11 secrets de coulisse du premier épisode de La vraie nature | 7 Jours
/magazines/7jours

11 secrets de coulisse du premier épisode de La vraie nature

Image principale de l'article 11 secrets de coulisse du premier épisode
Eric Myre

Pour lancer la cinquième saison de La vraie nature, Jean-Philippe Dion a réuni Anne-Élisabeth Bossé, Michel Courtemanche et Valérie Plante, des invités qui proviennent de sphères professionnelles différentes, mais qui ont en commun une même intention de transparence. Au programme: franchise et authenticité.

• À lire aussi: Jean-Philippe Dion révèle quel a été le grand défi de cette 5e saison de La vraie nature

• À lire aussi: Découvrez les 35 invités de la 5e saison de «La vraie nature»

Eric Myre

UN NUMÉRO D’ANTHOLOGIE

L’arrivée en barque a encore une fois été mémorable! Michel Courtemanche était très drôle: il a brisé l’attache qui retenait la barque au quai, a ramé à l’envers, s’est couché sur le dos et a terminé le tout en ramant debout et en chantant O Sole Mio. C’est un véritable numéro d’anthologie! Valérie Plante, qui était tannée de ramer et d’accrocher les roches au fond de la rivière, a finalement décidé d’enlever ses chaussures, de rouler ses pantalons et de marcher dans le lit de la rivière, pour arriver au quai plus rapidement.  

Eric Myre

DES MOUCHOIRS DES PLUS UTILES!

Michel Courtemanche est arrivé avec un cadeau pour ses colocs de la fin de semaine: un paquet de mouchoirs! Il en a remis aux filles, mais, finalement, le seul qui en a eu besoin... c’est lui! Il a dû sortir son paquet de mouchoirs quand il a parlé de son enfance. 

UNE MÉSAVENTURE DE JEUNESSE

Michel nous a, entre autres, raconté l’origine de sa cicatrice. Durant sa jeunesse, ses frères — deux fans de karaté — ont décidé de l’entortiller dans un matelas de mousse et de l’utiliser comme punching bag. Michel s’est tanné: il a pris un couteau à steak pour menacer ses frères, mais il a trébuché et est tombé sur le couteau, et il s’est ouvert la joue! 

Eric Myre

UNE ENFANT COMME LES AUTRES

Ce qui m’a le plus marqué en discutant avec Anne-Élisabeth, c’est son besoin de normalité durant son enfance. Elle voulait être comme tout le monde! Elle voulait non seulement recevoir les cadeaux qu’elle voyait dans le catalogue Distribution aux consommateurs, mais aussi la robe et la vie de la petite fille qui présentait les jouets! Comme ses parents se sont séparés quand elle était jeune, elle a dû renoncer à l’image de la famille parfaite. Ça l’a marquée. Adolescente, elle était une suiveuse. On comprend que ç’a été une lutte pour elle de connecter avec qui elle est vraiment.   

DES PARENTS INSPIRANTS

C’était intéressant d’entendre l’histoire de Valérie Plante, de savoir d’où elle vient. Elle nous a confié que son père était un homme de solutions, débrouillard et original. Quand elle était jeune, il avait acheté un vieil autobus scolaire qu’il avait repeint en bleu et qu’il avait transformé en magasin à 1 $. La famille vivait à Rouyn-Noranda. Grâce à son véhicule, il pouvait sillonner les routes de l’Abitibi pour vendre des objets dans les commerces. Valérie a hérité de cette envie de faire les choses différemment. Sa maman, qui était une militante, prônait l’ouverture. Elle était investie dans sa communauté. On comprend que la pomme n’est pas tombée loin de l’arbre... 

UNE VIDÉO INÉDITE

L’équipe a réussi à mettre la main sur une vidéo que Valérie n’avait jamais vue et où on la voit à 18 ans. Elle aimait tellement Montréal que son père lui avait offert une visite de la ville. On voit donc Valérie avec son père et sa sœur, en train de manger et de danser sur la rue Prince-Arthur avant de repartir à bord de la Chevette familiale! 

