Rémy Girard s'insurge contre la décision de Radio-Canada de cesser la diffusion du Gala Québec Cinéma | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Rémy Girard s'insurge contre la décision de Radio-Canada de cesser la diffusion du Gala Québec Cinéma

Rémy Girard, rencontré mercredi à l’occasion de la sortie du film Tu te souviendras de moi, qui prendra l’affiche le 4 novembre.
Photo Chantal Poirier

Rémy Girard, rencontré mercredi à l’occasion de la sortie du film Tu te souviendras de moi, qui prendra l’affiche le 4 novembre.

Très attaché au Gala Québec Cinéma depuis qu’il a animé sa toute première édition, en 1999, Rémy Girard s’insurge contre la décision de Radio-Canada de cesser la diffusion de la cérémonie. « Je suis en tabarnak ! » a réagi mercredi le populaire comédien.

• À lire aussi:
[QUIZ] Connaissez-vous bien tous les personnages interprétés par Rémy Girard?

• À lire aussi: Gala Québec Cinéma: Radio-Canada tire la plogue

« Il n’y a pas de raison qu’ils [Radio-Canada] arrêtent de présenter le gala comme ça », insiste Rémy Girard, un grand défenseur de notre cinéma, qui a joué dans plusieurs films québécois dont Le déclin de l’empire américain, Les invasions barbares, Incendies et Il pleuvait des oiseaux.

« Ils ne feraient jamais cela avec le gala de l’humour. C’est le mandat du diffuseur public national de présenter ce genre d’événement. Les cotes d’écoute n’ont rien à voir là-dedans. J’espère qu’ils vont revenir sur leur décision parce que je trouve cela totalement ridicule. »

« Si on faisait des mauvais films, je pourrais comprendre, ajoute-t-il. Mais nos films sont vus à l’étranger, ils gagnent des prix dans des festivals. Je l’ai bien mal pris hier [mardi] matin en lisant cela. Ma toast est passée de travers ! »


• À lire aussi:
Des nouveaux films pour souligner les 25 ans des Boys

25
e anniversaire

En plus d’avoir animé en 1999 la première édition du gala – alors appelé Soirée des prix Jutra –, Rémy Girard a effectué un retour à la barre de la grande fête du cinéma québécois, en 2013, pour le 15e anniversaire de l’événement. Il a aussi été nommé à plusieurs reprises pour le prix du meilleur acteur, notamment en 2004 pour son interprétation du personnage de Rémy dans Les invasions barbares.

Rappelons que la direction de Radio-Canada a annoncé lundi qu’elle cessait la diffusion du Gala Québec Cinéma, alors que la cérémonie s’apprête à célébrer son 25e anniversaire, en 2023. L’organisme Québec Cinéma – qui chapeaute le gala – et plusieurs intervenants de l’industrie cinématographique ont fortement réagi en demandant au diffuseur public de reconsidérer sa décision. 

« Radio-Canada doit des explications à toute l’industrie cinématographique. Il est trop facile d’invoquer les faibles cotes d’écoute d’un gala diffusé en juin pour en justifier l’abolition », a martelé Hélène Messier, présidente-directrice générale de l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM), dans un communiqué diffusé mardi.

À VOIR AUSSI: 38 couples oubliés du showbizz québécois

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus