Caroline Dhavernas se remémore l'époque où elle tournait dans une série américaine tout en s'occupant de son bébé | 7 Jours
/magazines/7jours

Caroline Dhavernas se remémore l'époque où elle tournait dans une série américaine tout en s'occupant de son bébé

Invitée à La Tour mercredi, Caroline Dhavernas a discuté avec Patrick Huard de sa vie professionnelle et de la maternité.

• À lire aussi: Après une pause forcée, Caroline Dhavernas est de retour sur nos écrans

• À lire aussi: Les comédiens d'Aller simple ont été marqués par le tournage en hélicoptère

L'actrice est d'ailleurs revenue sur une période particulièrement occupée de sa vie, alors qu'elle tenait le rôle principal dans la série américaine Mary Kills People, et ce, en plus d'être nouvellement maman. Elle raconte à quel point la conciliation travail-famille dans cette situation particulière était ardue, mais que tout s'est bien déroulé grâce, entre autres, au bon vouloir des productrices de la série.

«J'ai travaillé très tôt. Quand ma fille a eu quatre mois, j'ai fait la dernière saison de Mary Kills People, mais mes productrices ont été exceptionnelles. Elles savaient que j'étais maman, que j'étais fatiguée et que j'allaitais, donc elles m'ont construit des journées qui avaient de l'allure, malgré le fait que j'étais le personnage principal», a-t-elle avoué à Patrick.

Si elle est reconnaissante d'avoir pu bénéficier d'horaires équilibrés, la comédienne admet qu'il s'agissait d'une période plutôt excessive. «C'était intense là! Je tirais mon lait en plein tournage. Dès que j'avais 15 minutes, j'allais dans ma loge et j'installais ma quincaillerie de tire-lait...», a ajouté Caroline, l'air découragé. 

• À lire aussi: Caroline Dhavernas suit les traces de sa mère et sera la voix officielle du REM

Caroline Dhavernas a ensuite poursuivi avec une anecdote hilarante en lien avec cette époque pour le moins particulière. Elle tournait dans un sous-sol d'église et, ne trouvant pas de prise d'électricité pour brancher son tire-lait, elle a dû se cacher derrière une porte et s'agenouiller pour pouvoir brancher ladite machine et, par la suite, vaquer à la tâche. Elle était donc sur les genoux, dans un sous-sol d'église, presque à la vue de tous, à tirer son lait entre deux scènes. 

C'est ce qu'on appelle une maman dévouée!

Pour voir l'extrait de l'entrevue, c'est dans la vidéo ci-haut.

À VOIR AUSSI: 27 personnages oubliés (ou pas!) de La Galère  

s

 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus