Kathleen Fortin brillera dans 3 séries télé cet automne | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Kathleen Fortin brillera dans 3 séries télé cet automne

De détenue à enquêtrice de police, en passant par mère conspirationniste et directrice d’école, Kathleen Fortin apprécie la diversité des femmes qu’elle incarne et se réinvente chaque fois qu’elle entre dans la peau d’un nouveau personnage. Depuis ses débuts à la télé, notamment dans Bouscotte en 1998, elle enchaîne les rôles et les endosse avec talent. 

• À lire aussi: Voyez la bande-annonce de Chouchou

• À lire aussi: Secrets de tournage de la 2e saison de Portrait-robot

Kathleen, vous qui rêviez d'incarner une policière, votre souhait a été exaucé deux fois plustôt qu'une depuis un an!

Je suis maniaque de séries policières, j’en regarde plusieurs en rafale, alors je rêvais depuis longtemps de jouer une enquêtrice. Ce qui est devenu réalité avec Doute raisonnable, qui reviendra bientôt pour une deuxième saison. J’y campe la directrice du Groupe d’investigation sur les crimes à caractère sexuel.

Photo : ERIC MYRE

Une femme de tête, intelligente et efficace.

Oui, au travail, Lucie est une femme très droite, qui fait preuve d’éthique et de rigueur. Mais dans sa vie personnelle, c’est une autre histoire. Elle doit placer son fils en centre jeunesse, car il a de graves problèmes d’agressivité. Elle est alcoolique et elle se bat quotidiennement contre son désir de boire. J’adore les personnages multidimensionnels, tout en contradictions, comme Lucie! 

Vous campez aussi une policière très efficace dans Portrait-robot.

En effet, Élektra évolue aussi dans l’univers policier, mais c’est un personnage à des années-lumière de Lucie. Elle est experte en informatique et travaille au sein de l’Unité des crimes non résolus, elle ne passe jamais inaperçue avec son rouge à lèvres et sa manucure rouge vif, sa crinière frisée et son attitude exubérante de croqueuse d’hommes! Son côté séductrice m’amuse beaucoup. 

Club illico

Dans un tout autre univers, vous allez jouer une directrice d’école dans la dramatique Chouchou.

Exactement. Le sujet est assez lourd, puisqu’il s’agit d’une enseignante de 37 ans, Chanelle Chouinard (Evelyne Brochu), qui tombe en amour avec son élève de 17 ans, Sandrick (Lévi Doré). Mon personnage est non seulement directrice de l’école, mais également amie de Chanelle. 

Une situation délicate!

Oui! C’est magnifiquement bien écrit par l’auteur Simon Boulerice. Ce n’est pas tout blanc ou tout noir, il y a beaucoup de zones grises. C’est tellement humain d’être indécis, de douter, de ne pas savoir de quel côté on est!   

En terminant, de quel personnage te parle-t-on le plus?

Unité 9 est finie depuis 2019, et on me parle encore de Manon «Boule de quille» Granger. Ce personnage a définitivement marqué l’imaginaire québécois. Plus récemment, il y a eu Colette la conspirationniste dans L’Échappée. Je suis vraiment choyée par la variété de rôles qu’on m’offre. Je me vois comme un caméléon qui change de look au gré de ses personnages. J’aime aller là où le public ne m’attend pas.

Y a-t-il un point commun entre tous ces personnages?

(Kathleen réfléchit.) Ces femmes possèdent toutes une humanité, une sincérité et une vérité qui séduisent le cœur des téléspectateurs. 

• À lire aussi: Voici ce qui attend les personnages dans la 2e saison de Portrait-robot

Lisez toute l'actualité sur vos vedettes favorites dans la plus récente édition du magazine La semaine actuellement en kiosque, ou en ligne sur jemagazine.ca

VOUS AIMEREZ AUSSI : 28 vedettes québécoises qui font un tabac en France:

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus