Martin Matte dévoile plusieurs facettes de sa personnalité dans Pour une fois | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Martin Matte dévoile plusieurs facettes de sa personnalité dans Pour une fois

VENDREDI 6 janvier, 21 H, Télé-Québec

Arnaud Soly, Lydia Bouchard, Dany Laferrière et Patrice Robitaille deviennent intervieweurs d’un soir à Pour une fois, la nouvelle émission événementielle de Télé-Québec. Le quatuor cuisine pendant une heure un invité de choix: Martin Matte. À chacun de ses vis-à-vis, l’humoriste présente une facette différente de sa personnalité.

• À lire aussi: Grand retour à la télé pour Martin Matte

• À lire aussi: Martin Matte fait taire les rumeurs de rupture en partageant une photo de lui et de son amoureuse «mystère», et c’est hilarant

Le concept unique de Pour une fois est né de la question: «Comment pourrait-on renverser un talk-show classique?» La réponse est fort simple, quoiqu’inusitée à la télévision: on assoit un invité dans un fauteuil, et des intervieweurs se succèdent devant lui. Pour tester cette idée, la productrice au contenu Mireille Blouin a visé haut: elle a invité Martin Matte et, à son grand étonnement, il a accepté d’emblée! «J’étais très contente et fière de sa réponse. Je lui ai fait part de notre proposition sans pouvoir lui montrer d’images, et il m’a spontanément répondu: “J’embarque là-dedans!” Il a eu un coup de cœur pour le concept, ce qui m’a rassurée et m’a fait comprendre qu’on tenait quelque chose», explique Mireille Blouin.      

Télé-Québec

Ils étaient quatre
Les quatre intervieweurs de Pour une fois ont été sélectionnés dans le plus grand secret — même l’équipe de gérance de Martin Matte est restée dans le noir —, chacun en raison de son lien différent avec l’invité.

«Puisqu’il est un jeune humoriste, Arnaud Soly admire Martin. Lydia Bouchard, la danseuse et chorégraphe, ne le connaît pas personnellement et amène un côté pétillant à l’émission. Martin est lui-même très impressionné par Dany Laferrière, ce qui rend leur segment ensemble très spécial. Quant à Patrice Robitaille, un grand ami de notre invité, il apporte une conclusion envelop- pante et rassurante à l’émission», précise la productrice au contenu. 

Télé-Québec

Devant un public de 70 personnes, les intervieweurs — dont Martin découvre les noms avec surprise en décachetant des enveloppes — se succèdent un à un. Ils ont tous eu accès à un dos- sier de recherche sur l’humoriste, mais ont pris soin d’écrire leurs propres questions. «Ce sont des questions qui viennent de leurs tripes et de leurs intérêts. Comme ils ne sont pas intervieweurs de métier — comme une France Beaudoin qui fait ça les yeux fermés —, ils ont aussi accepté de se mouiller en répondant à notre invitation. Arnaud était nerveux de briser la glace, Lydia craignait que Martin ne la reconnaisse pas, Dany était confiant, tandis que Patrice ressentait pas mal de pression à l’idée de conclure l’émission», raconte Mireille Blouin. 

Télé-Québec

Des questions étonnantes
Bien qu’au cours du dernier quart de siècle l’humoriste ait donné des dizaines, voire des centaines, d’entrevues à la télévision, le concept inédit de Pour une fois l’amène dans des zones inexplorées. «Il nous a lui-même révélé après le tournage qu’à l’émission, il avait dit des choses dont il n’avait encore jamais parlé devant la caméra», affirme la productrice au contenu. Selon Mireille Blouin, le segment le plus surprenant revient sûrement à Dany Laferrière. «Déjà en partant, Martin n’en revenait pas d’être assis devant M. Laferrière. Il n’a pas posé de question de type hot seat pour le confronter; elles venaient vraiment de son univers particulier et ont pris tout le monde par surprise», souligne la productrice au contenu. 

Télé-Québec

Puisqu’elle est très fière du résultat de Pour une fois, ce format non traditionnel d’entre- vues pourrait être répété, bien qu’aucun nom d’invité n’ait encore été annoncé. «Nous nous sommes monté un grand bateau et l’avons mené à bon port! Nous sommes très heureux des résultats de cette expérience et, s’il était possible qu’elle se répète une, deux ou trois fois, nous rembarquerions certainement», conclut Mireille Blouin.

À VOIR AUSSI: 15 papas marquants de la télé québécoise

s

À lire aussi

Et encore plus