Rosalie s'ouvre sur son cheminement personnel à l’Académie | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Rosalie s'ouvre sur son cheminement personnel à l’Académie

Image principale de l'article Rosalie raconte son passage à l’Académie
PHOTO COURTOISIE/Productions Déferlantes

Les Académiciennes Rosalie Ayotte, Queenie Clément et Lunou Zucchini se sont affrontées avec talent lors de la demi-finale féminine de Star Académie. Bien que le public ait préféré Lunou, les deux participantes n’ont pas à rougir de leurs performances authentiques et justes. Rosalie revient sur son expérience.

• À lire aussi:
On pourra voir Lunou de Star Académie dans cette série québécoise

• À lire aussi:
[QUIZ] Avez-vous bien suivi l'édition 2021 de Star Académie?

Rosalie, vous avez décidé à la toute dernière minute d’offrir une pièce de votre cru, Mes pluies. Que s’est-il passé?
Au départ, j’étais très motivée à la chanter, mais lorsque j’ai lancé cette idée à Gregory Charles, il trouvait risqué que j’y aille avec une deuxième composition. Nous avons donc choisi une pièce que j’adore, L’amitié, de Françoise Hardy. Une journée a passé, puis deux, et le doute a grandi en moi. J’avais peur de la comparaison avec les chansons à voix de Queenie et Lunou. Je me suis dit que tant qu’à être comparée, j’allais y aller avec le choix avec lequel j’étais le plus à l’aise, ma composition.

Comment a réagi Gregory Charles?
Je pense qu’il est fier que j’aie écouté mon cœur. Je suis contente de mon choix, parce que 90 % des gens qui m’écrivent sur les réseaux sociaux me disent que mes chansons les touchent. C’est vraiment la marque que je voulais laisser à Star Académie.

Vous avez écrit
Mes pluies il y a deux ans, lors d’une période difficile. Qu’aviez-vous vécu?
J’ai un trouble obsessionnel compulsif et il m’arrive d’avoir des moments plus exigeants que d’autres. Durant cette période sombre, j’ai canalisé ma peine dans ma chanson. La création est souvent ce qui me permet de me remettre sur pied. C’est valorisant de faire du beau avec du moins beau, ça montre que notre tristesse n’a pas servi à rien.

• À lire aussi: William Cloutier révèle quelle chanson il interprétera lors de la finale de Star Académie

Vous avez dit lors de la quotidienne que votre TOC avait presque disparu durant votre expérience à Star Académie. Comment expliquez-vous cela?
La meilleure façon de régler un trouble obsessionnel compulsif est de s’exposer à ce qui nous fait peur. Le mien était lié à ma relation amoureuse. Je suis si bien avec mon copain que j’avais peur de briser ça en parlant à d’autres garçons, comme si je le trahissais. Le fait d’avoir été en contact avec d’autres gars à l’Académie, avec qui je devais entrer en relation, ça a chassé mes inquiétudes. 

Vous avez déjà fait la première partie des Sœurs Boulay en spectacle. Comment était-ce de les retrouver sur scène dimanche?
C’était un honneur de pouvoir revivre une expérience scénique avec elles. Elles sont là pour me conseiller quand j’en ai besoin. 

Avez-vous déjà assez de compositions pour lancer un album bientôt?
J’ai déjà un album, Les pluies, disponible sur Spotify, mais avec tout le bagage que j’ai de Star Académie, ça ne devrait pas être long avant que je puisse en lancer un autre. Je suis tellement inspirée en ce moment! 

À VOIR AUSSI: Toutes les grandes stars qui ont chanté avec les Académiciens au fil des ans

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus