À l’approche de la fin de L’Échappée, Jean-François Nadeau souhaite une fin heureuse pour Robin | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

À l’approche de la fin de L’Échappée, Jean-François Nadeau souhaite une fin heureuse pour Robin

Image principale de l'article Il souhaite une fin heureuse pour Robin
Photo : Dominic Gouin

Depuis sept ans, le comédien se glisse dans la peau de Robin Despaties, éducateur au centre jeunesse L'Échappée. Il nous parle de son parcours dans l'émission et de son métier de professeur de théâtre.

• À lire aussi:
Visite exclusive sur le plateau de la dernière saison de L’Échappée

• À lire aussi:
Anick Lemay entame son deuil de L’Échappée

Jean-François Nadeau a porté à l’écran son personnage de Robin de la première saison de L’Échappée jusqu’à la toute dernière, qui se termine à l’hiver 2023. Comment apprivoise-t-il les derniers moments de tournage? «Je pense que je suis bon pour faire des deuils. Toute bonne chose a une fin. S’il n’y en avait pas, ce ne serait pas spécial. Ç’a été une chance pour moi de développer un personnage durant sept ans», nous dit-il. Celui-ci vivra d’ailleurs une dernière année éprouvante à l’écran: «Ça ne va pas bien pour lui. Il n’est pas chanceux en amour, même s’il est très romantique et engagé. Même chose pour le centre jeunesse, qui est devenu un centre de détention. Il est un peu moins dans la psychologie avec les jeunes, mais il crée des liens avec eux. L’un d’eux sort bientôt et sa sortie est en train d’être bousillée. Ça ronge Robin. D’autant plus que le centre est toujours la proie d’évaluations du ministère. Ça lui pèse énormément.» 

Jean-François aimerait néanmoins que son personnage puisse avoir un avenir plus paisible: «Je lui souhaite de l’amour. J’aimerais que ça se passe bien pour lui, que Robin ait une fin heureuse.»

• À lire aussi: Ces trois nouveaux personnages feront leur arrivée dans L'Échappée

DE BELLES RENCONTRES
Ce qu’il retient le plus de son parcours de sept ans: les rencontres qu’il a faites sur le plateau. «Miryam Bouchard, la réalisatrice de l’an un, m’a fait confiance et je lui en suis très reconnaissant. Autant d’années sur une émission de télévision, ça donne une sécurité financière assez rare. Ça m’a aussi permis de faire d’autres trucs et d’avoir la tranquillité d’esprit. Sinon, je retiens les belles rencontres avec d’autres acteurs, que ce soit Julie Perreault, Anick Lemay, Sam-Éloi Girard, Émilie Bierre, etc. Sans oublier les techniciens, avec qui on se lie d’amitié. On les retrouve parfois sur d’autres projets et ça facilite notre arrivée et notre confort sur les plateaux.» Il mentionne au passage le talent inoubliable des jeunes qu’il a côtoyés sur le plateau: «Ils sont impressionnants. Ils ont de l’instinct et comprennent l’intériorité des silences, le regard; ils laissent la caméra venir les chercher. Ç’a été très facile avec tous les jeunes. Ça donnait même des complexes, tellement ils sont inspirants. J’ai à apprendre d’eux.» 

Il retient aussi la rencontre avec le public, qui s’est grandement attaché à son personnage: «Je connaissais le public pour avoir été six ans sur Kaboum, à Télé-Québec. Mais c’était très “jeunesse”. Avec Robin, j’ai un lien avec des gens qui ont vécu les centres jeunesse ou des éducateurs. Ils sont reconnaissants qu’on donne cette place à leur milieu au petit écran. Rencontrer ces gens de façon aussi intime, c’est touchant.»

• À lire aussi: Noémie Godin-Vigneau est consciente que son personnage dans L’Échappée fait jaser

UN PROFESSEUR PASSIONNÉ
Celui qu’on verra dans la série L’empereur sur les ondes de Noovo à l’hiver 2023 enseigne également l’improvisation au Conservatoire d’art dramatique. Comment se déroule son expérience de professeur? «J’avais des choses à prouver comme enseignant, les élèves ont des attentes et j’ai des collègues extrêmement compétents. Je me sens maintenant à ma place. Être professeur, c’est donner, partager avec les autres. Il ne faut pas tomber dans le piège [consistant à] donner un spectacle. Il faut être là pour les jeunes et les mettre en avant», affirme-t-il, révélant la passion qui l’anime: «Quand je pars de chez moi, je suis archi prêt. Je veux transmettre aux élèves la passion du jeu sans texte, qui est la base de tout dans la vie. Celle-ci est une grande improvisation.» 

L’ultime saison de L’Échappée est présentée les lundis soirs, à 20 h, sur les ondes de TVA.

À VOIR AUSSI: L’évolution des comédiens de L’Échappée

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus