Peu de temps avant de participer à La Voix, Steffy Beyong a fait une tentative de suicide | 7 Jours
/magazines/7jours

Peu de temps avant de participer à La Voix, Steffy Beyong a fait une tentative de suicide

Il n’a pas fallu trois secondes pour que Corneille tourne son fauteuil, cinq pour que Mario Pelchat fasse de même et guère plus pour que Marc Dupré et Marjo suivent. Marc Dupré a même dit que, depuis les débuts de lémission, Steffy est celle qui a offert la meilleure prestation aux auditions à l’aveugle. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la jeune femme a marqué les esprits et qu’elle pourrait se rendre très loin dans cette neuvième saison de La Voix. 

Steffy, pourquoi as-tu voulu participer à La Voix?
J’ai eu beaucoup de signes de la vie... Avant, je n’aurais jamais osé me lancer dans une telle aventure, je n’aurais jamais eu cette confiance-là, jusqu’au jour où j’ai fait l’émission Qui sait chanter?. Le lendemain, je me suis fait renvoyer par ma patronne parce qu’elle m’a dit que je devais chanter dans la vie, que je perdais mon temps et que j'étais malheureuse en tant que gestionnaire de comptes. Elle voyait que je me plaisais beaucoup plus lorsque je chantais et elle m’a conseillé d’aller à La Voix.



Cette passion pour la musique, comment est-elle née?
J’ai su que je savais chanter vers l’âge de 15 ans. Je vivais alors une situation difficile. J’ai subi beaucoup de rejet et d’abandon, alors je me suis réfugiée dans la musique. Finalement, c’est devenu une passion. La musique a été une belle bulle protectrice.     

Peu de temps avant La Voix, tu as fait une tentative de suicide qui t’a menée à l’hôpital et tu en parles ouvertement. Pourquoi?
C’est important d’en parler, car je souhaite aider et inciter des personnes vivant cette situation à ne pas le faire. Je me souviens que lorsque j’étais à l’hôpital, je ne comprenais plus le sens de ma présence sur cette terre. Puis un médecin à qui j’ai confié que je savais chanter m’a dit qu’il espérait un jour m’entendre et me voir à la télévision. Je me suis accrochée à ça.

Est-ce que ça va mieux, maintenant?
Oui, je me sens beaucoup mieux dans ma vie. La musique a été très salvatrice et elle l’est encore. Participer à La Voix, ça me fait du bien, ça me redonne confiance en moi, et le goût de la vie aussi. Je suis née pour chanter et je compte en faire mon métier.



Tu as vraiment fait un passage remarqué lors de ton audition à l’aveugle. Que retiens-tu de cette étape?
Ce fut assez fou! J’ai été touchée par les commentaires des coachs et par la réaction du public. Je ne m’attendais pas à ça, et encore moins à ce que les quatre coachs se retournent. J’étais sous le choc! Ç’a vraiment été un très beau moment.

Pourquoi avoir choisi Mario Pelchat?
Je trouve qu’il a été le plus convaincant et le plus vendeur dans son discours. Je pense qu’il avait quelque chose de plus à m’apporter, puisque c’est un chanteur à voix et qu’il a beaucoup d’émotion dans la voix. Sa sagesse et son expérience ont aussi été des facteurs déterminants pour moi en tant qu’artiste.      

Pourquoi avoir choisi la chanson You Say, de Lauren Daigle?
Parce que cette chanson décrit bien ce que je vis intérieurement et qu’elle était une excellente manière pour moi de faire ressentir au public ce que j’avais besoin d’exprimer. Pour la suite, j’aimerais montrer une autre facette de ma personnalité, montrer que je ne suis pas toujours triste et que je suis heureuse d’être là. La vie m’a donné une deuxième chance: je compte bien la saisir et en profiter.

Est-ce que tu arrives à gagner ta vie avec la musique?
Non, pas encore, mais je compte bien y arriver. En ce moment, je fais quelques petits boulots afin de payer mes comptes et de gagner ma vie. Mais c’est certain qu’un de mes projets est de vivre pleinement de ma musique, et ce, dans un avenir pas trop lointain. J’espère que La Voix sera un beau tremplin pour moi.      

La Voix, dimanche 19 h, à TVA.

À lire aussi

Et encore plus