Le prince Harry est prêt à faire face au pire après la publication de son autobiographie | 7 Jours
/magazines/7jours

Le prince Harry est prêt à faire face au pire après la publication de son autobiographie

À quelques semaines de la parution de Spare, l'autobiographie du Duc de Sussex, le palais de Buckingham est en ébullition. D'autant plus que la cinquième saison de The Crown, diffusée par Netflix, a rappelé les moments peu glorieux des Windsor et de Charles III face à Diana. Et si ces mémoires sonnaient le glas des relations entre Harry et sa famille?

• À lire aussi: Le prince Harry aurait appris le décès de la reine sur Internet

Le prince Harry a finalement, après des mois d’attente, trouvé le titre de son autobiographie, un des ouvrages les plus attendus de 2022, puis de 2023, puisqu’on en a reporté la parution, par respect pour le deuil des Windsor. Avec Spare, Harry frappe fort. Le terme signifie «de rechange» et est utilisé pour désigner la deuxième personne dans la ligne de succession au trône, William étant heir, c'est-à-dire l'héritier de la couronne.

Cependant, spare a aussi un autre sens, celui de ménager, d'éviter... une ambiguïté cultivée par Harry, qui en profite ainsi pour faire passer un autre message à son père et à son frère.

• À lire aussi: The Crown: voyez les comparaisons entre les acteurs et les vraies personnes qu'ils incarnent

• À lire aussi: Une 5e saison de The Crown sous le signe du scandale

Prêt à faire le pire?
Harry revient de loin. Traumatisé par la mort de sa mère, alors qu'il n'avait que 12 ans, il a souffert de problèmes de santé mentale, qu’il n’a pas cachés. Dans le cadre de l’émission The Me You Can’t See, qu’il a produite et animée avec Oprah Winfrey et qui est disponible sur Apple TV+, il s’est notamment remémoré sa rencontre avec Meghan en indiquant: «J’ai rapidement établi que si cette relation allait marcher, alors il fallait que je résolve mon passé parce que j’étais encore en colère... pas contre Meghan, simplement en colère. Elle a reconnu cette colère, elle l’a vue.»

Spare est donc un moyen pour Harry de régler ses comptes avec une Firme qui a ignoré les souffrances de sa mère et qui ne lui a jamais permis de parler de sa mort, et encore moins des problèmes qu’il a rencontrés pendant son adolescence et le début de sa vie adulte. Dans un communiqué, l’éditeur Penguin Random House – avec la bénédiction du principal intéressé – n’a pas caché que l’ouvrage détaillerait crûment et avec une honnêteté sans faille son parcours, du traumatisme à la guérison. «Pour Harry, c’est enfin son histoire», ajoute-t-il. 

On ne connaît évidemment pas encore le contenu de la brique que lancera Harry le 10 janvier. On sait par contre que le livre sera son point de vue sur la manière dont il a été élevé derrière les portes closes des palais. Par ailleurs, on devine que le détail de certains moments intimes avec sa famille irritera considérablement les Windsor, déjà choqués par l’exil de celui qui a longtemps été troisième dans l’ordre de succession au trône. 

De plus, Harry ne s’est pas retenu: il a demandé à ses amis et à ses anciennes flammes de collaborer à Spare. Selon The Sun, bon nombre de ses proches ont refusé sèchement, trouvant particulièrement ironique qu’un homme aussi soucieux de sa vie privée souhaite l’étaler au grand jour. 

POOL/AFP via Getty Images

• À lire aussi: Les demandes et citations scandaleuses du roi Charles III

Prêt à affronter le pire?
Est-ce par souci d’apaisement que l’éditeur a décidé de vendre l’autobiographie sous le titre His Words, His Story (Ses mots, son histoire?) en Grande-Bretagne? Or, la simple annonce de l’ouvrage a détérioré les relations de Harry avec son père et son frère. La manière dont le duc a été accueilli lors du décès de sa grand-mère, le fait qu’on l’oblige à porter un costume civil et qu’on le mette à l’écart sont autant de signes que, sous le règne de Charles III, aucune indiscrétion et aucune tentative de révolte ne sont tolérées, et Harry et Meghan le savent. 

Eric Schiffer, un expert royal, indique, dans une entrevue au Daily Star, que le couple panique à l’idée de la réaction possible des Windsor. «Je suis certain qu’ils ont des doutes sur l’impact de la biographie. Harry en a à cause des répercussions possibles, qui pourraient se traduire par la combustion spontanée d’une relation très instable en ce moment.» En effet, Charles III pense notamment retirer aux Sussex tous leurs titres, ce qui ferait d’eux de simples citoyens sans aucun privilège ni rang social. Pour le spécialiste, «Harry devient de moins en moins important avec la structure que Charles met en place». En sortant Spare, Harry parie sur son avenir. Y gagnera-t-il quelque chose? 

Spare, du prince Harry, duc de Sussex, est publié chez Random House.

À VOIR AUSSI: Les 12 plus beaux princes au monde

s

À lire aussi

Et encore plus