À coeur battant: Christophe est maintenant intervenant au Centre de prévention de la violence | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

À coeur battant: Christophe est maintenant intervenant au Centre de prévention de la violence

Image principale de l'article Christophe est maintenant intervenant au CPV
Radio-Canada

Six mois auparavant, Christophe L’Allier a quitté l’école Marie-Labrecque pour devenir intervenant au Centre de prévention de la violence (CPV). Il connaît ce fléau et croit possible de l’enrayer en posant les bons gestes. Gabrielle Laflamme, procureure de la Couronne, a le même objectif, mais son approche est diamétralement opposée.

• À lire aussi: 13 intrigues à suivre dans vos séries cet hiver

• À lire aussi: Voyez la première bande-annonce de la série À cœur battant

Christophe L’Allier (Roy Dupuis), le psychoéducateur que nous avons connu dans Toute la vie, a quitté son poste à la fin de la série pour relever un nouveau défi. Il est maintenant intervenant au CPV, un organisme communautaire qui intervient auprès des hommes violents. Christophe est le personnage principal d’À coeur battant, la nouvelle série de l’auteure Danielle Trottier. «Il est le pilier de l’histoire. Au début de la série, il travaille au CPV depuis six mois. On plonge tout de suite au coeur de l’action et des interventions de Christophe», indique DanielleTrottier.     

Radio-Canada

Comprendre pour mieux intervenir

Le CPV accueille tant les hommes obligés par la cour de suivre une thérapie que ceux qui viennent à la suggestion d’un proche ou qui décident par eux-mêmes d’entreprendre la démarche. Christophe et sa collègue Roxanne (Catherine Paquin-Béchard) rencontrent leurs clients — parfois en groupe, mais généralement en tête à tête — afin de mieux les comprendre avant d’évaluer leur situation et leurs besoins. 

«Les rencontres ont lieu au centre, sur le terrain ou à la prison. Christophe a un passé de violence et la comprend. Il s’investit totalement dans chaque dossier: il n’hésite pas à rencontrer les conjoints, les proches et les amis de ses clients. Il sait que c’est possible d’enrayer la violence au prix de grands efforts. Roxanne est également une intervenante très compétente, mais elle a moins d’expérience que son collègue. Christophe et Roxanne ont chacun leur approche, et les hommes ne réagissent pas de la même façon en présence de l’un ou de l’autre», souligne Danielle Trottier. 

Parallèlement au travail de Christophe, nous suivrons celui de Gabrielle Laflamme (Eve Landry). Cette procureure de la Couronne consacre sa vie à son travail. Tout comme l’intervenant, elle sent le besoin d’enrayer le fléau de la violence et pense qu’il existe des moyens pour y arriver — des moyens qui diffèrent totalement de l’approche de Christophe. «Évidemment, Gabrielle a recours à la loi. Les deux personnages sont appelés à se rencontrer.

Radio-Canada

Des visages familiers

Édith et Patrick (Micheline Lanctôt et Jean-Nicolas Verreault), la mère et le frère de l’intervenant, sont également des personnages de la nouvelle série. Ils ne manquent pas de compliquer la vie de Christophe. Nous retrouverons aussi son fils, Raphaël (Félix- Antoine Cantin), qui ignore toujours la vérité au 

sujet de son père biologique. «J’avais laissé cette histoire en suspens. Elle sera réglée, mais je ne vous dis pas quand, ni de quelle façon», assure Danielle Trottier. Et nous reverrons Carolle (Marie-Chantal Perron), la travailleuse sociale affiliée à l’école Marie-Labrecque. L’école existe toujours, et les deux anciens collègues s’occuperont ensemble d’une affaire de violence qui implique une ancienne élève. 

Radio-Canada

Christophe se penchera sur plusieurs autres dossiers tout au long de la saison. Le premier est celui de Yoan Bilodeau (Pierre-Paul Alain). «On voit à quel point l’intervenant s’investit auprès de ses clients. Il va à la rencontre de la femme de Yoan, de ses beaux-parents, de ses amis... Pour venir à bout de la violence, il doit en trouver l’origine. Avoir quelqu’un comme lui à ses côtés, c’est très rassurant pour Yoan — et pour les autres hommes. La violence n’est pas un sujet facile, mais je voulais montrer qu’il est possible d’en sortir. Christophe l’a fait, et il donnera beaucoup d’espoir au fil de ses interventions», dit Danielle Trottier. 

Ne manquez pas À coeur battant, dès le 10 janvier prochain, à Radio-Canada.

À VOIR AUSSI: 19 moments marquants de la télé en 2022 :

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus