Normand Brathwaite se confie sur son bonheur d’être grand-père | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Normand Brathwaite se confie sur son bonheur d’être grand-père

Image principale de l'article Son bonheur d’être grand-père
Photo : Dominic Gouin

Normand Brathwaite vous invite à ne pas manquer l'émission spéciale Bonne fête ComediHa! soulignant les 20 ans du ComediHa! Fest-Québec, sur les ondes de Z. L'animateur nous parle de ce gala rempli de belles surprises et se confie sur sa vie.

• À lire aussi:
Elizabeth Blouin-Brathwaithe s'ouvre sur son nouveau rôle de mère

Dans le cadre de Bonne fête ComediHa!, Normand Brathwaite se retrouve à la barre d’un gala anniversaire des plus divertissants. L’animateur garde d’ailleurs un souvenir impérissable de cette belle soirée, qu’il a animée en août 2019. «J’ai eu tellement de plaisir à faire ça! Vu que je ne suis pas humoriste, je m’étais entouré d’une belle gang: ma fille, Élizabeth (Blouin-Brathwaite), Alain Dumas, Yves P. Pelletier et Les Denis Drolet, qui sont tous de bons amis à moi. Mon moment préféré est le numéro qui parodie nos vieux téléromans québécois, comme La montagne du Hollandais. Ce sketch rassemble tout le monde sur scène, dont mon ex, Johanne Blouin, qui y joue ma mère. Pour moi, c’était vraiment la soirée de la gang à      

Normand Brathwaite!» Cet événement soulignait en même temps les20 ans du ComediHa! Fest-Québec. «Le gala est d’ailleurs ponctué de plusieurs moments d’archives en lien avec cet anniversaire», souligne l’animateur. 

Production


• À lire aussi: Voyez Élizabeth Blouin-Brathwaite chanter pour son garçon lors d'un touchant moment mère-fils

UNE DISTINCTION BIEN MÉRITÉE
Normand Brathwaite n’a pas caché son émotion lorsqu’il a reçu, le 20 mars, à l’émission Belle et Bum, la Médaille de l’Assemblée nationale pour sa contribution au rayonnement du talent des femmes en musique. Pour l’occasion, un orchestre composé d’artistes féminines et de musiciennes ayant collaboré à l’émission lui a rendu un vibrant hommage. «J’ai gagné plusieurs trophées dans ma carrière, mais cette distinction est différente de toutes les autres. J’ai fait une place aux femmes non pas pour gagner une médaille, mais parce que j’avais le désir réel qu’elles prennent leur place en musique. Aujourd’hui, elles sont à la même place que les hommes, et j’en suis très heureux. D’ailleurs, j’aime beaucoup mieux travailler avec des femmes, car je les trouve plus game que les gars!» L’animateur retrouvera d’ailleurs sa belle Mélissa Lavergne l’automne prochain, dans le cadre des tournages de la 18e saison de Belle et Bum, à Télé-Québec.      

Production

UNE BATTERIE POUR SON PETIT-FILS
Élizabeth, la fille de l’animateur, le considère comme un grand-père incroyable pour son fils, William, qui aura un an en juin. Il se donne comme mission d’initier le bambin à la musique. «Mon petit-fils a déjà reçu son premier drum, et j’ai l’intention de lui montrer comment en jouer. Je veux qu’il apprenne jeune. Plus il vieillit, plus j’ai de la facilité à communiquer avec lui. De son côté, ma blonde, Marie-Claude, aime beaucoup le tenir dans ses bras. Malheureusement, avec la pandémie et le fait que ma fille habite à deux heures de chez nous, mon rôle de grand-père se joue pas mal sur Zoom, ces temps-ci.»

• À lire aussi: Élizabeth Blouin-Brathwaite revient avec émotion sur la première rencontre entre ses parents et son bébé

UNE PANDÉMIE À LA CAMPAGNE
Bien qu’il ne puisse pas voir son petit-fils autant qu’il le voudrait, Normand Brathwaite ne s’est pas senti affecté outre mesure par la pandémie. «Ça fait maintenant 10 ans que j’ai quitté la ville pour m’établir en Estrie. J’y vis avec ma femme et mon fils, Édouard. Les confinements n’ont pas changé grand-chose à ma vie. Je suis resté paisiblement sur mon terrain. La seule différence était lorsque j’allais travailler en ville: les tournages étaient toujours plus longs que d’habitude, parce que nous devions respecter les mesures sanitaires. Sinon, je n’ai pas été affecté plus que ça.» 

L’animateur espère qu’il pourra profiter pleinement de la saison estivale. «Je compte bien aller m’installer quelque temps dans ma maison en Gaspésie. Je souhaite seulement que les mesures sanitaires en vigueur à ce moment-là me le permettent», conclut-il.       

L’émission Bonne fête ComediHa! sera présentée en deux parties: la première sera diffusée le 13 mai à 20 h, et la seconde, le 20 mai à 20h, à Z.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus