Des nouvelles d’Antoine Bertrand | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Des nouvelles d’Antoine Bertrand

Membre du jury au 26e festival international du film de comédien de l'Alpe d'Huez, le comédien Antoine Bertrand nous parle de cette belle aventure en France et nous donne de ses nouvelles.

• À lire aussi:
Antoine Bertrand fera son retour au cinéma québécois dans ce remake de ce classique de votre enfance

En janvier 2022, Antoine Bertrand était de passage au Festival international du film de comédie de l’Alpe d’Huez (FAH) pour y présenter les films français Trois fois rien, de Nadège Loiseau, et J’adore ce que vous faites, de Philippe Guillard. Il était accompagné de Louis Morissette et de François Arnaud ainsi que du réalisateur Ken Scott, pour le long métrage qué- bécois Au revoir le bonheur

Un an après cette belle aventure, Antoine Bertrand est de retour au FAH comme membre du jury aux côtés des actrices françaises Camille Chamoux et Bérengère Krief ainsi que du directeur de casting et réalisateur Stéphane Foenkinos. L’artiste se sent extrêmement privilégié de participer à ce festival, présidé cette année par son amie l’actrice française Karin Viard (La famille Bélier). «J’ai rencontré Karin en 2016, dans la comédie Le petit locataire, qui était réalisée par Nadège Loiseau. Depuis ce temps, chaque fois que je passe à Paris, on prend le temps de se voir. J’ai même habité deux semaines chez elle. On a été colocs, je peux donc dire qu’on s’entend bien! Elle m’appelle “son petit ado québécois” parce qu’elle trouve que je me lève tard.»      

C’est à cette belle amitié que l’artiste doit son poste de juge. «Lorsque les organisateurs du festival ont soumis mon nom comme membre du jury, Karin a plaidé en ma faveur. De mon côté, j’ai dit oui tout de suite! C’est ainsi que je suis passé de simple festivalier à juge.» 


UNE BELLE EXPÉRIENCE
Joint par téléphone en direct des Alpes françaises, Antoine Bertrand se dit à l’aise d’assumer ce nouveau mandat. «Je suis très chanceux d’être là! Je ne suis pas nerveux. D’ici la fermeture du festival, le 22 janvier, je vais écouter les 10 films en compétition officielle. Chacun d’entre eux sera accompagné d’un court métrage. Je trouve intéressant de participer ainsi à un festival consacré à la comédie. Ça me donne l’occasion de côtoyer des acteurs, des auteurs et des réalisateurs qui, comme moi, savent à quel point faire une bonne comédie demande beaucoup de travail.»      

L’acteur compte aussi prendre un peu de temps pour lui. «Je ne pourrai pas profiter des Alpes autant que je le voudrais. L’an dernier, j’avais pu faire du ski, mais cette fois, mon rôle de juge me laisse moins de temps libre. Toutefois, j’adore skier! C’est le seul sport où je suis plus rapide que les autres, car la gravité fait son effet!» lance-t-il en riant. 

Photo : Bernard Brault / TVA Pu


• À lire aussi: 15 ans d’amour pour Catherine-Anne Toupin et Antoine Bertrand

UN TOURNAGE AU QUÉBEC
Dès son retour à la maison, Antoine Bertrand poursuivra les tournages du film Le frère, de Bachir Bensaddek. Le premier long métrage du réalisateur d’origine algérienne, Montréal la blanche, était sorti en 2016. Le frère raconte l’histoire d’une mère française d’origine arabe, vivant au Québec depuis plusieurs années, qui retourne en France régler ses comptes avec sa famille. «En ce qui me concerne, je joue le rôle de Sylvain, le mari du personnage central. Pour l’instant, nous avons tourné un bloc l’automne dernier et nous reprendrons les tournages cet hiver.» Il est encore trop tôt pour dire quand ce film prendra l’affiche. 

Par ailleurs, Antoine Bertrand se fait plus discret sur ce qui l’attend en 2023. «Actuellement, je suis plus occupé du côté du cinéma et ça me fait plaisir. Je n’ai pas de plan de carrière! J’aime dire que je joue à l’oreille et que je laisse voguer ma barque. Il est toutefois certain que je vais refaire de la télévision et du théâtre un jour. Je ne sais pas quand, mais dans ma tête, c’est sûr que ça va arriver!» conclut-il.

À VOIR AUSSI: 28 vedettes québécoises qui font un tabac en France

s

À lire aussi

Et encore plus