Eric Myre

ENTRE BONNES MAINS

Quand on reçoit un politicien, contrairement à d’autres plateaux, il n’y a pas d’attaché politique, d’attaché de presse ou de garde du corps dans les coulisses. Valérie s’est fait conduire par son chauffeur et garde du corps jusqu’à notre point de rencontre, puis notre équipe l’a prise en charge. Entre l’équipe de sécurité et l’équipe de production, il y avait un grand clash! (rires) J’ai demandé à Valérie s’il était possible qu’on la perde durant le week-end, et elle m’a confirmé que son équipe viendrait la chercher s’il y avait une crise à gérer à Montréal. Lorsqu’elle est arrivée, nous sentions sa nervosité. Elle semblait se demander ce qu’elle faisait là... Finalement, en quittant, elle m’a dit, comme tous nos invités, que la personne qui repartait du chalet était différente de celle qui était arrivée.  

Eric Myre

CONNECTER AVEC LA NATURE

C’est rare que Valérie Plante bénéficie de deux journées de congé dans un chalet pour décrocher. Elle en a vraiment profité, à un point tel qu’à un moment donné nous ne la trouvions plus! Nous nous sommes inquiétés et nous sommes partis à sa recherche. Nous l’avons trouvée en train de faire du yoga sur le bord de la rivière. Elle pratique cette discipline depuis 30 ans et elle voulait profiter de ce moment pour se ressourcer! 

Eric Myre

PIZZA ET BOISSONS GAZEUSES

Tout le monde a été surpris d’entendre Michel raconter à quel point c’était difficile physiquement pour lui de présenter un spectacle complet. Son jeu était tellement physique qu’il avait perdu toute sa masse adipeuse. Puis, il s’est mis à perdre sa masse musculaire. Pour avoir suffisamment d’énergie et être capable de passer à travers un spectacle, il mangeait une grosse pizza et buvait quatre boissons gazeuses vers 16 h, puis un énorme bol de pâtes en ressortant de scène. On comprend pourquoi, à un moment donné, il a décidé de tout arrêter. 

Eric Myre

LE DERNIER MOT DE JEAN-PHILIPPE

Mes invités sont des gens assumés qui ne se défilent pas devant les questions et qui se présentent tels qu’ils sont. Ç’a été un week-end franc, honnête, authentique. Par contre, si en général mon travail consiste à poser de bonnes questions pour obtenir des réponses intéressantes, je sens parfois que mon travail est surtout de mettre mes invités en confiance et de m’assurer que la chimie va opérer. Ç’a été le cas ce week-end-ci. Pour Valérie Plante, qui est la mairesse en fonction de la Ville de Montréal, c’était un exercice et un contexte totalement inhabituels. J’ai senti que je devais être présent pour la rassurer et faire en sorte qu’elle passe un beau moment au chalet. Michel Courtemanche est un homme qui essaie de détendre l’atmosphère par le rire. Je craignais que son humour prenne trop de place, mais ça n’a pas été le cas. Il a su être drôle, mais aussi avoir une écoute exceptionnelle quand c’était le temps. Anne-Élisabeth Bossé fait partie des invités qui, lorsqu’ils décident de participer à une émission, y vont all in. Elle s’interrogeait à l’idée de participer à une émission où il faut se dévoiler et a mis quelques saisons avant d’accepter notre invitation, mais à partir du moment où elle a accepté, elle y est allée all in et s’est beaucoup livrée. Les trois invités ont été formidables! 

• À lire aussi: Marie-Claude Barrette se confie sur la mort bouleversante de son enfant survenue un 24 décembre

L’épisode de La vraie nature mettant en vedette Anne-Élisabeth Bossé, Michel Courtemanche et Valérie Plante sera diffusé le dimanche 15 janvier à 21 h, à TVA. Le EP La vraie nature: Les chansons est disponible en téléchargement et sur les plateformes d’écoute en ligne. On peut y entendre la nouvelle chanson-thème de l’émission, Avec toi dans le monde, d’Étienne Coppée, ainsi que toutes les pièces des saisons précédentes.

À VOIR AUSSI: 22 vedettes québécoises qui ont fait jaser en 2022:

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus