Michel Charette se confie sur sa première expérience comme animateur | 7 Jours
/magazines/7jours

Michel Charette se confie sur sa première expérience comme animateur

Image principale de l'article Il revient sur sa 1re expérience comme animateur
Julien Faugere

On le connait pour ses talents de comédien, notamment dans District 31, mais récemment, Michel Charette a porté, pour la première fois, le chapeau d’animateur. Il est revenu sur ce défi en entrevue dans la plus récente édition du magazine 7 Jours.

• À lire aussi: Michel Charette explique comment il s’est préparé pour la nouvelle saison de District 31

C’est pour le documentaire Santé mentale : plus forts ensemble, qui sera diffusé à la fin janvier sur Canal Vie, que Michel Charette est devenu animateur. Il a été approché après avoir livré une entrevue candide dans laquelle il aborde son anxiété.

«J’ai adoré l’expérience, j’ai fait des rencontres extraordinaires. J’ai un déficit d’attention, alors écouter et ne rien manquer, c’est un énorme défi pour moi. J’ai travaillé très fort et lorsque j’arrivais chez moi, j’étais brrrrrrrrrûlé! C’est un sujet sérieux et important, car une personne sur trois dans sa vie va faire face à une maladie mentale», a-t-il mentionné, soulignant au passage qu’il s’agirait de sa dernière expérience comme animateur.

Avec Santé mentale : plus forts ensemble, Michel Charette espère faire changer les choses. Il fait aussi ce projet, en partie, en pensant à sa fille de 11 ans, Laurie-Anne, aux prises avec un TDAH et de l’anxiété.

«Première des choses, il faut en parler. Les filles en parlent plus ouvertement, et j’aimerais que les hommes s’ouvrent plus. Certaines personnes ne vont tellement pas bien qu’elles n’arrivent plus à sortir de chez elles et ne recçoivent pas d’aide. Il faut s’aider soi-même, mais il faut aussi nous aider entre nous. Il faut injecter plus d’argent dans la santé mentale. La tête, c’est si important, tout part de là. Quelqu’un qui souffre de diabète, quelqu’un qui a un problème de cœur, on en parle, on s’attaque aux problèmes physiques. Si ça ne va pas bien en haut, ça n’ira pas bien en bas», a-t-il déploré.   

Lisez l’entrevue complète avec Michel Charette dans la plus récente édition du magazine 7 Jours

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus