Guylaine Tremblay nous partage ses meilleurs souvenirs des Fêtes | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Guylaine Tremblay nous partage ses meilleurs souvenirs des Fêtes

Image principale de l'article Elle partage ses meilleurs souvenirs des Fêtes
Photo : Patrick Seguin / TVA Pu

Le film 23 décembre met en vedette plusieurs têtes connues et, parmi celles-ci, Guylaine Tremblay, qui joue la mère des personnages incarnés par Catherine Brunet et Virginie Fortin. Une mère de famille qui adore Noël et qui ne rate pas une occasion de faire plaisir à sa progéniture pour que toute la famille soit réunie autour de la table pour célébrer.

• À lire aussi: India Desjardins n’écrira pas d’autres films

• À lire aussi: Découvrez les plus beaux looks du tapis rouge de la première du film de Noël, 23 décembre

• À lire aussi: Cette grande vedette aimée du public sera du prochain «Bye Bye»

Guylaine, dans le film, votre personnage, qui a vraiment l’esprit de Noël, entreprend de cuisiner, entre autres, pour plaire à tout un chacun!

Oui, Marie-France veut tellement faire plaisir à ses filles adultes! C’est pour ça qu’elle essaie toutes sortes de choses: des biscuits sans gluten, de la dinde qui a été élevée en liberté, du chocolat équitable. Pour elle, les valeurs de ses filles sont importantes. C’est un geste d’amour. Elle veut que ça se passe bien et avoir toute sa gang autour d’elle. Mais les choses ne se passeront pas comme prévu puisque son compagnon, joué par Michel Barrette, va se sentir mal... Oui, c’est la vie. Ça peut arriver. C’est d’ailleurs arrivé dans la vie d’India: son beau-père a fait un malaise cardiaque un soir de réveillon de Noël.

Vous avez eu de belles scènes à jouer. Marie-France est dans l’action!

Oui, elle se promène! L’histoire commence chez elle et, tout à coup, les circonstances font qu’elle quitte la maison. Veux, veux pas, on dirait que le destin la ramène proche de ses filles. C’était la première fois que je tournais avec Miryam Bouchard, et je l’ai adorée. Et aussi la première fois que je jouais avec Michel Barrette.

Avez-vous autant l’esprit de Noël qu’elle?

Absolument! J’ai encore la chance d’avoir mes parents, donc c’est sûr qu’on va se rassembler en famille. C’est une chance merveilleuse qu’on soit encore tous là. Le temps des fêtes, pour moi, c’est la famille. Les amis, on peut les voir les 364 autres jours de l’année.

Êtes-vous aussi attachée aux traditions culinaires?

Oui. Chez nous, dans Charlevoix, on fait la grosse tourtière, sans oublier les desserts de ma mère et les petites bouchées. Ça a quelque chose de rassurant de voir que tout ça continue, malgré tout ce qui change dans le monde. Se rassembler et manger des choses qu’on mangeait quand on était enfants, je trouve ça beau.

Avez-vous transmis les traditions familiales à vos filles?

Quand je leur racontais ça, les filles riaient! On leur disait qu’à Noël, on était énervés en tabarouette parce qu’on avait des cadeaux. Pour elles, ça ne veut rien dire, des cadeaux; elles en ont un peu pendant toute l’année. Mais pour nous autres, c’était là que ça se passait: on recevait nos étrennes, et on avait aussi du linge neuf! Ma mère nous couchait et elle venait nous réveiller vers 23 h 45 pour qu’on se prépare pour la messe de minuit! On y allait à pied, puis on revenait, et le party commençait à 1 h. On se couchait bien tard!

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Est-ce que vous avez vécu un Noël plus marquant qu’un autre?

Non, mais il y a une période où, pendant cinq ans, on louait un chalet. On se retrouvait tous là, mes oncles, mes tantes, les cousins; on était environ 40. On chantait et on dansait. On faisait du ski de fond en gang. Ça durait une semaine, et on restait là tous ensemble. Ça, ce sont des souvenirs magiques!

Quels sont vos projets pour 2023?

J’ai terminé mes spectacles J’sais pas comment, j’sais pas pourquoi. On va essayer de le présenter à nouveau en 2023, mais plein de shows ont été reportés, c’est dur de trouver des salles. J’aimerais le refaire encore un peu sur scène. Je tripe! Les musiciens sont extraordinaires, et les gens me disent souvent que ça leur fait du bien et que ça les ramène à leurs propres souvenirs! Autrement, pour l’instant, je suis en tournage du Bye Bye.

PHOTO COURTOISIE

Après Anna et Arnaud, vous verra-t-on dans une nouvelle série télé?

Non, et ça ne m’inquiète pas trop. Je me dis qu’il y aura quelque chose à un moment donné. Je n’angoisse pas sur l’avenir. Je laisse la vie aller et décider.

Comment se passera votre Noël?

Ce sera en famille, à Montréal et dans Charlevoix. Et quand le père de mes enfants et moi avons divorcé, on a décidé qu’on fêterait toujours Noël ensemble le matin du 25 décembre. On se fait un brunch. La première année après notre séparation, c’était un peu ordinaire, mais c’est devenu une tradition hyper le fun. On est avec les enfants, et c’est là qu’on leur donne nos cadeaux. Ça se fait chez nous. Mon ex-mari et moi, on est bien fiers de ça, et le brunch s’agrandit. Il a des enfants, et ils sont présents. C’est bien le fun. C’est la preuve qu’on peut être ensemble et être bien. C’est ça l’esprit de Noël! C’est plus ça, même, que les cadeaux.

Le film 23 décembre est présenté en salle. Le Bye Bye 2022 sera diffusé le 31 décembre à 23 h, à Radio-Canada. Pour en savoir plus sur le spectacle de Guylaine: productionsmartinleclerc.com/guylaine-tremblay.

• À lire aussi: Découvrez enfin la première bande-annonce du film de Noël québécois «23 décembre»

À VOIR AUSSI: Les plus beaux sapins de Noël des vedettes québécoises pour 2021:

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus