Incursion exclusive sur le plateau de la nouvelle série À propos d’Antoine | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Incursion exclusive sur le plateau de la nouvelle série À propos d’Antoine

Image principale de l'article Incursion exclusive sur le plateau de la série
Photo : Pascal Huot / TVA Publi

La série À propos d’Antoine met en vedette Claude Legault, Fanny Mallette, Antoine Parent-Bédard et Cathleen Rouleau, qui en est aussi l’autrice. Cette nouveauté raconte la vie d’une famille comptant un enfant polyhandicapé. Une rencontre nous a permis d’en apprendre plus.

• À lire aussi: 5 nouveautés à la télé numérique à voir cet hiver

• À lire aussi: Micheline Bernard avoue trouver le manque de travail difficile

Photo : Pascal Huot / TVA Publi

À propos d’Antoine est la première série télévisée signée Cathleen Rouleau. Autrice et comédienne, elle y tient le rôle de Julie, une femme plongée dans la réalité d’une famille hors du commun lorsqu’elle tombe amoureuse de Marc (Claude Legault). Quand elle emménage avec lui, elle devient la belle-mère de deux enfants: Georges (Édouard-B. Larocque) et Antoine (Antoine Parent-Bédard), polyhandicapé. Antoine est autiste de niveau 3, déficient intellectuel, non verbal et atteint d’épilepsie sévère. 

La série montre les défis quotidiens de cette famille et, surtout, l’amour qui règne chez elle. Cette vie, Cathleen Rouleau la connaît très bien. L’autrice et comédienne est la conjointe de Sylvain Parent-Bédard, président et fondateur de ComediHa!, producteur de la série et père d’Antoine — l’adolescent tient son propre rôle dans la série. L’histoire de Julie, c’est donc en quelque sorte celle de l’autrice. À propos d’Antoine demeure toutefois une œuvre de fiction. «Je voulais parler du quotidien de cette famille. Dans le premier épisode, Julie arrive dans la maisonnée. On voit son rapport avec les autres membres du clan, dont Antoine, et son intégration dans la famille», explique Cathleen Rouleau 

Photo : Pascal Huot / TVA Publi

Un été à Québec

La série À propos d’Antoine a été tournée à Québec au cours de l’été. Les comédiens et les membres de l’équipe technique y ont séjourné — ceux qui viennent de la région ont eu l’occasion de travailler de chez eux. Les tournages se sont échelonnés sur 34 jours, et l’équipe a tourné dans 35 lieux différents. Parmi eux, la maison où vit Antoine Parent-Bédard. Dans sa maison, son univers, Antoine était à l’aise et son bien-être primait sur tout le reste pendant toute la durée des tournages. À propos d’Antoine, c’est aussi 23 premiers rôles, 60 artisans et 415 figurants. 

Pascal Huot

Les défis du tournage

Podz explique qu’il a hésité avant d’accepter de réaliser la série. Spécialiste des séries et longs métrages d’action, il craignait de ne pas être la personne la plus appropriée pour mettre en images l’histoire que Cathleen Rouleau avait imaginée. Sylvain Parent-Bédard a su le convaincre, et tout le monde se réjouit aujourd’hui du travail accompli. 

Pascal Huot

«C’est une série assez simple sur le quotidien d’une famille. La grande particularité, c’est Antoine. Il y avait toute une infrastructure autour de lui; ses parents étaient toujours là, une aidante était avec lui, et l’horaire était établi en fonction de lui. Nous avons fait tout ce qu’il fallait pour qu’il soit bien. Nous avons tourné chez lui afin qu’il ne se sente pas trop dépaysé. Il y a eu un grand travail de préparation pour tout mettre en place et les tournages se sont vraiment bien passés. Nous avons aussi tourné à l’extérieur, à l’île d’Orléans, notamment. Le neurologue m’a expliqué qu’Antoine aime les stimuli, les gens et le toucher. J’ai adapté ma façon de tourner à lui. En fin de compte, je suis content d’avoir accepté de réaliser la série. C’est une réalité dont on parle peu et qu’on ne montre presque jamais à l’écran, mais c’est le quotidien de nombreux parents qui vivent avec un enfant différent», souligne Podz.

Photo : Pascal Huot / TVA Publi

 

Sensibilisation

Cathleen Rouleau a mis plusieurs années à développer et à écrire cette série, sa première, dans laquelle elle tient aussi son premier rôle à l’écran. «Une série comme À propos d’Antoine a notamment un rôle éducatif. Souvent, quand on parle de personnes handicapées, on le fait dans des documentaires en montrant le côté difficile de la chose, les défis, la complexité... Je voulais montrer l’autre côté de la vie. Il y a tellement d’amour dans la famille et autour de cet enfant! C’est très beau. L’amour, c’est la base, et je voulais qu’on le sente», mentionne Cathleen Rouleau. 

Pascal Huot

• À lire aussi: Voyez la bande-annonce de la nouvelle série mettant en vedette Claude Legault

• À lire aussi: Voici les dates importantes à retenir pour les nouveautés sur Club illico

À VOIR AUSSI: 15 suggestions télé pour ceux qui ne savent plus quoi regarder:

s

 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus