10 Pères Noël marquants difficiles à oublier | 7 Jours
/magazines/7jours

10 Pères Noël marquants difficiles à oublier

Image principale de l'article 10 Pères Noël marquants difficiles à oublier
Photo : / BUENA VISTA

Le célèbre bonhomme vêtu de rouge a déjà eu plusieurs visages au grand écran, et il n’a pas toujours été le père Noël jovial qu’on imagine. Le patron des lutins peut aussi être du genre violent, à l’image du héros à la barbe blanche campé par David Harbour dans Ô violente nuit, en salle le 2 décembre. Petit tour d’horizon des pères Noël de Hollywood, gentils ou méchants, qui ont marqué les esprits.

• À lire aussi: Découvrez les plus beaux looks du tapis rouge de la première du film de Noël, 23 décembre

• À lire aussi: Voici les nouveautés Netflix du mois de décembre

1. DAVID HARBOUR DANS Ô VIOLENTE NUIT

Après s’être amaigri pour la dernière saison de Stranger Things, l’interprète de Jim Hopper a repris un peu de poids pour enfiler le costume du père Noël. Dans le film de Tommy Wirkola, David Harbour incarne un Santa Claus prêt à prendre les armes pour défendre la magie du temps des fêtes. Alors qu’il se lance dans sa traditionnelle tournée annuelle, le père Noël de Ô violente nuit se retrouve confronté à un groupe de mercenaires entrés par effraction dans la maison d’une famille aisée qu’ils prennent en otage. De quoi sérieusement gâcher l’ambiance du réveillon. Mais l’homme en rouge fera tout en son pouvoir pour sauver la famille en détresse, quitte à faire couler le sang au milieu des cadeaux. 

Universal Pictures

2. TIM ALLEN DANS SUR LES TRACES DU PÈRE NOËL

C’est le plus drôle des pères Noël. Dans cette comédie culte sortie en 1994, Tim Allen campe un père divorcé qui est désigné par le père Noël en personne pour le remplacer au pied levé le soir du 24 décembre. D’abord hésitant, l’homme finit par enfiler le costume du gros homme barbu et embarque dans son traîneau pour aller distribuer les cadeaux... Sur les traces du père Noël a rencontré un tel succès (près de 200 millions de dollars de recettes au box-office mondial) que deux suites ont vu le jour en salle, en 2002 et 2006. Plus récemment, l’infatigable Tim Allen a repris son rôle dans la nouvelle série de Disney+ adaptée de la saga cinématographique, et dans laquelle il se lance à la recherche d’un successeur pour jouer au père Noël.  

Photo : / BUENA VISTA

3. RICHARD ATTENBOROUGH DANS LE MIRACLE DE LA 34e RUE

Un employé d’un grand magasin new-yorkais qui prétend être le vrai père Noël se retrouve interné dans un hôpital psychiatrique. Mais un jeune avocat, qui croit en son histoire, décide de prendre sa défense... Dans ce remake du film triplement oscarisé en 1947, l’acteur britannique Richard Attenborough (également connu pour son rôle de propriétaire du Parc Jurassique de Steven Spielberg) livre une prestation émouvante dans la peau de Kris Kringle, l’une des multiples identités secrètes de l’homme à la généreuse barbe blanche. 

Photo : / 20TH CENTURY FOX

4. KURT RUSSELL DANS LES CHRONIQUES DE NOËL

Un frère et une sœur qui veulent voir le père Noël mettent sur pied un stratagème pour filmer ce dernier au soir du 24 décembre. Mais le plan ne se passe pas vraiment comme prévu, et les deux jeunes se retrouvent embarqués dans le traîneau du généreux homme pour une nuit pleine de magie et de folie... Gros succès de Netflix en 2018, le film a offert à Kurt Russell un rôle taillé sur mesure. Difficile aujourd’hui d’imaginer le père Noël sans penser à l’acteur de New York 1997 sous sa barbe blanche. Kurt Russell ne s’est d’ailleurs pas fait prier pour enfiler de nouveau son costume de père Noël dans la suite des Chroniques de Noël réalisée par Chris Columbus en 2020.   

Michael Gibson/Netflix

5. JIM CARREY DANS LE GRINCHEUX QUI VOULAIT GÂCHER NOËL

Vingt-deux ans après la sortie au cinéma du film culte de Ron Howard, on ne se lasse toujours pas de voir Jim Carrey jouer à l’ermite grognon qui déteste le temps des fêtes, et tout ce qui va avec. Né de l’imagination fertile du Dr. Seuss, le fameux croque-mitaine aux poils verts enfile le costume bien connu de tous pour se transformer en père Noël maléfique et voler tous les cadeaux et sapins de la petite bourgade de Chouville... Pour l’anecdote, Jim Carrey a été à deux doigts de renoncer au film après avoir passé huit heures et demie en salle de maquillage pour le premier jour de tournage. «J’ai dit à Ron Howard que je ne voulais plus faire le film», a-t-il avoué, des années plus tard, dans l’émission de Graham Norton. 

Universal Pictures

6. MEL GIBSON DANS LE PÈRE NOËL DOIT MOURIR

On a rarement vu le père Noël avec un flingue à la main. Mais quand la star de la saga L’arme fatale enfile le fameux costume de Santa Claus, on peut s’attendre à voir pas mal d’action au pied du sapin... Dans le film d’Eshom et Ian Nelms, un enfant pourri gâté de 12 ans décide de recruter un tueur à gages pour trucider ce bon vieux saint Nicolas, qui a osé lui envoyer un morceau de charbon (le traditionnel «cadeau» remis aux petits vilains qui n’ont pas été sages durant l’année). Le papa Noël campé par Mel Gibson se retrouve alors bien obligé de prendre les armes pour se défendre et se lancer dans un duel irréel en Alaska avec un tueur sans merci incarné par Walton Goggins. 

ROUGH HOUSE PICTURES / Album

7. PAUL GIAMATTI DANS LE FRÈRE NOËL

Dans cette comédie de David Dobkin sortie en 2007, l’excellent Paul Giamatti prête ses traits au père Noël, Nick, face à l’hilarant Vince Vaughn, dans le rôle de Fred, son minable frère aîné. Ce dernier, qui a toujours vécu dans l’ombre de son illustre cadet, a accumulé les dettes à force de multiplier les combines hasardeuses. À court d’argent, Fred demande alors de l’aide à Nick, qui accepte de le dépanner à une condition: qu’il vienne travailler à ses côtés dans sa super fabrique de jouets du pôle Nord. Ce qui ressemble à tout sauf à une bonne idée, d’autant que ce cher Fred n’a pas vraiment l’étoffe d’un elfe...      

Warner Bros

8. BILLY BOB THORNTON DANS TRÈS MÉCHANT PÈRE NOËL

Le père Noël peut aussi être un sacré brigand, comme l’a montré Billy Bob Thornton dans cette comédie bien salée sortie en 2003. L’ex d’Angelina Jolie y incarne un truand sans foi ni loi, alcoolique et dragueur invétéré, qui fume comme un pompier et travaille accessoirement comme père Noël dans un grand magasin. Sous son costume rouge mal ajusté, Willy cache aussi et surtout une panoplie de perceur de coffre-fort et rêve de réaliser le coup parfait avec son complice lutin (joué par Tony Cox). En 2016, Billy Bob Thornton a fait son retour dans les habits du plus trash des pères Noël dans la suite du film, aux côtés de Kathy Bates dans le rôle de sa mère. 

Alliance FIlms

9. TOM HANKS DANS BORÉAL-EXPRESS

Sorti en 2004, le film de Robert Zemeckis raconte l’histoire d’un jeune garçon doutant de l’existence du père Noël qui embarque dans un train mystérieux à destination du pôle Nord. Ce long métrage d’animation a été l’un des premiers à avoir recours à la technique de motion capture. Cette technologie révolutionnaire a permis à Tom Hanks de jouer pas moins de six rôles dans Boréal-Express, dont celui du père Noël. En plus de prêter sa voix joviale à ce dernier, l’acteur oscarisé de Forrest Gump a aussi interprété deux chansons pour la trame sonore de ce film devenu un grand classique des fêtes. 

Warner Bros

10. ANNA KENDRICK

DANS NOËLLE Qui a dit qu’une femme ne pouvait pas revêtir les habits du père Noël? Après avoir joué dans Happy Christmas, la star de La note parfaite a renoué avec la magie du temps des fêtes en jouant la parfaite mère Noël dans cette comédie sortie en 2019. Anna Kendrick y incarne le rôle de Noëlle Kringle, la fille du père Noël. Lorsque son paternel décède, la jeune femme tente de retrouver son frère, Nick (joué par Bill Hader), qui a pris la fuite alors qu’il devait hériter du costume de son père. Mais le temps presse, car Noël approche et l’usine à jouets de la famille risque d’être transformée en service de livraison par Internet. Noëlle décide donc de reprendre les rênes pour embarquer dans le traîneau de son papa. 

Cate Cameron/Disney+

• À lire aussi: La bande-annonce du film de Noël québécois «23 décembre»

À VOIR AUSSI : 8 faits surprenants à propos de «Maman, j'ai raté l'avion»:

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus