Bianca Gervais et Sébastien Diaz soulignent les 40 ans de Ciné-cadeau | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Bianca Gervais et Sébastien Diaz soulignent les 40 ans de Ciné-cadeau

VENDREDI 9 DÉCEMBRE, 19 H, TQc

Entourés de Kim Lévesque Lizotte, Kevin Raphael, Mahée Paiement, Guillaume Lambert, Ariane Moffatt et la bande de Bleu Jeans Bleu, les membres du clan Gervais-Diaz célèbrent les 40ans de Ciné-cadeau. Une tradition du temps des fêtes devenue aussi incontournable que le sapin, la bûche et le sucre à la crème de tante Janine!

• À lire aussi: Bianca Gervais décroche le rôle dont elle rêvait

• À lire aussi:
Bianca Gervais souligne la fin du tournage de la série Les Perles

Sébastien, on peut dire que deux traditions se rencontrent: Ciné-cadeau et les émissions du temps des fêtes où des personnalités se racontent leurs Noëls d’antan...
Oui, c’est un peu ça. Nous avons voulu reproduire l’idée d’un Noël à l’ancienne avec les bottes dans le bain, les enfants couchés dans les manteaux, et tout le côté familial et réconfortant qu’évoque Ciné-cadeau. Chez nous, je suis un peu comme le personnage de Chevy Chase dans Le sapin a des boules: je peux être très intense dans le temps des fêtes! Comme j’ai réalisé l’émission, je voulais qu’elle soit vraiment over the top, que chaque pièce soit décorée, qu’il y ait plus de lumières que nécessaire, etc. On a eu beaucoup de fun. 

Comme vous avez tourné en été, on imagine qu’il fallait créer une atmosphère propice à une émission de Noël.
Je pense qu’on l’a tournée du 26 au 29 juin; il faisait près de 40 degrés! C’était un peu bizarre, mais il faut dire que la plupart des grands classiques du temps des fêtes, classiques du temps des fêtes, comme White Christmas, ont été tournés en Californie en plein été.      

C’est dans ces moments-là qu’on apprécie la magie des flocons de pommes de terre!
C’est exact! Cela dit, on a aussi tourné une séquence l’hiver dernier, pour la fin de l’émission. 

GAËLLE LEROYER


• À lire aussi: Sébastien Diaz annonce une belle nouvelle professionnelle

On sait qu’Ariane Moffatt est une fan de Noël. Était-ce le critère selon lequel vous avez choisi vos convives?
On a voulu créer un moment festif; on a donc choisi d’être entourés de personnes gentilles et qui ont gardé leur cœur d’enfant. Dans le cas de Mahée, ç’a été automatique. Non seulement c’est une amie, mais avec Bach et Bottine, elle fait aussi partie de l’histoire de Ciné-cadeau. Avec Kim et Kevin, on a toujours du fun et on les aime d’amour. Quant à Guillaume, quand je le vois dans un lancement, je me colle à lui, car je sais qu’on va avoir du plaisir. On voulait que cette émission soit un gros bonbon, alors ça nous prenait des invités qui ont eux-mêmes un côté bonbon! 

Avec Bob le Chef et Sébastien Kfoury, vous explorez des thèmes intéressants liés aux classiques de Ciné-cadeau, comme la place du sanglier dans le menu gaulois et la composition de la cervoise à l’époque.
Oui. On s’est dit que ce serait intéressant qu’il y ait du contenu, que les téléspectateurs ne passent pas une heure à se dire simplement: «C’est beau, Ciné-cadeau!» En commençant à fouiller, on s’est rendu compte qu’il y avait pas mal de choses intéressantes à creuser. Ce contenu, c’est un peu comme un cheval de Troie dans l’émission. Ou un morceau de viande enrobé de jujubes. (rires) Les gens apprendront tout en ayant du plaisir. C’était un peu ça, l’idée. 

Les jeunes ont changé depuis les débuts de Ciné-cadeau, il y a une quarantaine d’années. Toi qui es papa, crois-tu que la tradition s’est transmise à la nouvelle génération?
C’est drôle, parce que les enfants ont de la difficulté à comprendre le concept de regarder la télé en direct, avec les pauses et tout. Mais Ciné-cadeau, ça tient de l’événementiel. Oui, ils peuvent regarder Les 12 travaux d’Astérix toute l’année sur YouTube ou iTunes, mais ce n’est pas la même chose que de le faire pendant que toute la famille est réunie devant la télé. C’est un peu comme aller voir un spectacle. C’est agréable de prendre son temps au lieu d’être toujours pressé. 

En terminant, quelle est la boisson par excellence pour regarder Ciné-cadeau, le lait de poule ou le chocolat chaud?
C’est le seul moment de l’année où j’achète une bouteille de Bailey’s; les adultes, on s’en verse un petit verre. (rires) Quant aux enfants, je leur fais un chocolat chaud version «de luxe» avec du lait moussant, un peu d’épices et tout ça. C’est un chocolat chaud festif!

À VOIR AUSSI: 22 couples de vedettes québécoises qui ont conjugué amour et travail

s

À lire aussi

Et encore plus