans l’émission: Martin Giroux et Jannie Lemay ont également formé un couple quelque temps après leur sortie. 

LA SANTÉ AVANT TOUT
Plus que ses amours naissantes, l’histoire de courage de Martin Giroux a touché bien des téléspectateurs lors de son passage. En effet, quelques mois avant d’embarquer dans l’autobus du show-business, le jeune chanteur a été traité pour un sarcome à cellules claires, un mal qui s’était attaqué à son poignet droit. Lors de sa présence à l’Académie, il devait encore prendre des médicaments assez lourds quotidiennement, ce qui lui occasionnait des effets secondaires difficiles à endurer. «Je ne vous cache pas que la médication que je prends, ce n’est pas toujours facile, ça me donne des sautes d’humeur et des douleurs aux muscles. J’ai trouvé ça dur parce qu’on bouge beaucoup à l’Académie, mais je pense qu’avec l’énergie qu’on nous a donnée, j’ai réussi à passer au travers», affirmait Martin dans Échos Vedettes. La résilience de Jean-François Prud’homme était aussi inspirante. Opéré à 16 ans à cœur ouvert, le musicien s’est vu remplacer sa valve aortique par une valve mécanique. Cette substitution, indispensable à sa bonne santé, amusait beaucoup les garçons parce que l’appareil faisait le bruit d’une montre! Ils l’entendaient durant la nuit, car ils partageaient leur chambre avec lui.

PARTIRA, PARTIRA PAS
Dès l’annonce de l’arrivée de Stéphanie Lapointe à Sainte-Adèle, on a fait état de sa fragilité. La jeune chanteuse, qui préférait la douceur aux tintamarres de la scène, et la discrétion à la lumière des projecteurs, a souvent jonglé avec l’idée de quitter l’aventure au milieu du parcours. Pour la rassurer, Suzie Villeneuve, qui avait déserté en 2003, est même venue la conseiller. Fort heureusement pour elle, Stéphanie s’est accrochée et a fait son chemin jusqu’à la grande victoire. C’est plutôt l’extraverti Dave Roussy qui a demandé de retrouver sa famille avant la fin de la saison. «J’avais demandé à tous les candidats de ne pas voter pour moi. J’ai dit à Corneliu: “Je te laisse la place, vas-y fort, continue, lâche pas, tu es un numéro un”», affirmait-il à Échos Vedettes le lendemain de son élimination. 

Paul Ducharme

UN SUCCÈS IMPRESSIONNANT
Star Académie 2004 a engendré plusieurs succès, dont un album pour lequel les 14 Académiciens ont reçu un double disque platine le jour même du lancement au Métropolis, pour les 200 000 exemplaires vendus. La tournée de spectacles, dont le directeur musical était nul autre que Scott Price, a aussi été à la hauteur de la popularité des jeunes artistes. Le spectacle conçu par Jean Lamoureux, dont la première a eu lieu le 17 juin 2004, a permis aux Académiciens de fouler la scène du Centre Bell. Trois d’entre eux sont également devenus animateurs dans les mois qui ont suivi le concours musical. Jason Battah, Véronique Claveau et Meggie Lagacé sont venus gonfler les rangs de l’émission Demandes spéciales qu’animaient déjà Martin Rouette, Émily Bégin et François Babin à TVA. Ensemble, les jeunes chanteurs interprétaient en direct de l’Imperial de Montréal des chansons coups de cœur demandées par les téléspectateurs, qui les dédiaient à une personne de leur entourage. Des succès sur toute la ligne!

Le premier gala de variétés de «Star Académie 2021» sera diffusé le dimanche 14 février, à TVA.

Procurez-vous votre numéro souvenir Échos Vedettes Biographie Star Académie et l'album Nos retrouvailles Star Académie. Disponible partout en kiosque ainsi que sur jemagazine.ca/staracademie

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus