Une émission spéciale de Noël rassembleuse pour Les enfants de la télé | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Une émission spéciale de Noël rassembleuse pour Les enfants de la télé

MERCREDI 7 DÉCEMBRE, 20 H, RADIO-CANADA

Pendant les fêtes, on se réunit pour célébrer et se rappeler de beaux souvenirs. C’est exactement ce que font l’animateur André Robitaille et sa complice Mélanie Maynard au cours du spécial de 90 minutes qui a pour thème Noël blanc.      

André, je suis censée te tirer les vers du nez concernant l’émission spéciale de Noël...
Ce sera facile. (rires) Je ne sais pas quels secrets je dois garder, alors profitons-en! 

L’émission est-elle déjà tournée?
Oui, je l’ai dans mon ordinateur. 

Est-ce étrange d’enregistrer une émission de Noël au début de novembre?
Oui, forcément. On entend souvent les chanteurs qui enregistrent des disques de Noël en juillet dire que c’est bizarre. Ils mettent des boules de Noël et un peu de fausse neige dans le studio, et ça les aide. Notre studio était décoré, alors nous étions dans l’atmosphère. Et puis, quand on invite des gens qui tripent sur Noël — en fait, tous les invités sauf un, ce qui nous a beaucoup amusés —, on le fait dans le bonheur.      

L’émission a-t-elle un thème précis?
Nous l’avons intitulée Noël blanc. Nous voulions parler de la neige. Ça nous a permis d’inviter Mahée Paiement pour Bach et Bottine. Il y a des moments qui rappellent Noël dans le film et, surtout, il est diffusé chaque année à la télé et il évoque de beaux souvenirs. Mahée est toujours heureuse de reparler de ce moment-là. Elle avait 10 ans à l’époque. 

Quel invité aime moins Noël?
Dany Turcotte. La petite séduction, qu’il animait, a produit une émission spéciale de Noël chaque année pendant 12 ans, donc il y avait du bon matériel. Et s’adresser à Dany, qui ne tripe pas sur cette fête, c’est amusant.      

Quels autres invités peux-tu identifier?
Gregory Charles, et on a justement mis un piano derrière lui. Il y a beaucoup d’improvisation dans cette partie de l’émission. Gregory est toujours partant, et nous sommes bien complices tous les deux. Il nous a arlé de ses Noëls, et nous avons profité de son talent. C’est là que je tombe dans les secrets: nous avions caché dans le public des gens qui savent bien chanter, disons ça ainsi. Autre primeur: Mitsou est autour de la table et elle chante un bout de chanson, appuyée par une surprise. Elle nous parle aussi de grand-père Gratien et de son père, Alain, décédé récemment. C’est un moment touchant. 

Tu as nommé quatre invités...
Il y a aussi Catherine Brunet, qui campait Charlotte dans Le monde de Charlotte. Il y avait des épisodes spéciaux de Noël dans cette série, et Catherine était également invitée à d’autres émissions des fêtes. Et Lise Watier est venue nous voir. J’anime l’émission depuis neuf ans, et c’était la première fois que je la recevais sur le plateau. Nous avons pu reculer dans le temps — évidemment, je dis ça avec respect. Les années 1960 et 1970 à la télé, ça donne des moments savoureux, par exemple, des émissions qui expliquent comment bien décorer une table de Noël ou comment se comporter autour de la table. Sonia Vachon est également présente. C’est une maniaque de Noël, et ses anecdotes familiales sont extraordinaires, notamment celle au sujet de son père qui a joué du violon toute sa vie sans savoir en jouer!     

En général, les épisodes sont-ils préparés en fonction des extraits d’émissions dénichés par les recherchistes ou à partir des invités?
C’est un peu les deux. Quand on trouve une perle, il faut absolument la mettre en ondes. Je pense, entre autres, à l’extrait de l’émission Femme d’aujourd’hui avec Marie-Claire Kirkland-Casgrain, qui était ministre des Transports dans les années 1960. Elle s’adresse à la caméra et dit aux femmes de bien se comporter dans la voiture quand elles reviennent des partys familiaux, car l’homme doit rester concentré au volant. Ça a beaucoup fait réagir autour de la table! J’adore ces moments-là. Nous n’avions pas d’invité lié à cet extrait, mais nous parlions de la sécurité au volant et d’Opération Nez rouge, dont Dany a été le porte-parole pendant plusieurs années.

À VOIR AUSSI: 22 vedettes québécoises qui ont commencé leur carrière quand elles étaient enfants

s

À lire aussi

Et encore plus