Près de trois ans après sa crise cardiaque, Alain Choquette donne de ses nouvelles | 7 Jours
/magazines/7jours

Près de trois ans après sa crise cardiaque, Alain Choquette donne de ses nouvelles

Image principale de l'article Alain Choquette donne de ses nouvelles
ANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL

C’est alors qu’il était en tournée en France avec son spectacle La mémoire du temps que nous avons parlé à Alain Choquette pour lui jaser de ses projets. En plus de cette tournée européenne, le magicien a monté le spectacle La mémoire du temps des fêtes, qu’il vient présenter au Québec. On en a profité pour prendre des nouvelles de l’homme de 60 ans qui, après avoir eu des petits soucis de santé, se porte à merveille.

• À lire aussi: Alain Choquette raconte comment sa crise cardiaque l’a fragilisé

• À lire aussi: Alain Choquette dévoile ses coups de cœur télé

Alain, comment ça va?
Je vais bien. Je suis bien occupé en ce moment avec ma tournée de spectacles en France et mon spectacle à venir au Québec. Je présente aussi des séminaires pour des regroupements de magiciens, et c’est fascinant à faire. En ce moment, je présente mon spectacle La mémoire du temps, dont j’avais entrepris la tournée avant la pandémie. Je l’ai un peu présenté au Québec et j’avais envie de venir le présenter en France, parce que j’adore monter sur scène ici. L’accueil est toujours très bon et je m’amuse. J’ai aussi fait quelques entrevues pour la télévision, notamment à l’émission de Michel Drucker. Je suis content de reprendre la tournée, mais en même temps, je fais désormais les choses à mon rythme.

À quoi peut-on s’attendre de ce nouveau spectacle?
C’est un spectacle familial et interactif, et il y a aussi des numéros drôles et touchants. Le fil conducteur du spectacle est le temps. Je viens d’entrer dans la soixantaine, et je réalise que le temps passe tellement vite, surtout qu’on ne sait pas ce qui va nous arriver demain. C’est ce qui est arrivé dans mon cas; j’ai fait une crise cardiaque alors que j’étais en pleine forme, et tout ça est venu changer mon rapport au temps et mon rapport à la vie. Ce spectacle parle donc du passé, du présent et de l’avenir, et il s’adresse autant aux jeunes qu’aux plus âgés. Tout le monde y trouve son compte et nous allons y ajouter une touche de Noël pour les représentations au Québec durant les fêtes.

• À lire aussi: Alain Choquette fond en larmes en racontant les circonstances tragiques de sa crise cardiaque

Tu as mentionné que tu faisais les choses différemment maintenant. Que veux-tu dire?
Il y a eu une période dans ma vie où je cumulais les spectacles. Je vivais à un rythme effréné, sans compter la pression qui venait avec le fait de devoir remplir les salles, autant au Québec qu’en Europe. Je n’ai plus envie de me presser, de courir et de jouer six soirs par semaine. Maintenant, je coupe la poire en deux et je n’en fais que trois de suite à la fois. Il faut aussi tenir compte du transport de ville en ville et de tout ce qui vient avec ça. Je veux du temps pour moi, pour ma blonde, et pour m’entraîner aussi. C’est une nouvelle logistique.

Les ennuis de santé sont-ils derrière toi?
Oui, je me sens super bien et j’ai même l’impression d’avoir rajeuni de 10 ans tellement j’ai eu de bons soins. Ç’a été une période difficile, puisque tout ça est arrivé pendant la pandémie et que j’ai eu à vivre la période de rétablissement seul à la maison. Je ne pouvais voir personne, même pas ma blonde, car mon système immunitaire était complètement à plat. J’ai été cinq mois sans voir personne. Mais ç’a été une période créative, puisque j’ai écrit un livre pour les magiciens et que j’ai créé une nouvelle conférence. Je meublais le temps en travaillant et ça m’a beaucoup aidé à passer à travers tout ça. Me revoilà en forme, prêt à reprendre les routes du Québec, et j’ai très hâte.      

La mémoire du temps des fêtes est présenté du 29 décembre au 3 janvier à la salle Albert-Rousseau de Québec et du 5 au 7 janvier à l’Olympia de Montréal.
Le magicien présentera ensuite son spectacle
La mémoire du temps en tournée au Québec.
Pour des billets.
 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus