Philippe s’occupe d’un cas rare et étrange dans STAT | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Philippe s’occupe d’un cas rare et étrange dans STAT

LUNDI AU JEUDI 19 H, RADIO-CANADA

Des détails insoupçonnés au sujet du drame vécu par Chloé sont révélés quand les ambulanciers amènent une nouvelle patiente à l’urgence. Par ailleurs, Philippe s’occupe du cas d’une femme qui cesse soudainement de parler, et Jacob fait l’objet d’une plainte.

• À lire aussi:
France Castel se joint à STAT et jouera la mère de Geneviève Schmidt

Le personnel de l’Hôpital Saint-Vincent a droit à une autre semaine occupée. Sur les étages et à l’urgence, les patients sont nombreux. Emmanuelle et ses collègues doivent toutefois se concentrer sur une nouvelle patiente qui est amenée par les ambulanciers après avoir été retrouvée dans un boisé. «Cette histoire fait le lien avec celle de Chloé, qui a été déposée devant l’hôpital la semaine dernière. Une deuxième jeune femme a été retrouvée et elle semble avoir vécu quelque chose de similaire», annonce l’autrice de STAT, Marie-Andrée Labbé.      

Les deux jeunes femmes ont vécu quelque chose de très difficile. Tout le monde veut leur prodiguer les meilleurs soins possibles, sans les brusquer. «Sophia vient de faire son retour. On a compris qu’après ce qu’elle a vécu, elle vivra des hauts et des bas, mais elle va bien en ce moment et elle est apte à reprendre le travail. Elle se sent très proche de Chloé et de Clara, la deuxième jeune fille, parce qu’elles ont sensiblement le même âge qu’elle. Elles vont bien se comprendre et s’aider mutuellement», indique l’autrice. L’arrivée de la deuxième jeune femme permet d’obtenir des précisions sur ce que Chloé et elle ont vécu. Clara se souvient en effet de détails qui permettront de faire avancer l’enquête.



Des maux à dire
Philippe s’occupe d’un cas rare et étrange, celui d’une femme victime d’une crise de mutisme. «Au départ, la femme est là parce qu’elle accompagne quelqu’un à l’hôpital. Tout semble bien aller et elle parle normalement, mais soudain, elle se retrouve muette. Les médecins, et particulièrement Philippe, essaieront de comprendre ce qui lui arrive et pourquoi elle ne parle plus», explique Marie-Andrée Labbé. Découvrir l’origine du problème et communiquer avec la dame sera tout un défi pour Philippe. 

Pour sa part, Pascal aimerait en faire davantage pour Mélodie. Le père de la jeune femme est également inquiet de voir l’état dans lequel se trouve sa fille. Il partage son désarroi avec Pascal. Le retour de Félix Lemoine, avec qui Mélodie a gardé contact, pourrait apporter certaines réponses et aider ses proches à mieux comprendre la situation. Pour ce qui est de Félix, il ne passe jamais inaperçu quand il se présente à l’Hôpital Saint-Vincent. Son contrat d’informateur a pris fin, mais puisque sa sécurité est menacée, un agent le suit et le protège en tout temps. 


Fautes professionnelles
Plus tard dans la semaine, Jacob apprend qu’une plainte a été déposée contre lui en raison des propos qu’il a tenus à la télévision. «Jacob, c’est un petit parfait! Il ne fait jamais rien de mal. Apprendre qu’une plainte a été déposée contre lui le bouleverse, surtout que sa mère a vécu une situation semblable et qu’il en a vu les conséquences. Les deux plaintes n’ont pourtant rien à voir. Julie Faubert avait reçu une plainte d’inconduite sexuelle, alors que Jacob a seulement trop parlé. Il voit quand même ça très gros et craint de perdre son emploi. Ses collègues vont beaucoup s’amuser à ses dépens à ce sujet», mentionne Marie-Andrée Labbé. Jacob n’entend pas à rire et il lance sa petite enquête pour trouver qui est l’auteur de la plainte. De qui s’agit-il? 

Mylène Lapierre, la directrice de l’hôpital, se présente à l’urgence avec sa mère, qui a subi un malaise au restaurant. Mylène s’attend à ce que sa mère reçoive un traitement de faveur et qu’elle n’ait pas à passer au triage comme les autres patients. «Le problème vient aussi du fait que les médecins sont tenus au secret professionnel. S’il y a des choses que la mère de Mylène ne veut pas révéler, ils doivent le garder pour eux, même si la directrice leur met de la pression. Le personnel se retrouvera dans une situation délicate», conclut l’autrice. 


À VOIR AUSSI: Les 10 meilleures séries médicales québécoises

s

À lire aussi

Et encore plus