Solutions et idées économiques | 7 Jours
/inspiration/maison

Solutions et idées économiques

Image principale de l'article Solutions et idées économiques
Photo : Shutterstock

Pour rajeunir notre décor et donner un second souffle à notre propriété, rien ne vaut quelques rénovations. Et même si on a un budget limité, on peut faire beaucoup de changements sans se ruiner.

Photo : Shutterstock

Peindre les armoires de cuisine

Rénover entièrement une cuisine est vraiment coûteux. Mais on peut quand même lui redonner un air de jeunesse avec quelques changements, à commencer par un coup de peinture sur les armoires et les caissons. Voici les étapes à suivre.

1 Enlever les portes d’armoire

Pour se rappeler leur emplacement au moment de les réinstaller, il est recommandé de numéroter le dos des portes et l’intérieur des caissons correspondants à l’aide de morceaux de ruban-cache. On retire aussi toute la quincaillerie.

Photo : Shutterstock

2 Dégraisser les surfaces

Avant de peindre nos armoires, il est essentiel de bien nettoyer les caissons et les portes avec un dégraissant puissant pour bien enlever toutes les saletés qui s’y sont accumulées au fil des années. On rince ensuite avec de l’eau claire pour enlever tout résidu. On essuie avec une éponge humide et on laisse sécher.

3 Poncer

Parce que la plupart des finis d’armoires sont lisses ou lustrés, l’apprêt et la peinture y adhéreront beaucoup mieux si on ponce légèrement les surfaces avec un papier abrasif de grain moyen (de 100 à 150), en veillant à ne pas complètement enlever le fini existant. On essuie ensuite avec un chiffon légèrement humide et on laisse sécher.

4 Appliquer l’apprêt

On protège les comptoirs et les surfaces de travail avec une toile et on applique un apprêt à base de résine acrylique avec un rouleau en mousse ou en microfibre. On laisse sécher pendant 24 heures.

5 Poncer une nouvelle fois

Cette fois, on utilisera un papier abrasif fin (grain 220) ou un bloc à poncer. L’idée est ici de poncer légèrement toutes les surfaces, en mettant l’accent sur les endroits où la peinture a pu baver un peu, de manière à rendre la surface la plus égale possible. On nettoie ensuite avec un chiffon humide et on laisse sécher. 

6 Appliquer la peinture

À l’aide d’un rouleau en mousse ou en microfibre, on applique une première couche de peinture alkyde à base d’eau. On laisse sécher complètement avant de poncer légèrement les surfaces avec un papier abrasif de grain 220, puis on nettoie avec un chiffon humide et on applique une seconde couche de peinture. Il faut laisser les portes d’armoire sécher pendant au moins 24 heures, idéalement 72 heures, avant de les réinstaller avec la quincaillerie. Il pourrait aussi être intéressant de remplacer les poignées par des modèles qui sont plus au goût du jour.

Photo : Shutterstock

Repeindre notre baignoire 

Avec les années, la baignoire finit par perdre son lustre. Plutôt que de la changer (ce qui implique souvent la rénovation entière de la salle de bains), on peut la peindre avec un ensemble de produits conçus expressément pour la baignoire (offert chez notre quincaillier local). Mais parce que ces produits libèrent des émanations toxiques, il faudra penser à se procurer aussi des gants en caoutchouc résistants aux produits chimiques, des lunettes de sécurité et un masque respiratoire. Si le scellant est abîmé ou s’il présente des traces de moisissures, il est préférable de l’enlever avant de rénover notre baignoire.

  1. Avant tout, un nettoyage en profondeur est essentiel pour retirer la saleté et pour permettre aux produits de bien adhérer. On utilisera donc un produit nettoyant qui déloge les résidus de savon et on rincera abondamment avant de laisser la surface sécher.
  2. Avec du ruban adhésif, on sécurise le drain et le robinet. 
  3. On sable bien toute la surface du bain (pour une surface en fibre de verre ou en acrylique, on utilisera un papier sablé de grain 200, et pour la porcelaine ou la fonte, un papier de grain 80). 
  4. On aspire la poussière avec un aspirateur humide/sec et on essuie avec un linge humide.
  5. Conformément aux instructions du fabricant, on applique le produit le plus uniformément possible et en surveillant l’apparition de coulisses, on respecte le temps de pause avant d’appliquer la couche protectrice.
  6. On refait le calfeutrage autour de la baignoire si nécessaire.
  7. On attend de 24 à 36 heures avant d’utiliser la baignoire. 

Photo : Shutterstock

Restaurer un plancher de bois franc

Avec les années, les planchers de bois finissent par s’abîmer et perdre de leur beauté. Il reste donc à les restaurer, car les changer est un processus beaucoup trop coûteux. Voici les étapes à suivre pour redonner un coup de jeunesse au bois franc. 

1 Nettoyer le plancher

On retire, bien entendu, tous les meubles qui se trouvent dans la pièce, et on lave méticuleusement notre plancher avec une vadrouille et un produit nettoyant conçu pour le bois franc. On essuie ensuite la surface avec un tissu éponge ou un linge antistatique pour enlever toute la saleté.

Photo : Shutterstock

2 Sabler le plancher

Cette étape est essentielle pour effacer les égratignures qui sont apparues avec les années (surtout si on a un chien qui y a laissé des traces de griffes). On doit donc se procurer ou louer une sableuse électrique qu’on passera dans le sens des veines du bois sur toute la surface et avec du papier sablé de grain 180. Pour poncer le long des murs ou dans des espaces restreints, une sableuse à contour sera nécessaire, car plus petite et maniable. Parce que cette opération produit beaucoup de poussière, il est important de porter un masque.

Photo : Shutterstock

3 Passer l’aspirateur

On passe le balai sur les plinthes pour enlever un maximum de poussière. Puis on donne un coup d’aspirateur sur les plinthes et le plancher en veillant à retirer la poussière qui s’est déposée entre les lames de bois. Il est recommandé de passer un chiffon humide partout par la suite.

4 Teindre le bois

C’est maintenant le temps d’apporter une touche de couleur au bois avec l’application de teinture sur quelques planches à la fois, dans le sens de la longueur. Après 60 secondes, on essuie l’excédent de teinture qui n’a pas été absorbé à l’aide d’un tissu synthétique conçu à cette fin.  

5 Vernir

Une fois que tout le plancher est teint, il suffit de sceller le bois en appliquant un vernis satiné ou mat.

Photo : Shutterstock

Transformer notre comptoir de cuisine

Notre comptoir en mélamine ou en formica est abîmé? On peut évidemment le changer ou le métamorphoser à petit budget avec ces solutions.

Option 1

  • On le recouvre avec du papier autocollant en vinyle fait pour les comptoirs. C’est une option simple et économique pour susciter l’admiration dans la cuisine, car on trouve plusieurs finis sur le marché (terrazzo, marbre, béton). 
  • On lave bien toute la surface de comptoir avec un nettoyant TSP.
  • On mesure bien la surface à recouvrir en prenant soin de garder une bande de papier autocollant pour le rebord du comptoir et on taille aux ciseaux.
  • On retire délicatement la pellicule protectrice (environ 15 cm [6 po]) et on l’applique à une extrémité du comptoir sur le rebord.
  • Avec un lissoir, on lisse bien le papier et on retire petit à petit la pellicule protectrice jusqu’à ce que tout le comptoir soit entièrement recouvert. 
  • S’il reste des bulles d’air, on utilise un séchoir à cheveux: on dirige sa chaleur sur la pellicule et on lisse.

Option 2

On le recouvre de céramique. Les grands carreaux demeurent très tendance et offrent un look sans pareil. Mais il faut savoir que si on opte pour cette solution, il nous faudra plus de minutie, car il est important de bien niveler la céramique pour obtenir des joints unis, sans quoi le rendu ne sera pas intéressant. On peut aussi confier le travail à un expert.

Photo : Shutterstock

Option 3

  • On le peint. C’est la solution la plus économique et la plus simple.
  • On nettoie la surface avec un dégraisseur TSP.
  • On dépolit avec un papier de grain 180-220. 
  • On applique avec un rouleau en mousse un apprêt très adhérent, conçu pour les surfaces lisses et dures.
  • À l’aide d’un rouleau en mousse, on applique une couche de peinture au latex.
  • On laisse sécher pendant 4 heures, puis on applique un vernis: acrylique sur une couleur claire (pour éviter qu’elle jaunisse), alkyde sur une couleur foncée.

Photo : Shutterstock

Option 4

  • On le recouvre de béton. Il existe sur le marché des bétons prêts à l’emploi, en plusieurs couleurs et en diverses textures permettant d’obtenir un fini lisse ou plus poreux. Voici comment l’appliquer:
  • On nettoie le comptoir avec un dégraisseur au TSP.
  • Si la surface est lustrée, il vaut mieux la sabler légèrement.
  • À l’aide d’un rouleau en mousse, on applique une couche d’apprêt à béton sur toute la surface. On laisse sécher durant une heure. Si la surface est très poreuse, on applique une seconde couche d’apprêt et on respecte le même temps de séchage. 
  • Si notre béton n’est pas prêt à l’emploi, on mélange la couleur, la poudre de béton et l’eau dans un seau en respectant les instructions du fabricant.
  • On applique une première couche mince de béton avec une truelle rectangulaire sans dents en appuyant fermement sur la truelle afin de compresser le ciment et faire sortir l’air qui pourrait y être emprisonné. On laisse sécher 60 minutes en dirigeant un ventilateur sur le comptoir.
  • On pose un couvercle sur le seau ou un chiffon humide sur le mélange pour éviter qu’il sèche avant la prochaine couche et on lave notre truelle.
  • On applique une deuxième couche mince de ciment en appuyant fermement sur la truelle et en la maintenant à un angle de 45 degrés par rapport à la surface. Si on souhaite un fini lisse, il faudra que nos coups de truelle soient le plus réguliers possible, mais si on veut un look béton moulé, l’uniformité n’est pas vraiment importante. On laisse sécher pendant 24 heures au minimum. 
  • On ponce maintenant la surface avec une ponceuse électrique orbitale munie d’un papier de grain 150. Pour une surface très lisse, on poursuivra avec un papier 180 pour finir avec un papier 220. 
  • On enlève la poussière avec un aspirateur humide/sec ou avec un chiffon sec.
  • À l’aide d’un rouleau en mousse, on applique généreusement une première couche de scellant imprégnateur. On laisse sécher pendant 90 minutes.
  • On applique une seconde couche de scellant. On laisse sécher pendant 4 heures au minimum.
  • On applique un vernis à comptoir ou de l’uréthane (ce dernier est plus résistant que le vernis, mais son application est un peu plus compliquée). 
  • On laisse sécher pendant 3 heures et on applique une seconde couche.
  • On laisse sécher pendant 3 heures et on termine avec une troisième couche. 

Si on note de petites imperfections, il reste à poncer délicatement avec du papier de grain 220 afin d’obtenir une surface bien lisse.

Petits conseils

  • Il est recommandé de faire un test d’étanchéité après 5 jours: on mouille la surface pendant 3 minutes. Si le béton change de couleur, c’est qu’il n’est pas bien scellé et on devra lui appliquer une autre couche de vernis ou d’uréthane.
  • Parce qu’il faut 30 jours pour que le béton atteigne son maximum de dureté, il est recommandé d’attendre ce délai pour installer nos petits électroménagers sur le comptoir.
  • Il est important de ne jamais poser une casserole chaude directement sur le béton ni d’y couper des aliments.

Photo : Shutterstock

Donner un coup de pinceau sur nos murs

Parfois, un simple coup de pinceau suffit à donner un tout autre look à une pièce. En matière de couleurs, il n’y a pas de mauvais choix, car c’est avant tout une affaire de goût. On doit toutefois tenir compte de certains facteurs afin de choisir une teinte avec laquelle il sera agréable de vivre et, surtout, qu’on ne regrettera pas au bout de quelques jours. C’est souvent la fonction de la pièce qui nous aidera à guider notre choix. Par exemple, on évitera de peindre une chambre en rouge, car c’est une couleur qui est excitante et qui n’induit pas autant la détente que le bleu ou le vert tendre. On sépare donc les teintes ainsi:

  • Les couleurs froides, qui suscitent le calme et la relaxation: bleu, violet et vert.
  • Les couleurs chaudes, qui inspirent l’enthousiasme et sont énergisantes: jaune, rouge, orange.
  • Les couleurs neutres: le blanc et le gris peuvent tendre vers le chaud ou le froid selon leur ton nuancé. 

Psitt!

Avant de commander notre peinture, on apporte un échantillon à la maison et on le pose sur le mur où elle sera appliquée, car la lumière du jour et la lumière artificielle peuvent donner un rendu fort différent de la même couleur. Et on observe bien notre échantillon à plusieurs moments de la journée pour voir si la couleur nous plaît autant le jour que le soir.

Photo : Shutterstock

Couleurs tendance selon la pièce

Cuisine et salle à manger

Les blancs, le jaune, le vert d’eau et le gris pâle. 

Chambre à coucher

Les pastels, car ils créent une ambiance propice à la détente. Le vert sauge, le blanc, le beige sont aussi de bons choix.

Salon

Les couleurs terreuses, le gris et le blanc.

Salle de jeux

Les couleurs primaires (le rouge, le jaune et le bleu), car elles stimulent la créativité. 

Bureau à domicile

Les couleurs terreuses, les pastels, le bourgogne.

Salle de bains

Le rose pâle, le kaki, le jaune paille et le blanc.

Si on décide d’utiliser deux couleurs dans une pièce, on doit, pour réaliser un mariage harmonieux, s’en tenir à une palette monochrome, c’est-à-dire aux teintes d’une même famille (deux nuances de vert, par exemple). Il est aussi possible d’utiliser une palette monochrome à laquelle on intégrera une teinte qui se trouve à côté d’elle sur le cercle chromatique, comme du bleu et du bleu vert. Mais si l’on craint de ne pas réussir notre agencement de couleurs, on s’inspire des combinaisons proposées par les fabricants de peinture, qui font tous appel aux services de designers d’intérieur.

Photo : Shutterstock

 

 

Donner un aspect rustique à nos meubles

On peut se tanner de nos meubles, mais cela ne veut pas dire qu’il faut les remplacer! La peinture à la craie est la solution pour leur donner un style rustique et vintage. Et c’est beaucoup plus facile à réaliser qu’on le pense. 

Peinture à la craie

Créée par la célèbre marque de peinture Annie Sloan, Chalk Paint est une marque déposée de l’entreprise, bien qu’on trouve maintenant des imitations de cette peinture sur le marché et qu’elle puisse être reproduite chez soi avec très peu d’ingrédients. La peinture à la craie (laquelle n’est pas de la peinture à tableau!) peut être utilisée sur une foule de surfaces: bois, pierre, béton, verre, métal et mélamine. On peut donc s’en servir pour transformer nos meubles intérieurs et extérieurs, nos portes d’armoires et notre plancher. Voici comment l’appliquer.

  1. Si on souhaite une apparence très lisse, on commence par poncer légèrement notre meuble, puis on l’essuie avec un chiffon humide. Si la surface est graisseuse ou vraiment souillée, on la nettoie au préalable avec un dégraissant TSP, puis on la rince abondamment avec de l’eau et un linge propre. 
  2. À l’aide d’un pinceau, on applique maintenant la peinture à la craie sur toute la surface du meuble. Parce qu’elle est relativement épaisse et opaque, on peut, selon la couleur du meuble, n’en appliquer qu’une seule couche. Autre avantage, en raison de sa consistance, elle est moins susceptible de couler que la peinture ordinaire lorsqu’on l’applique. 
  3. On laisse sécher complètement avant d’appliquer une seconde couche si désiré (pour laver notre pinceau, il suffit d’eau et de savon).
  4. Une fois que le meuble est bien sec, on en ponce doucement les arêtes ou quelques détails en relief pour lui donner l’aspect vieillot recherché. On laisse ensuite notre ouvrage de côté pour au moins une semaine, idéalement trois, afin de laisser la peinture sécher.
  5. Après 7 à 21 jours, la peinture est complètement sèche et il est temps de lui appliquer une cire claire, laquelle est essentielle pour donner l’effet de patine désiré, mais aussi pour faciliter le nettoyage du meuble avec de l’eau et du savon doux. Il existe quatre sortes de cire: claire, foncée, noire et blanche. Or, même si on souhaite un fini foncé, il vaut toujours mieux commencer par appliquer une fine couche de cire claire afin de donner le fini antique recherché, car en appliquant directement une cire foncée sur la peinture, la cire pénétrera trop intensément la peinture et donnera une apparence sale à notre meuble plutôt que vieillie, ce qui ne sera pas du tout joli. On applique donc la cire claire, qu’on laisse sécher avant de mettre la foncée. Quant à la cire blanche, elle peut aussi être utilisée sur le bois naturel pour le blanchir.
  6. Pour une surface extérieure comme le bois, le métal, la pierre ou le béton, il est préférable de laisser la peinture sans cire. Le résultat sera plus beau et il n’y a aucun risque que la peinture se délave sous la pluie. Dans le cas d’un plancher peint à la peinture à la craie, la cire n’est pas recommandée. L’utilisation de laque sera beaucoup plus appropriée pour garder au plancher son fini mat et assurer sa durabilité.  

Psitt!

Si un jour on souhaite changer la couleur de notre meuble, il suffira d’enlever la cire avec un diluant à peinture, puis de le décaper avec un décapant. Il sera alors prêt à être métamorphosé de nouveau.

Recette de peinture à la craie maison

45 ml (3 c. à soupe) de plâtre de Paris

30 ml (2 c. à soupe) d’eau

250 ml (1 tasse) de peinture acrylique

Mélanger le plâtre et l’eau, puis ajouter la peinture. Mélanger.

Garder la peinture non utilisée dans un pot Mason bien scellé plutôt que dans un contenant de plastique, où elle aura tendance à sécher.

Photo : Shutterstock

Désembuer les vitres

Ce n’est pas parce que les vitres sont embuées en permanence que nos fenêtres sont automatiquement à changer. Or, si un désembuage améliore l’esthétique des fenêtres, il n’en améliore pas le rendement énergétique. Il existe deux techniques pour désembuer les vitres:

1 Le perçage

On perce deux trous à travers le vitrage, un à l’extérieur et un à l’intérieur. On injecte ensuite un nettoyant qui rendra le verre clair avant de boucher les trous. Cette solution est plutôt abordable pour améliorer l’esthétique, mais elle est temporaire, car le problème de buée recommencera après quelques années. 

2 Le remplacement du vitrage

Si la structure de nos fenêtres est en bonne condition, remplacer le vitrage est une excellente solution, car elle est plus durable que l’injection de nettoyant et bien moins coûteuse que le remplacement complet des fenêtres. Sans compter qu’un vitrage thermiquement plus performant réduit la perte énergétique en chauffage et en climatisation, ce qui fait diminuer notre facture d’électricité.

Photo : Shutterstock

 

Rajeunir le dosseret de cuisine

Un dosseret au goût du jour donnera assurément un coup d’éclat à la cuisine. Une manière simple de changer son look est de le peindre. On devra le dégraisser au préalable et choisir une peinture imperméable et facilement lavable. On peut aussi opter pour les dalles autocollantes qui se posent directement sur le dosseret existant. On en trouve en divers finis, allant de l’imitation de la céramique ou du marbre, en passant par les finis métalliques ou cuivrés. Et bien sûr, si ces idées ne nous plaisent pas, il nous reste à enlever la céramique existante et à en poser de la nouvelle. 

Photo : Shutterstock

La couleur pour créer une illusion

Si on souhaite agrandir visuellement une petite pièce, on optera pour une couleur froide. On peut aussi peindre des rayures horizontales sur l’un des murs. Si le plafond est bas et qu’on souhaite qu’il paraisse plus haut, on peindra sur les murs de fines rayures verticales ton sur ton. On peut aussi appliquer sur la moitié inférieure d’un mur une couleur un ton plus foncé que sur la portion supérieure. 

À lire aussi

Et encore plus