Des solutions naturelles pour soulager l’arthrite | 7 Jours
/inspiration/sante

Des solutions naturelles pour soulager l’arthrite

Image principale de l'article Des solutions naturelles pour soulager l’arthrite
Photo : Shutterstock

Plusieurs solutions naturelles aideraient à diminuer les symptômes et la douleur causés par l’arthrite. Si on est atteint de la maladie, on ne perd assurément rien à les essayer pour voir laquelle nous convient le mieux.

La thermothérapie

Peu coûteuse et accessible à tous, la thermothérapie soulage les douleurs arthritiques. Le chaud a pour objectif de détendre les muscles et de lubrifier les articulations, tandis que le froid vise à réduire l’inflammation et la douleur. Si certaines personnes obtiennent un meilleur soulagement en alternant la chaleur et le froid, il reste à expérimenter les deux techniques pour voir ce qui fonctionne le mieux pour nous. 

Voici comment procéder:

On prend une douche chaude ou un bain chaud pendant 15 minutes, ou on applique des coussins chauffants et des compresses d’eau chaude. Quant au froid, on peut appliquer sur les zones douloureuses un sac de légumes surgelés, de la glace ou une serviette qu’on aura trempée dans l’eau et essorée avant de la mettre au congélateur. Il est important de ne pas appliquer de froid sur une articulation déjà engourdie ni dépasser 20 minutes.

Le port d’orthèses

Les orthèses permettent de soulager la douleur causée par l’arthrose du genou et de faciliter la mobilité. Il existe deux types d’orthèses: l’orthèse pour genou, qui améliore la force des quadriceps et des ischiojambiers, et l’orthèse plantaire, qui permet de stabiliser la démarche, d’amortir des chocs et de diminuer les pressions exercées par le sol sur le genou lors d’activités. 

La relaxation et le sommeil

La gestion de la douleur débute évidemment par le repos, surtout si on est stressé ou fatigué. Écouter de la musique douce, pratiquer la respiration consciente plusieurs fois par jour est essentiel quand on a mal. La méditation en pleine conscience est aussi de plus en plus reconnue comme une pratique efficace pour améliorer la santé et le bien-être général en favorisant le calme et la relaxation physique, essentielle à la gestion de la douleur. Il est recommandé de méditer chaque matin au lever et au besoin durant la journée. 

L’onguent à base de capsaïcine

La capsaïcine est le composant actif du piment qui cause la sensation de brûlure dans la bouche quand on en consomme, mais qui, utilisé dans des crèmes, des gels ou des patches, freine les signaux de douleur lorsqu’on l’applique sur les zones sensibles. 

Les attelles

Porter des attelles pour soutenir le pouce et le poignet permet de réduire la douleur (surtout en cas de polyarthrite rhumatoïde). Elles améliorent aussi la mobilité des articulations et la dextérité manuelle permettant ainsi de mieux gérer les tâches quotidiennes qui nécessitent l’utilisation des poignets, des mains et des doigts. Certaines personnes optent aussi pour le port de gants de compression durant la nuit. Selon des chercheurs, des gants ajustés et flexibles pourraient soulager l’arthrite, réduire les douleurs et la raideur des mains, et possiblement améliorer leur fonction. 

Photo : Shutterstock

L’ostéopathie 

Cette approche a souvent de bons résultats auprès des patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde ou d’arthrose. En plus de diminuer la douleur, l’ostéopathie aiderait aussi à réduire les tensions accumulées dans les muscles.  

La massothérapie

Les massages sont très efficaces pour détendre les muscles et les ligaments, ce qui soulage les douleurs et les crampes, mais aide également à maîtriser l’inflammation. On peut employer plusieurs techniques de massothérapie, comme le drainage lymphatique, le massage Esalen ainsi que les massages suédois ou californien. Il est toutefois important d’informer notre massothérapeute de notre niveau de douleur ou, en cas de poussée d’inflammation, des zones enflées pour qu’il ou elle adapte son soin en conséquence. 

L’acupuncture

Selon plusieurs études, l’acupuncture permettrait de réduire efficacement la douleur, car elle stimule la production d’endorphines, qui sont des analgésiques naturels du corps. Cette thérapie naturelle alternative améliorerait aussi la motricité des personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde, raison pour laquelle elle est abondamment utilisée en médecine traditionnelle chinoise.

Le sauna

Les bains de chaleur aideraient à soulager l’arthrite chez plusieurs personnes, car la chaleur du sauna dilate les vaisseaux sanguins, ce qui permettrait d’apporter davantage de nutriments et d’oxygène aux articulations tout en favorisant l’élimination des déchets, lesquels contribuent à l’inflammation des tissus. Et à ces bienfaits s’ajoute le fait que la chaleur déclencherait la production d’endorphines, nos antidouleurs naturels.

Photo : Shutterstock

La naturopathie

Plusieurs suppléments naturels sont connus pour réduire la douleur liée à l’arthrite.

  • La curcumine: C’est le principe actif qu’on trouve dans le curcuma, épice abondamment utilisée dans les médecines ayurvédique et chinoise depuis des milliers d’années. La curcumine serait excellente pour réduire l’inflammation chez les personnes souffrant d’arthrite. 
  • Le gingembre: Il semble que cette racine aide à réduire la douleur et les dommages articulaires. 
  • La griffe du diable (Harpagophytum procumbens): Cette racine réduirait aussi l’inflammation, améliorerait la mobilité et soulagerait la douleur. 
  • L’huile de poisson: Parce que son effet anti-inflammatoire a fait l’objet de plusieurs études, supplémenter nos repas avec de l’huile de poisson serait recommandé, surtout en cas de polyarthrite rhumatoïde. 
  • Le boswellia: Cette plante est connue pour ses propriétés anti-inflammatoires et serait efficace pour réduire les symptômes de polyarthrite rhumatoïde et d’arthrose. 

L’exercice: Un atout!

Lorsqu’on souffre d’arthrite, on est souvent ankylosé, mais pour préserver la mobilité de nos articulations et notre masse musculaire, faire régulièrement de l’exercice est important, d’autant plus que ce faisant, notre corps produit des endorphines qui ont un effet analgésique. Il faut toutefois éviter les disciplines qui impliquent des impacts réguliers comme le tennis et le jogging, car ils contribuent à l’usure des articulations. Il est essentiel de choisir des sports à faible impact et d’être à l’écoute de nos limites. 

Photo : Shutterstock

L’aquagym

La flottabilité de l’eau soulage la pression exercée sur les articulations douloureuses et facilite les mouvements. De plus, l’eau chaude peut apaiser les muscles endoloris et les articulations raides. Dans la même veine, la natation est un excellent sport pour soulager l’arthrite et l’arthrose. 

Photo : Shutterstock

Le yoga

Pour débuter, on recommande de pratiquer le yoga sur chaise et de ne pas forcer les mouvements difficiles à réaliser. Bien que le yoga soit une activité hautement recommandée pour soulager la raideur des articulations, améliorer l’amplitude des mouvements et favoriser la souplesse, tous les types de yoga ne sont pas équivalents, certains exigeant de passer rapidement d’une pose à une autre, ou au contraire de rester trop longtemps dans la même position, ce qui peut aggraver les troubles articulaires. Il est donc préférable de pratiquer le yoga hatha, le yoga flow ou le yoga pour enfants. On évite le yoga ashtanga, le yoga bikram (chaud) et le yoga kundalini.

La musculation

La douleur et la fatigue nous incitent souvent à l’inactivité, laquelle finit par causer une faiblesse musculaire qui rend les activités encore plus difficiles. Pour éviter ce cercle vicieux, il est important de conserver notre masse musculaire en utilisant des bandes de résistance, des poids légers ou simplement notre poids corporel afin de renforcer les muscles de nos bras et de nos jambes.

Photo : Shutterstock

Le vélo 

Parce qu’il ne met pas beaucoup de poids sur les articulations des hanches et des jambes, ce sport est idéal. Pour réduire davantage la douleur et l’inconfort, on peut basculer le guidon de notre vélo vers le haut et opter pour un modèle qui permet le rétropédalage pour ne plus avoir à serrer de poignées pour freiner.

Le tai-chi

Cet art martial chinois a été créé pour compenser les douleurs provoquées par les mouvements brusques du kung-fu. Aujourd’hui, plusieurs études ont reconnu qu’il est très utile pour lutter contre l’arthrite, car ses mouvements lents ont de faibles impacts sur le corps et ils permettent d’améliorer la force, la souplesse et l’équilibre. Enfin, parce qu’on doit porter une attention particulière à notre respiration en effectuant les mouvements, le tai-chi pourrait aider à la gestion de la douleur chronique tout en promouvant la relaxation et le bien-être mental.

À lire aussi

Et encore plus