Anna Kendrick : nouveau départ | 7 Jours
/a-la-une

Anna Kendrick : nouveau départ

Image principale de l'article Anna Kendrick : nouveau départ
Photo : Getty Images

La fiction rejoint parfois la réalité: dans son plus récent film, Alice, Darling, Anna s’est inspirée de son expérience pour incarner une femme souffrant de violence psychologique conjugale. Par ailleurs, l’actrice produit actuellement son premier long métrage, The Dating Game, basé sur une histoire vraie à glacer le sang!

Photo : Getty Images

Si la vedette de Pitch Perfect en connaît un rayon sur les relations toxiques, il lui aura fallu le rôle d’Alice pour se libérer de ses traumatismes psychologiques. «Je venais d’être agressée émotionnellement et psychologiquement», dit-elle dans Life&Style, en se rappelant le jour où elle a lu le scénario du film Alice, Darling pour la première fois. «Mon gérant me l’a envoyé parce que je lui en avais parlé et il savait que cette histoire toucherait une corde sensible.» La comédienne décrit ainsi la relation qu’elle a endurée: «Je lui faisais confiance et je l’aimais plus que moi-même, alors quand il m’a dit que j’avais une vision déformée de la réalité et que cette version des faits n’était que le fruit de mon imagination, ma vie est devenue vraiment confuse assez rapidement.» Si Anna n’a pas identifié cet ex-chum, on sait qu’elle a fréquenté le directeur photo et producteur télé Ben Richardson de 2014 à 2020, et par la suite, l’acteur Bill Hader de 2020 à 2022.

Photo : Youtube

Sauter dans le vide

Pour son premier film en tant que réalisatrice, The Dating Game, Anna a choisi un sujet tout aussi sombre. En effet, ce thriller raconte l’histoire de Cheryl Bradshaw, qui a participé à un quiz télé dans les années 1970 pour trouver l’amour et qui a failli se retrouver dans les bras d’un tueur en série! Cheryl, qui sera interprétée par Anna, avait jeté son dévolu sur Rodney Alcala, un des trois célibataires de l’émission, sans se douter qu’il avait assassiné et violé de nombreuses adolescentes. Heureusement, tout de suite après l’enregistrement, son instinct lui avait fait refuser les avances de Rodney, car elle ressentait un malaise en discutant avec lui. Après avoir semé la terreur durant plus d’une décennie, le meurtrier a été condamné à mort et est finalement décédé de causes naturelles en 2021. «Ce film est fait pour moi, a dit Anna. J’ai eu l’impression de sauter dans le vide quand j’ai accepté de le diriger, mais je me devais de le faire.» 

À lire aussi

Et encore plus