Jérôme Couture souhaite percer le marché anglophone et dévoile son «nouveau nom» | 7 Jours
/magazines/7jours

Jérôme Couture souhaite percer le marché anglophone et dévoile son «nouveau nom»

Jérôme Couture s’offre une nouvelle identité pour partir à la conquête du marché anglophone : Jay Kutcher. Sa première chanson, Another You, sera lancée officiellement vendredi.

• À lire aussi: Frédérique Dufort et Jérôme Couture sont devenus parents une deuxième fois et partagent une première photo du bébé

• À lire aussi: Voici ce que deviennent ces 10 chanteurs issus de La Voix

« J’ai trouvé mon X vocal », lance celui qu’on suivra désormais sous le nom d’artiste Jay Kutcher.

Jérôme Couture ne renie en aucun cas son identité québécoise ni le milieu de la musique pop d’où il vient. C’est simplement que le chanteur qu’on a connu il y a dix ans à La Voix ne se sentait plus à sa place dans le monde de la pop. 

« J’avais perdu la flamme de sortir des choses pour moi-même. Je n’avais plus l’impression que j’étais légitime dans le côté de la pop. Avec ce projet, mes tripes sont sur la table et ma voix est mise de l’avant », explique-t-il. 

Le Journal de Montréal a obtenu en exclusivité avant sa sortie, le vidéoclip du premier extrait de Jay Kutcher, Another You :

Il avoue que les commentaires négatifs sur ses derniers projets pop lui ont fait mal et que l’arrêt pandémique – période pendant laquelle il est devenu deux fois papa – lui a permis de prendre un pas de recul afin de questionner sur ce qu’il avait vraiment envie de livrer comme musique.

• À lire aussi: Frédérique Dufort rend hommage à Jérôme Couture pour son anniversaire et publie de belles photos de couple

Une cassure
En plus de créer une cassure avec son passé pop, le nom Jay Kutcher lui permet de chanter en anglais et d’espérer percer le marché new country. Le chanteur de 38 ans songe au reste du Canada, aux États-Unis et à l’international où il a eu « quelques rendez-vous manqués ». 

Il souhaite aussi déménager au pays de l’Oncle Sam éventuellement, avec ses enfants et sa conjointe, la comédienne Frédérique Dufort.

Photo Agence QMI, Mario Beauregard

« Je me sens tellement libre, poursuit le chanteur. C’est un album fait de façon indépendante, nous avons tout fait nous-mêmes. On a décidé de prendre ce pari et c’est aussi un projet familial, tout le monde autour de moi met des énergies sur ce projet. » 

Ce EP de six chansons sera lancé à l’automne prochain. 

Jay Kutcher s’est rendu à trois reprises à Nashville où il a travaillé en studio avec le réalisateur québécois Danick Dupelle (Matt Lang). Il y a rencontré plusieurs auteurs-compositeurs-interprètes, en plus d’y perfectionner son anglais. Le chanteur vante l’énergie positive ainsi que le partage dans la création qu’il retrouve dans le monde de la musique new country. 

  • Écoutez l'entrevue avec Jérôme Couture à l’émission de Sophie Durocher diffusée chaque jour en direct 15 h 15 via QUB radio : 

« Je veux demeurer authentique là-dedans, précise l’artiste qui s’inspire du chanteur australien Keith Urban. J’ai eu de super commentaires des gens de Nashville et du Canada anglais. Des gens du milieu me disent que j’ai une belle voix, ce que je ne me suis jamais fait dire avant. J’espère devenir une figure du new country au Québec. »

Il souhaite également continuer à écrire pour d’autres artistes, et laisse planer des collaborations à venir avec de récents participants à Star Académie.

À VOIR AUSSI: 23 vedettes québécoises qui brillent aux États-Unis

s

À lire aussi

Et encore plus