Louis apprivoise la parentalité dans la première des Moments parfaits | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Louis apprivoise la parentalité dans la première des Moments parfaits

Un mois s’est écoulé depuis l’accouchement d’Isabelle, le mariage raté et la découverte des graves problèmes de santé de Georges. Ce dernier continue de garder le secret, refusant même d’en parler à Judith. De son côté, Louis apprivoise la paternité et cherche désespérément un prénom pour sa fille.

• À lire aussi: La découverte d’un bébé abandonné ravive de douloureux souvenirs dans la première de Sorcières

• À lire aussi: Louis-Philippe Dandenault s'associe avec cet humoriste connu pour un projet top-secret 

Au début de cette troisième et dernière saison, un mois a passé depuis les événements racontés dans la finale du printemps. Louis apprivoise son nouveau rôle de père, Philippe cherche ses repères, Catherine se désole de l’attitude de Charlotte, et Georges prétend que tout va bien quand, en réalité, il est très malade et n’en a plus pour longtemps. 

VIVIEN GAUMAND

Un faux prétexte 

«Georges vit avec son secret. Il avoue à sa psychologue qu’il n’a parlé à personne de ses problèmes de santé, pas même à Judith. Il a toujours une “bonne” raison de reporter cette révélation à plus tard. Il prévoit aller aux États-Unis afin de rencontrer des spécialistes. Il invente donc un prétexte, un voyage de pêche, pour s’absenter quelques jours sans que personne ne pose de questions», mentionne l’auteur, Marc Robitaille. Georges espère que ce voyage lui permettra d’obtenir de bonnes nouvelles et qu’il pourra donner un peu d’espoir à ses proches au moment de leur annoncer qu’il a de graves problèmes cardiaques. Puisque Judith ignore tout de l’état de santé fragile de son conjoint, elle passe ses temps libres à organiser un voyage de rêve en Grèce pour Georges et elle. Elle a d’ailleurs trouvé une superbe villa qu’elle désire louer sans tarder. Judith est emballée, mais elle constate que Georges ne partage pas son enthousiasme. 

VIVIEN GAUMAND

75 + 75 = 100 

Depuis qu’il est papa d’une belle petite fille, Louis essaie d’être le plus présent possible pour elle sans que sa relation avec Annie en souffre. Il explique d’ailleurs à son amoureuse qu’il tient à leur donner, à toutes les deux, 75 % de son temps et de son attention.      

Annie souligne qu’il y a une erreur dans son calcul, mais Louis persiste à dire qu’il est prêt à se donner à 150 % pour que personne n’ait à faire de compromis. Or il pourrait manquer à sa parole sous peu. L’employeur d’Annie organise une petite fête pour souligner les 10 ans de service de celle-ci. Louis doit passer chez Isabelle, mais promet d’être de retour à temps et de revêtir son plus bel habit pour escorter son amoureuse au party. Il se rendra compte qu’avec un bébé, des imprévus bousculent souvent les plans... 

VIVIEN GAUMAND

Louis est loin de trouver la coparentalité facile. Isabelle lui laisse beaucoup moins de place qu’il le souhaite dans la vie de leur fille. Elle tient cependant à ce qu’ils choisissent ensemble le prénom de la petite, ce sur quoi ils ne s’entendent toujours pas. Il ne reste que 24 heures pour lui trouver un prénom et envoyer les formulaires. «Ça donne lieu à des moments comiques, puisque Louis et Isabelle sont très stressés», souligne Marc Robitaille. Louis a envie d’un joli prénom, court, simple à écrire et à prononcer. Isabelle tient absolument à ce qu’il y ait une orthographe particulière et un trait d’union dans le prénom de sa fille. Louis est découragé devant ses propositions du genre: Josée-Fine, Aimée-Lee, Ju-Léa... Trouveront-ils un terrain d’entente? 

Du sur-place 

Du côté de Catherine et Philippe, rien n’avance. La première se désole de voir que Charlotte ne fait pas de progrès dans sa réadaptation: elle passe tout son temps à travailler à des créations pour Camille au lieu de s’accorder du repos ou de faire ses exercices. La visite de Camille, qui critique le travail de Charlotte, irrite profondément Catherine. Cette femme lui inspire une profonde antipathie, et l’offre qu’elle est sur le point de faire à Charlotte ne fera qu’empirer les choses. 

VIVIEN GAUMAND

De son côté, Philippe apprend qu’un journaliste sportif qu’il connaît travaille sur une série d’articles mettant en vedette d’anciens athlètes professionnels. En ce moment, Philippe tourne en rond, mais l’idée de raconter son histoire et de parler de ses anciens succès lui sourit. Il contacte donc le journaliste pour lui offrir de lui accorder une entrevue. Par ailleurs, Mylène fait la connaissance de Vince, le père d’une amie de Mila. 

LES MOMENTS PARFAITS, MERCREDI 20H, TVA.

• À lire aussi: Marc-André Grondin se confie sur la conciliation travail-famille plus facile cette année

À VOIR AUSSI : Le questionnaire télé de... Catherine Trudeau:

s

À LIRE AUSSI

VOUS POURRIEZ AIMER

En collaboration avec nos partenaires