Un destin angoissant montré dès les premiers épisodes de Larry | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Un destin angoissant montré dès les premiers épisodes de Larry

Image principale de l'article Destin angoissant, dès les premiers épisodes

Après être tombé en disgrâce pour une affaire de corruption jamais prouvée, Larry a choisi de quitter la police et est devenu gardien de sécurité. Il garde de cette expérience un goût amer, mais préfère regarder la vie du bon côté en passant plus de temps avec sa femme et son petit-fils. Or, une simple promenade bouleverse complètement sa vie et celle de sa famille.

• À lire aussi: Benoît Gouin dévoile des détails sur la nouvelle série Larry

• À lire aussi: 13 intrigues à suivre dans vos séries cet hiver     

Dans sa nouvelle série, l’auteur Stéphane Bourguignon raconte l’histoire de Larry (Benoît Gouin), un ancien policier devenu gardien de sécurité. «Cet agent infiltrateur est tombé en disgrâce huit ans auparavant à cause d’une histoire de corruption. Même s’il n’a jamais été reconnu coupable, les soupçons étaient assez forts pour qu’il perde le respect de ses collègues, et il a préféré quitter la police», mentionne l’auteur. Ses collègues, même ceux qu’il considérait comme des amis, lui ont tourné le dos. Larry garde un goût amer de cette période de sa vie, dont il ne s’est jamais tout à fait remis. Il n’a surtout rien oublié... 

La famille

Larry est en couple avec France (Monique Spaziani). Ils ont une fille, Annie (Alexa-Jeanne Dubé), qui est souvent en conflit avec son père. «Elle lui en veut pour toutes sortes de raisons», révèle Stéphane Bourguignon. Larry et France sont aussi grands-parents: ils ont un petit-fils, Charlie (Antonin Bouffard), qu’ils adorent et qui passe beaucoup de temps avec eux. C’est justement un jour où l’enfant est avec ses grands-parents qu’un drame se produit. Larry, France et Charlie marchent tranquillement dans le quartier au moment où ils se retrouvent pris au milieu d’un échange de coups de feu entre des gangs rivaux. Le premier réflexe de Larry est de protéger son petit-fils. Il ne peut faire de même pour France, qui est atteinte d’une balle dans le dos. 

Les séquelles

À la suite de la fusillade, Larry accompagne sa femme à l’hôpital. Il attend avec angoisse des nouvelles, qui arrivent au compte-gouttes. Mise au courant, Annie se précipite elle aussi à l’hôpital, très inquiète pour sa mère. Après avoir patienté de longues heures, Larry apprend que France est toujours en vie. Son soulagement est de courte durée, car on lui annonce qu’elle ne marchera plus. Larry est bouleversé et se sent coupable. En tant qu’ancien policier, il aurait dû prévoir le coup et mettre tout son monde en sécurité. Pour France, le choc est tout aussi brutal. Elle a toujours été très active et en santé; elle n’a aucune envie d’être confinée à un fauteuil roulant et de ne plus pouvoir pratiquer les activités physiques qu’elle aime. Elle a les larmes aux yeux lorsque son médecin lui parle de réadaptation et des ajustements à apporter pour préparer son retour à la maison. Larry et France comprennent que leur vie ne sera plus jamais pareille. 

Une initiative personnelle

À la suite des coups de feu, des passants ont appelé les policiers, qui sont rapidement arrivés sur les lieux. La scène de crime a été protégée et les enquêteurs se sont mis à l’œuvre. Entre deux visites à l’hôpital, Larry retourne sur les lieux du crime pour regarder les forces de l’ordre travailler. Ce qu’il voit ne l’impressionne guère, et il trouve Roman (Irdens Exantus), l’enquêteur principal, trop jeune et inexpérimenté. Même si on dit beaucoup de bien de cet homme, Larry craint plutôt que ses anciens collègues aient fait le lien entre France et lui, son mari. En raison de son passé peu reluisant, auraiton manqué de prendre l’affaire au sérieux en l’attribuant à un enquêteur débutant? 

Larry se croit forcé d’intervenir. Sa vie manque cruellement d’action depuis qu’il travaille comme gardien de sécurité. Il a quelque chose à se prouver et ne fait confiance à personne — sauf, peut-être, à Lisa (Macha Limonchik), une amie policière. Ignorant les mises en garde de son entourage, Larry croit que la meilleure chose à faire est de mener sa propre enquête. Il veut identifier les auteurs de la fusillade et découvrir pourquoi ils ont tiré. Pour accomplir cette tâche, Larry a peu d’alliés, mais sa voisine Tara (Sharon James), une bonne amie de France, l’aidera beaucoup à son insu. 

Le premier épisode

La série compte 10 épisodes. Avant la scène de fusillade, le premier remonte huit ans en arrière pour faire comprendre dans quelles circonstances Larry est tombé en disgrâce. Ses collègues et ses supérieurs ont-ils eu raison de douter de lui? 

Ne manquez pas Larry, dès le 10 janvier prochain à Radio-Canada, à 21h.

• À lire aussi: Voici quand commencent les nouvelles séries télé à suivre cet hiver

À VOIR AUSSI: 10 personnages télévisuels à découvrir cet hiver:

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus