Émilie Perreault ne chômera pas cet automne | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Émilie Perreault ne chômera pas cet automne

L’animatrice entame un nouveau défi dès septembre: celui d’une quotidienne à la radio. Elle nous parle de sa nouvelle émission, de ses autres projets et de son rôle de mère.

• À lire aussi: Émilie Perreault et Monic Néron: amies dans la vie comme à l’écran

• À lire aussi: Émilie Perreault est en couple avec ce chanteur

Dès le 5 septembre, on pourra entendre Émilie Perreault à la barre d’une quotidienne à ICI Première. Celle-ci se nomme Il restera toujours la culture, un titre inspiré par la phrase «Quand tout tombe, il reste la culture», prononcée par Dany Laferrière à la suite du terrible séisme de 2010 en Haïti. «Je trouve que ce titre parle beaucoup. Dany Laferrière nous a permis de modifier un peu sa citation pour l’adapter à notre titre. Ça nous ramène à l’essentiel, au fait qu’on a besoin de culture pour vivre. Je ne suis pas une artiste, mais j’ai besoin des arts», nous a-t-elle dit avant d’ajouter: «Avec ce rendez-vous, j’ai envie de parler de littérature, des arts vivants et visuels, mais surtout, de rassembler des gens passionnés, qui ont envie de faire découvrir aux autres les œuvres qui les ont marqués. Je compte beaucoup sur la banque de collaborateurs pour créer des moments de radio.» Elle sera d’ailleurs entourée de véritables passionnés de culture, dont Mariana Mazza, Claudia Larochelle et la romancière montréalaise Heather O’Neill. 

UN CONSEIL EN OR

Pour ce nouveau rendez-vous radiophonique, Émilie a eu la chance de participer à l’élaboration du concept de l’émission et à la formation de son équipe. «Toute l’émission a été bâtie autour de moi. La radio, c’est un médium de proximité. Il faut que ce soit vrai, tu ne peux pas mentir sur les ondes. Tu ne peux donc pas passer une heure et demie, chaque jour, avec les gens en jouant un personnage. Alors, j’ai voulu créer quelque chose qui part de mon désir à moi. Je suis dans mon univers et je suis à l’aise là-dedans.» 

Paul Arcand, son ancien collègue et vétéran de la radio, lui a donné un conseil tout simple, mais efficace: «J’ai de super recherchistes et je pense que c’est ça la clé. J’ai travaillé longtemps avec Paul Arcand, et c’est la première chose qu’il m’a dite en apprenant que j’avais cette émission: l’importance de choisir son équipe, que je ne pouvais pas me faire imposer des gens. Il a tellement raison, et j’ai adopté cette attitude. Je me sens en confiance, entourée des bonnes personnes.» 

DE NOMBREUX PROJETS EN PARALLÈLE

Émilie ne chôme pas cet automne. «Quand on m’a approchée pour la radio, tous mes autres projets étaient enclenchés. Je n’avais pas envie de quitter Cette année-là, car j’ai du plaisir avec l’équipe, ni L’avenir nous appartient, qui est mon bébé, avec Monic Néron. Donc, tout le monde fait de la gymnastique pour faire fitter les cases ensemble!» Pour L’avenir nous appartient, le tournage de la troisième saison a démarré, avec une petite nouveauté. «Cette émission me donne confiance en l’humanité. Chaque saison, je me demande si on aura fait le tour et finalement, non. Il y a encore tellement de gens inspirants! Monic et moi avons fait quelques petites modifications, dont des entrevues en duo.» L’animatrice s’est également transportée dans le rôle de metteuse en scène, plus tôt cette année, pour le spectacle de Tire le coyote, qui est également son amoureux. «C’était vraiment le fun! J’ai plongé là-dedans cet hiver et j’ai essayé des trucs. Ç’a été une belle expérience et maintenant, le spectacle vit de lui-même. C’est le fun de réfléchir, de se questionner sur l’ordre des chansons, sur l’importance de l’éclairage, etc. Le spectacle a de bonnes critiques, et ça continue.» Dans ses autres fonctions, Émilie est également la mère de Hans, âgé de sept ans. Sa nouvelle case horaire lui permet de bien concilier le travail et la famille. «Mon premier rôle est celui de maman, et j’y tiens. Mon fils entre en deuxième année, et mon horaire me permet d’être à la maison le matin et le soir. C’est la case horaire de rêve.» 

Lisez toute l'actualité sur vos vedettes favorites dans la plus récente édition du magazine Échos Vedettes actuellement en kiosque, ou en ligne sur jemagazine.ca

VOUS AIMEREZ AUSSI : Les nouveautés Netflix de la semaine du 26 août 2022 :

s

À lire aussi

Et encore plus