Arnold et Sylvester se confient sur leur complicité qui perdure | 7 Jours
/magazines/starsysteme

Arnold et Sylvester se confient sur leur complicité qui perdure

Image principale de l'article Une complicité à toute épreuve
Photo Getty Images

Dans une récente entrevue, Sylvester Stallone s’est livré à propos de sa solide amitié avec Arnold Schwarzenegger. Bien qu’ils aient été des rivaux au box-office, les acteurs ont malgré tout entretenu une belle connivence au fil des ans.

• À lire aussi: Un mois après avoir annoncé leur divorce, Sylvester Stallone et Jennifer Flavin se réconcilient

• À lire aussi:
Sylvester Stallone en colère après l’annonce d’un film sur l’ennemi de Rocky Balboa

Lorsqu’on lui parle de l’Autrichien de 75 ans, Sylvester Stallone n’a que des éloges à faire au sujet de son ami. «Arnold est un homme très intelligent, déclare-t-il dans le Hollywood Reporter. Il adore discuter des valeurs morales qui lui ont permis d’être ce qu’il est devenu. C’est vraiment agréable de bavarder avec un homme qui a su agir pour changer les choses au lieu de simplement en parler.» Par ailleurs, Sly n’a visiblement pas perdu son fameux sens de l’humour, surtout lorsqu’il se remémore leur passé étonnant. «Quand on se met à faire des blagues en se rappelant le bon vieux temps, je lui dis: “On est les deux derniers dinosaures. On est les deux derniers carnivores. Alors aussi bien s’apprécier l’un l’autre!”» confie le New-Yorkais.

Photo tirée d'Instagram


• À lire aussi: Arnold Schwarzenegger vend sa propriété de Los Angeles pour 11 millions

• À lire aussi:
Arnold Schwarzenegger cause un grave accident de la route

Des coups bas

Si Arnold et Sylvester étaient considérés comme des rivaux dans les années 1980, ils sont toujours restés en excellents termes. Ayant joué chacune de leur côté dans une multitude de longs métrages depuis le début des années 1970, les deux vedettes se sont finalement réunies dans le film d’action The Expendables en 2010 en plus de partager la tête d’affiche des suites de 2012 et de 2014. Dans le Hollywood Reporter, Sylvester mentionne également le plus grand flop de sa carrière, soit la comédie Stop! Or My Mom Will Shoot en 1992. «J’avais entendu dire qu’Arnold voulait y tenir le personnage principal, se souvient-il. Je me suis donc battu pour le décrocher. Je crois qu’il l’a fait exprès!» La rumeur a en effet voulu qu’Arnold ait feint son intérêt pour ce rôle afin que Sylvester s’y intéresse. «C’est absolument vrai, a déjà confirmé Arnold. On a fait des trucs insensés au nom de notre rivalité, mais cette époque est bien révolue. Aujourd’hui, on se soutient l’un l’autre.»

À VOIR AUSSI: Voici de quoi avaient l'air ces sexe-symboles à l’adolescence

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus