6 cas qui ont fait jaser à Indéfendable | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

6 cas qui ont fait jaser à Indéfendable

Image principale de l'article 6 cas qui ont fait jaser à Indéfendable

Depuis septembre, les téléspectateurs sont aux premières loges de procès les plus intenses les uns que les autres dans la quotidienne Indéfendable.



Parmi toutes les causes présentées depuis le début de la saison, certaines ont particulièrement fait jaser et réagir sur les réseaux sociaux.

Voici 6 cas qui ont fait jaser à Indéfendable:

1) Le procès de Léo

À la suite du procès de la jeune Mathilde (Emi Chicoine), Léo (Sébastien Delorme) se retrouve dans l'eau chaude et pourrait même être radié, alors que des accusations, liées à son comportement avec un témoin potentiel de la Couronne, sont être déposées contre lui, de la part de son ennemi, Me Janson (Éric Paulhus). Heureusement, il a été acquitté.

2) L'enfant oublié dans la voiture

Dans les premières semaines de l'émission, on se souviendra certainement du cas crève-coeur d'un père qui a oublié son enfant dans sa voiture par une dure journée d'hiver. Stressé par le travail, David Blackburn (Benoit Drouin-Germain) ne se rendra compte de ce qu'il a fait que plusieurs heures plus tard, en sortant du bureau. Il s'agit certainement d'un des premiers cas qui a secoué les téléspectateurs.

3) Le policier menteur


N'ayant pas plaidé depuis deux ans, Me Desjardins (Anne-Élisabeth Bossé) retourne au palais de justice dans une cause qui implique un policier accusé de rage au volant. Réussisant à surmonter son traumatisme, l'avocate gagne même son procès... mais une ombre vient rapidement peser sur sa victoire, alors que son client lui avoue, à la fin du procès, qu'il lui avait menti et qu'il était, en fait, coupable.

4) Le Dr Charbonneau

Impossible de passer à côté de la première grande cause qui s'est échelonnée sur plusieurs semaines, soit celle de Pierre Poirier (Hubert Proulx), accusé du meurtre de son frère. Or, ce dont on se souviendra, c'est surtout la finale fracassante de ce procès, où le public a appris que le vrai vilain de l'histoire était le psychiatre Docteur Charbonneau (Christian Bégin), et que des allégations d'abus sexuels sur des patients et sur sa fille Séverine ont été révélées au grand jour. Ces révélations avaient d'ailleurs grandement choqué le public.

5) Madame Panepinto

L'histoire de madame Panepinto (Marie Charlebois) en est une des plus troublantes et vous savez maintenant qu'elle ne s'est pas bien terminée. Accusée du meurtre de son mari alors qu'elle subissait de la violence conjugale, Mme Panepinto a fait appel à Léo Macdonald, qui a tout fait pour défendre sa cause, et ce, malgré les griffes bien affilées de Me Rachel Biron (Marie-Laurence Lévesque), procureure de la Couronne. Après un long procès angoissant, Mme Panepinto est finalement acquittée, ce qui déplaira grandement à Me Biron, qui enverra des policiers lui remettre un avis d'appel. Ne voulant pas revivre tout le stress que son premier procès lui a apporté, Mme Panepinto commettra l'irréparable et s'enlèvera la vie, et c’est Léo qui en fera la macabre découverte.

6) Le chef d'antenne Paul Ménard

Le populaire chef d'antenne, Paul Ménard (Stéphan Côté), est accusé d'agression sexuelle sur l'une de ses collègues et quand les médias s'emparent de cette nouvelle, la carrière de Ménard menace de s'écrouler. Suspendu de ses fonctions, Paul Ménard se fait insulter par le public et fait tout en son possible pour éviter le procès, mais ça ne fonctionnera pas. Défendu par Me Lapointe (Michel Laperrière), le chef d'antenne tantôt sympathique, tantôt arrogant amorcera une longue bataille médiatique qui n'est pas sans rappeler les Éric Salvail et les Gilbert Rozon de notre scène artistique québécoise. Le personnage sera finalement acquitté.

À VOIR AUSSI: Sébastien Delorme en 10 rôles marquants

s

À lire aussi

Et encore plus